Archives de
Étiquette : Sciences

[Manuel] Comprendre le monde – Matière, vivant, objets (CE2) – Retz

[Manuel] Comprendre le monde – Matière, vivant, objets (CE2) – Retz

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un manuel que j’ai eu l’occasion de tester avec mes CE2 : Comprendre le monde – Matière, vivant, objets. Je remercie les éditions Retz pour leur confiance.

Présentation du manuel :

C’est donc un manuel destiné à enseigner les sciences aux CE2. Il comprend trois thèmes :
• Qu’est-ce que la matière ?
• Comment reconnaitre le monde vivant ?
• Les objets techniques.
Ces trois thèmes comptent ensemble 20 séquences et trois dossiers interdisciplinaires très variés.

Vous y trouverez également un CD contenant l’ensemble des documents nécessaires à la réalisation des différentes séquences :
• Les fiches activité et leur corrigé
• Les fiches documents
• Des fiches évaluation et leur corrigé (Pas pour chaque séquence)
• Des vidéos, des animations
• Des séquences filmées en classe
• Des exercices interactifs
• Des photos et schémas
Evidement, il est très pratique d’avoir un vidéo projecteur dans sa classe, mais les photos peuvent être imprimées et affichées au tableau.
A la fin du manuel vous trouverez également une page d’instructions pour installer le CD que ce soit sur un PC ou sur un Mac.


Voici comment se présente une séquence :

Avant chaque début de séquence, vous trouverez « L’essentiel à avoir pour l’enseignant ». A nouveau c’est une aide précieuse que le manuel nous apporte ici. Pour moi qui ai tendance à me perdre dans mes recherches sur internet parce que je trouve des tas de trucs intéressants, c’est un gain de temps immense. Je sais que tout est regroupé dans un seul manuel, et je n’ai qu’à lire ce que l’on me propose et faire quelques recherches si il reste une zone d’ombre (ce qui n’a pas été le cas).

Ensuite arrive le déroulement de la séquence, précédé par la durée de la séquence entière et les connaissances et compétences associées (j’étais visitée pour ma première séance et ma conseillère pédagogique a beaucoup apprécié).

Puis viennent les différentes étapes (ou séances pour moi). Elles commencent toutes par des informations telles que la durée, l’organisation (collective, individuelle, par groupes…) ainsi que le matériel nécessaire.

Le manuel est vraiment clé en main, il nous détaille donc les différentes questions à poser aux élèves, les réponses qu’ils sont supposés donner ou sur lesquelles nous pouvons les aiguiller, mais également des exemples de traces écrites sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour former la notre en classe.

Mon expérience en classe :

J’ai pu tester avec mes CE2 une première séquence : « Pourquoi les coureurs à pieds doivent-ils manger plus que les piétons ? » J’ai choisi cette séquence car je souhaitais la présenter lors de la visite de ma conseillère pédagogique et je n’avais que peu de temps, il était donc impossible pour moi de choisir une séance qui nécessitait de demander aux élèves d’apporter du matériel de chez eux (je ne les ai qu’une fois par semaine). Bref, celle-ci ne nécessitait rien d’autre que les fiches document et les fiches activité, c’était donc parfait pour ce premier essai.

Cette séquence contient deux étapes durant entre 45 minutes et 1 heure chacune. Connaissant le niveau de mes élèves, et surtout leur niveau d’attention, j’ai pris soin de re-découper ces séances en deux, ce qui n’a pas été gênant du tout pour leur compréhension.

L’amorce sur leurs connaissances antérieures et leur vocabulaire était très intéressante et j’ai pu avoir une idée du chemin que nous allions avoir à parcourir.

Ils ont eu un peu de mal avec les documents qui présentaient les différents besoins énergétiques selon le sexe et l’âge, ou bien les dépenses d’énergies selon les activités. Mais au fil des questions sur les fiches activité j’ai pu observer une meilleure compréhension.

Par la suite, ils ont beaucoup aimé classer les aliments par famille et se sont beaucoup intéressés au document qui concernait le rôle des aliments. Leur intérêt était croissant et incomparable à mes séances de science précédentes.

Puisque cette séquence ne comportait pas d’évaluation, j’ai tout de même décidé de leur faire apprendre les différentes traces écrites travaillées en classe et de leur faire une petite évaluation dessus.

Conclusion :

Pour moi qui n’aime pas forcément enseigner les sciences, ce manuel est un réel plus. Je gagne un temps considérable dans mes préparations, j’ai une vue à long terme sur ce dont je vais avoir besoin dans mes futures séquences et je sais que les élèves vont toujours être intéressés.

Je regrette seulement de ne pas avoir de vidéo projecteur à disposition, mais en demi-classe (j’ai un CE2-CM1) je peux me permettre de leur montrer une image ou une petite vidéo depuis mon ordinateur.


[Manuel] Comprendre le monde, Sciences (CM1) + Mes premiers récits – Retz

[Manuel] Comprendre le monde, Sciences (CM1) + Mes premiers récits – Retz

Bonjour !

Aujourd’hui nous continuons sur notre belle lancée et nous nous attaquons à un second manuel qui m’a été envoyé par les éditions Retz et que je remercie.

A nouveau, c’est un ouvrage « Comprendre le monde », mais cette fois-ci nous nous penchons sur la science pour les CM1. C’est un manuel qui ressemble beaucoup à celui que j’ai déjà présenté en Histoire.

Voici donc une présentation de l’ouvrage ainsi que mon avis et mon expérience :

Celui-ci comprend quatre grands thèmes :

  • Matière, mouvement, énergie et information
  • Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent
  • Matériaux et objets techniques
  • La planète Terre, l’action humaine sur l’environnement

Chaque thème est divisé en plusieurs séances (entre 4 et 7) et accompagné d’un dossier interdisciplinaire.

• Le savoir de l’enseignant

Pour chaque séance, vous trouverez en premier une partie assez détaillée de ce que l’enseignant doit savoir avant de débuter avec la classe. Celle-ci comprend textes, images, schémas et données chiffrées. Suffisamment d’informations pour ne pas avoir à aller s’éparpiller sur le net et perdre un temps précieux de préparation de classe.

• Les étapes de la séance

Puis vient le déroulement de la séance. Chaque étape est détaillée précisément. Nous sommes informés de la durée de chacune, de l’organisation des élèves (travail en collectif, en groupe ou en individuel…) ainsi que du matériel requis pour un bon déroulement. Je trouve les séances particulièrement bien présentées. Moi qui suis très dans le visuel, j’apprécie en un coup d’oeil pouvoir voir les différentes étapes, les questions à poser aux élèves, la positions que l’on doit prendre par rapport à eux.

Je ne me sens jamais perdue en classe et je gagne un temps fou dans la préparation de ma classe. La science est en général pour moi un réel fardeau à faire en classe car elle nécessite souvent beaucoup de matériel et d’investissement pour une classe que je ne vois qu’un jour par semaine. Ici il me suffit de suivre la démarche, et d’adapter les séances à mes élèves si besoin. Je prends maintenant beaucoup plus de plaisir à enseigner les sciences à mes CM1.

• Les documents élèves

Pour chaque séance, les élèves ont une (ou plusieurs) fiche.s activité ainsi que des documents à étudier. Les fiches à remplir se composent souvent de tableaux à remplir ou bien de questions auxquelles répondre. J’apprécie énormément pouvoir leur laisser un temps d’autonomie afin de lire et d’étudier les documents proposés ainsi que de remplir les différentes activités. En effet, ayant un double niveau, j’ai besoin de pouvoir les laisser travailler calmement lorsque je suis avec mes CE2.

A la fois cela permet à mes CM1 de gagner en autonomie, mais aussi en rigueur quant à la lecture de consigne, pour laquelle ils sont loins d’être au point. Cet ouvrage, à mon sens, leur permet non seulement de développer leurs connaissances en sciences, mais également leur capacité à aller chercher la bonne information au bon endroit, que cela soit dans une question, un tableau, une image ou bien un texte.

• Le CD-Rom

Celui-ci est parfaitement bien organisé et très facile d’utilisation. On notera d’ailleurs la présence d’une petite aide à l’installation à la page 6 du manuel. On y trouve très facilement le document que l’on cherche. Il contient des documents à imprimer ou ben à montrer aux élèves via vidéoprojecteur. On y trouve des animations, des images et des vidéos, mais aussi les pdf des fiches activités, documents ainsi que des fiches enseignants. Jusqu’ici il m’était plutôt compliqué d’utiliser un CD (Obligée d’emprunter un ordi de l’école, le mien ne les lisant plus…) cependant il m’a convaincu d’acheter un lecteur CD portable afin de pouvoir l’utiliser directement en classe sur mon ordinateur. Il ne me manque plus qu’un vidéo projecteur dans la salle ! 😉

• Les gros points forts de cet ouvrage

  • Le fait qu’il soit, si on ne désire pas forcément s’attarder sur la préparation de cette matière, clés en mains.
  • Les sujets sont variés et ne durent pas trop longtemps. Les enfants n’ont donc pas le temps de se lasser.
  • Il m’est parfois également difficile de leur demander de rapporter du matériel de chez eux dans un temps restreint. Ici, je sas exactement à l’avance à quel moment j’aurai besoin de quoi, et je peux ainsi m’organiser pour les expériences que je n’aimais jusque là pas vraiment réaliser
  • Vous trouverez des ressources très intéressantes sur le site des éditions Retz, notamment des évaluations pour chaque séance ainsi que leur correction

• En bref :

j’ai des élèves particulièrement difficiles à intéresser. Mes séances de sciences étaient plutôt aléatoires et difficiles à mener, particulièrement en double niveau. Je suis donc rassurée d’avoir quelque chose sur lequel m’appuyer fortement. De plus, j’ai pu tester en classe la première séance du Thème du vivant : « Les liens de parenté pour comprendre l’évolution ». J’ai remarqué une nette amélioration de l’attention de mes élèves, qui, pour la majorité, ont grandement apprécié travailler à l’aide de ces documents. J’attends avec impatience de voir les progrès réalisés dans la prise d’informations.

Mes premiers récits :

C’est un tout petit ouvrage qui comporte 19 petits récits à lire seul. Grâce à celui-ci, les élèves découvrent de grands personnages ainsi que de grandes avancées scientifiques.

Entre deux séances de sciences, je demande aux élèves de lire chez eux l’un des textes que je leur propose. Ils ont pour travail à la maison de souligner les mots qu’ils ne comprennent pas et d’en rechercher la signification. En classe, nous faisons une lecture ensemble et nous revenons sur les termes compliqués. Ensuite nous dégageons l’idée principale du texte. Encore une fois cela leur permet d’aller droit aux informations importantes.

A la fin de l’année je leur proposerai de choisir l’un des textes étudiés pour en parler devant la classe.

J’apprécie beaucoup ce petit ouvrage qui permet de développer la culture de l’enfant, sans lui bourrer le crâne de noms qu’il ne retiendra pas. Ici chaque personnage est remis dans un contexte et je trouve l’idée très intéressante.

[CRPE] Ma sélection de livres pour bien préparer le CRPE #2

[CRPE] Ma sélection de livres pour bien préparer le CRPE #2

Bonjour !

J’avais écrit l’année passée un article dans lequel je conseillais des livres pour réussir le CRPE. Cette année, à nouveau, j’ai fait une petite sélection pas piquée des hannetons. La voici :

En Français :

C’est un manuel qui m’avait beaucoup plu. Il est très complet et permet de s’entrainer en connaissance de la langue, mais également en didactique. Je le conseille fortement. Bien entendu, comme TOUS les livres, et c’est bien dommage, il a des petites coquilles. Il faut savoir (et c’est quelque chose que je déplore pour des bouquins si importants) qu’il ne faut jamais rien prendre pour argent contant. Si vous avez un doute, recroisez avec les infos officielles.

L’étude de la langue, c’est hyper compliqué. On comprend que si l’on est intéressés. Les bleds sont ce que j’ai trouvé de mieux pour m’y mettre. Ils sont colorés, clairs et complets. De plus j’ai découvert cette année les manuels de l’élève. J’en ai acheter pour mes élèves de CE2, CM1 et CM2, j’en ai un de chaque et ils sont à moi, je remanie les exercices pour eux. Bref, pour moi qui suis très mauvaise en grammaire (un peu moins maintenant) c’est un très bon entraînement avant de proposer les leçons aux élèves.

En mathématiques :

Ici il y a un choix à faire si vous ne voulez pas tout acheter. A savoir, si vous ne voulez que des exercices, que des fiches de cours, ou le tout. Ce que je peux conseiller, c’est de commencer par voir où sont vos difficultés en vous essayant au QCM Maths. Perso j’avais ensuite acheter le bouquin complet, comprenant cours, entrainement et méthodologie. Mais vous pouvez aussi bien ne prendre que des entrainements et trouver des cours sur internet.

Je ne peux pas vous conseiller de manuels élève pour vous entrainer, comme je l’ai fait en français, car le niveau attendu dépasse largement celui de CM2.

En CSE :

En CSE je n’ai que deux livres à vous conseiller : un gros pavé, et un livre plus facile à transporter si vous voulez réviser un peu partout. Le premier est pas mal puisqu’il aborde les questions pouvant être posées lors du concours. Après, il ne faut pas se faire d’illusions, des questions possibles, il y en a un nombre infini.

Vous pouvez trouver pas mal de témoignages sur internet, de personnes ayant passé le concours. Il y a aussi beaucoup de fiches sur le CSE un peu partout sur le net.

En EPS :

Alors en EPS c’est un peu plus compliqué que le reste. Le manuel que je vous propose est celui dont je me suis servie pour le concours (pas la même année). Il est bien fait, clair, mais évidement pas complet. Pourquoi ? Parce que toute les académies n’ont pas les mêmes APSA. C’est pourquoi pour l’EPS je vous conseille de vous constituer votre propre fichier de révisions à partir de fiches trouvées sur le net, qui correspondront à vos APSA. Pour ma part, lorsque j’ai passé le concours, il me manquait une APSA dans le livre, et j’ai fini par imprimer des fiches trouvées sur internet pour toutes.

Pour le dossier pro :

Encore une fois, ça va dépendre de la matière choisie. Voilà ce que je peux vous conseiller en sciences. Bien entendu, ce n’est pas dans ces ouvrages que vous trouverez de quoi construire votre partie scientifique. Cependant vous aurez une idée de la forme que devra prendre votre dossier et de ce que l’on devra y trouver. Vous aurez également des idées de thèmes à aborder, et des exemples de séquences toutes faites pour vous aider à en construire une.

A nouveau je ne peux que vous conseiller de vous baser sur des exemples dans des blogs, de personnes qui ont déjà passé le concours.


Voilà, c’est tout pour mes conseils lecture ! Je vous souhaite tout plein de courage pour ce concours ! La suite en vaut vraiment la peine !

Exemple de dossier de sciences pour l’oral du CRPE

Exemple de dossier de sciences pour l’oral du CRPE

Bonjour !

Je me suis enfin décidée à vous partager mon dossier de sciences pour l’oral du CRPE !

Avant de vous le partager, il faut que vous sachiez qu’il est très loin d’être parfait ! Maintenant que j’ai quelques mois d’expérience de création de séquences, je sais qu’il y a des choses que je ne referais peut-être pas.

 

Dossier crpe graine

J’ai d’ailleurs refait cette séquence cette année avec mes élèves de grande section (qui ont adoré), mais j’ai remplacé l’appareil photo numérique par une tablette (ma tablette perso), afin de prendre des photos et d’en faire un livre numérique via l’application « Book creator ».

Bien entendu, il manque des choses dans ce dossier, notamment un retour sur ma séquence, ou bien une description très détaillée d’une ou deux séances. Mais attention, il ne faut pas oublier que plus vous en dites dans votre dossier, plus il vous faudra trouver de nouvelles choses à dire à l’oral ! C’est pourquoi j’ai choisi de ne pas développer ces deux points, et de les garder bien précieusement pour le fameux jour d’oral.

Evidement, si vous avez des questions, je suis à votre disposition dans les commentaires !

Enfin, vous trouverez ici mon article qui relate le déroulé de mon oral, ainsi que les questions qui m’ont été posées !

Le déroulé de mon oral de sciences sur la germination.

Bon courage !

 

Devenir professeur des écoles, comment survivre… au dossier pour l’oral du CRPE ? #4

Devenir professeur des écoles, comment survivre… au dossier pour l’oral du CRPE ? #4

Article #1 ici (Année de master)

Article #2 ici (Déroulement du stage)

Article #3 ici (Concours)

Bonjour !

Si vous avez raté les trois premiers articles de la série ils sont disponibles sur mon blog dans la section CRPE ! Nous attaquons aujourd’hui une très très grosse partie : le dossier.

La matière :

Commençons par le commencement. Vous aurez d’abord à choisir une matière. Choisissez ce qui vous intéresse le plus et ce sur quoi vous connaissez le plus de choses. Sachez que vous devrez parfois répondre à des questions plus poussées sur un sujet que vous n’aurez pas forcément choisi.

Voici les matières parmi lesquelles vous aurez à faire votre choix.

  • Sciences et technologies
  • Histoire
  • Géographie
  • Histoire des arts
  • Arts visuels
  • Education musicale
  • Enseignement moral et civique

Le thème :

Après cela il vous faudra choisir un thème. Pour cela il faudra éplucher les programmes, pour vous assurer de ne pas complètement vous planter. Faites attention à ce que le thème figure dans les programmes, et choisissez le bon niveau de classe.

Malheureusement vous ne pourrez pas choisir le niveau de classe dans lequel vous serez en stage. Personnellement j’ai sélectionné un thème qui correspondait à ma classe de maternelle, mais c’est un choix à faire. Vous pouvez choisir un thème d’un autre niveau et ne pas tester votre séquence, ou demander à l’effectuer dans une autre classe que celle dans laquelle vous faites votre stage.

Le contenu :

Le dossier est divisé en deux grosses parties principales.

La partie scientifique :

Elle comporte un contenu très poussé. Il correspond aux connaissances que l’enseignant doit avoir par rapport à son sujet. Cette partie contient du texte et des images ou des schémas. Dans mon dossier cette partie prenait environ trois ou quatre pages sur les dix.

Vous pouvez également y insérer du contenu sur le développement de l’enfant, correspondant évidement au thème que vous avec sélectionné. Personnellement je ne l’ai pas fait.

La partie pédagogique :

Celle-ci comporte une description d’une séquence de travail, testée ou non avec vos élèves. Alors qu’est-ce qu’une séquence ? La séquence est composées de plusieurs séances de classes et d’évaluations, portant toutes sur le même thème. Alors comment monter une séquence ?

  • Définir les objectifs. Quel est mon but ? Qu’est-ce que je veux que mes élèves apprennent. Pour cela il faut s’aider des programmes. Quels sont les objectifs de fin de cycle ? Que doivent-ils connaître ?
  • Mettre en place une évaluation diagnostique (de début de séquence). Celle-ci permet de faire le point sur les connaissances des élèves. On tient compte de ce qu’ils savent déjà et de ce qu’il faut qu’ils revoient ou qu’ils apprennent. Parfois l’évaluation diagnostique n’est pas nécessaire. Elle n’est à placer dans la séquence que si elle est vraiment utile pour sa construction.
  • Une fois cela je mets en place mes séances. Je peux m’aider des différentes séances disponibles sur internet. On part de ce qu’il y a à apprendre pour arriver au but de notre séquence. Comment faire pour arriver aux objectifs de la séquence ? Les séances doivent être organisées avec une certaine logique. Une séquence sur la germination partira par exemple de « Qu’est-ce qu’une graine ? », puis « Comment s’occuper de la graine ? » pour finir sur « Que devient la graine et comment ? ». Bien sûr ces exemples sont très flous et à développer.
  • Lors de la séance, une grande place doit être laissée à l’élève. C’est lui qui fait, qui découvre, qui apprend. Le professeur des écoles ne doit pas prendre trop de place dans l’apprentissage, il est là pour guider.
  • Il faut noter le temps que la séance va prendre, le matériel nécessaire, l’objectif de la séance, les consignes et ce que font les différents acteurs (prof et élèves).
  • La séquence doit comprendre des évaluations formatives (en début ou en fin de séance par exemple). Cela comprend les résumés à l’oral de la séance précédentes etc…
  • Elle doit comprendre également une évaluation sommative (de fin de séquence). Celle-ci fait l’état à la fin de toutes les séquences des connaissances acquises par les élèves. On voit si les objectifs de séquences ont été remplis ou non.

Voici un exemple (sans thème) de séquence, pour vous donner une idée de ce à quoi cela peut ressembler. Vous pouvez bien entendu l’améliorer et changer des choses, mais dans l’ensemble, ça, ça marche.

Untitled document – Google Docs

Organisation :

Notre prof nous avait proposé une sorte de calendrier pour que l’on puisse s’organiser dans notre dossier. Bien sûr si vous commencez / finissez plus tôt c’est mieux ! Mais ne délaissez pas vos autres révisions !

Septembre – octobre : choix de la matière, du thème, du sujet.

Novembre – décembre : la partie scientifique doit être terminée

Janvier : la séquence doit-être terminée afin de pouvoir la tester avant la fin du stage

(Attention s’organiser en fonction de l’organisation de votre stage ! Le mien se terminait début mars)

Une fois que votre séquence est testée il y a quelques autres petites choses à rajouter dans votre dossier :

  • Eventuellement le développement sous la forme d’un paragraphe de l’une de vos séances. Personnellement je ne l’ai pas fait, j’ai gardé ça pour l’oral.
  • Comment il serait possible de lier la séquence avec d’autres matières (art, maths, français…)
  • Qu’est-ce qui  a marché ou non, et si c’était à refaire ce que vous changeriez.
  • Les annexes dont vous vous êtes servies.

Si il ne vous reste pas assez de place, vous pouvez toujours garder des points à rajouter lors de votre oral, ce n’est pas grave si ils ne sont pas dans votre dossier.

Pour l’oral :

Je vous conseille de ne pas réciter votre dossier pendant les vingt minutes que vous aurez. Personnellement j’ai rédigé un résumé de ma partie scientifique qui me tiendrait 7-8 minutes d’oral. J’ai sélectionné les choses les plus importantes à retenir.

Pour la partie pédagogique j’ai également rédigé un texte qui allait me tenir les 12-13 minutes restantes. J’ai décrit dans l’ensemble toute ma séquence, allant plus ou moins profondément dans les séances que je trouvais les plus intéressantes et selon le temps que j’avais en me testant. Ce texte comprenait également les choses que j’aurais faites différemment, ce que les élèves ont réussi à faire ou pas, ce qu’ils ont aimé faire…


Voilà les amis !

Cet article est terminé ! Encore une fois je réponds à toutes les questions, par mail via le formulaire de contact ou dans les commentaires. N’hésitez pas non plus à vous abonnez à la newsletter pour avoir toutes les news concernant mes articles sur le CRPE !

Si vous avez des suggestions de thèmes je suis toute à l’écoute !

Bon courage pour cette année !

Le déroulé de mon oral de sciences sur la germination.

Le déroulé de mon oral de sciences sur la germination.

Bonjour !

Vous trouverez ici mon dossier pour l’oral :

Exemple de dossier de sciences pour l’oral du CRPE

J’ai passé hier mon oral de Sciences et Technologies pour le CRPE. Je pense qu’il s’est plutôt bien passé, les deux jury m’ont mise à l’aise dès mon arrivée et le stress est tombé rapidement. Mon exposé s’est très bien passé. L’important pour moi était de leur raconter mon exposer et non de leur réciter un quelconque texte que j’aurais appris par coeur. Cela a été difficile pour moi de m’auto-convaincre de ne rien apprendre par coeur car je suis ne suis pas quelqu’un qui est à l’aise à l’oral. Cependant j’ai su me débrouiller et je pense que cela m’a servi car le jury m’a fait une petite farce.

Alors que j’avais vu quelques secondes auparavant sur le chrono de la dame qu’il me restait un peu plus de 6 minutes, l’homme me dit gentiment « Il vous reste 2 minutes ». J’ai bugué…. Mais j’ai dit « D’accord, merci ». Tant pis, j’allais conclure. La femme le regarde bizarrement, regarde son chrono, et lui dit « Mais non, il vous reste 6-7 minutes mademoiselle. » et le type de répondre « Oh, excusez-moi, j’ai du mal calculer. » Tout en regardant sa montre. Je ne me suis pas démontée et j’ai repris exactement là où j’en étais, sans broncher, en répondant poliment : « Non mais ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de souci ! »

J’ai donc terminé mon exposé avec une petite minute d’avance et la fin s’est très bien déroulée.

Ils ont ensuite débuté la partie entretien. Le chrono a été relancé. Je l’ai regardé plusieurs fois et le temps m’a paru long à certains moments mais après avoir répondu à quelques questions il est passé plus vite. J’ai essayé d’y mettre le plus de coeur possible, et de parler, dès que j’en avais l’occasion, de mon expérience en stage, afin qu’ils voient que ce que je disais n’était pas tiré d’un bouquin que j’avais lu mais d’expériences que j’avais vécues.

Voici les questions qui m’ont été posées :

« Pensez-vous qu’une classe multi niveaux soit une bonne chose ? »

J’ai parlé des 2500 mots que connaissait un élève de GS : « Pensez-vous que tous les élèves de GS connaissent 2500 mots ? »

« Vous avez parlé de la mise en écriture, que vous auriez aimé après réflexion proposer plus d’écriture aux élèves, de quelle manière auriez-vous pu le faire ? »

« Qu’est-ce qui peut faire qu’un élève n’arrive pas à se lancer dans l’écriture ? »

« Qu’est-ce que le principe alphabétique ? »

« Qu’est-ce qui peut, cognitivement, freiner l’apprentissage d’un élève de maternelle ? »

« Vous avez dit à vos élèves que les graines ont besoin d’humidité pour germer, un élève vous dit que son grand père a des pommes de terres dans sa cave et que celles-ci germent, pourtant il n’y a pas d’eau. Que lui répondez-vous ? »

« Pensez-vous que les croyances aient leur place dans les sciences ? »

« Pouvez-vous m’expliquer ce qu’est la démarche d’investigation ? »

« Vous avez parlé de l’expérimentation dans la démarche d’investigation, quelles peuvent-être les autres pratiques ? » Ils attendaient la modélisation et la recherche documentaire.

« Est-ce que la démarche d’investigation peut se faire dans d’autres matières ? »

« Donnez-moi l’exemple d’une situation de démarche d’investigation en grammaire. »

« Y a t-il des outils qui permettent l’apprentissage des sciences ? » Ils attendaient que je leur parle du cahier d’expériences

Lorsque j’ai parlé du cahier d’expérience, il m’ont dit « Oui, le cahier d’expérience, est-ce que vous pensez à un autre ? Qui ne serait pas forcément pour une classe mais à travers les cycles. » Ils attendaient le LSU.