Archives de
Étiquette : police

[Chronique] La police de l’intérieur – Alwin Moreau

[Chronique] La police de l’intérieur – Alwin Moreau

Bonjour !

Aujourd’hui, c’est un ouvrage un peu différent que je vous présente. J’ai reçu à ma demande « La police de l’intérieur » qui m’intéressait particulièrement, je vous explique pourquoi. Mais tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement son auteur, Alwin Moreau pour l’envoi.

Résumé :

Alwin a un rêve depuis tout petit, il veut devenir Policier : être au service de la population, la protéger… Il intègre l’école de Police à 19 ans. Mais, du rêve, Alwin bascule dans la réalité… Alors, pour arriver à dormir le soir, il écrit ce qu’il voit, ce qu’il entend, sur des bouts de papier… Cinq ans plus tard, il en a fait un livre et nous entraîne avec lui dans une étonnante immersion dans le quotidien d’un policier de base. Le jeune homme décrit la réalité de ce qu’il vit sans langue de bois : de mensonges en désillusions, il sera amené à rendre une décision radicale… 

Mon avis :

Il y a quelques années, lorsque j’étais en fac de psycho, je souhaitais plus que tout rentrer dans la police. En troisième année de licence, j’ai fait un stage dans une brigade de protection des familles. J’étais si fière, et surtout persuadée que c’était ce que j’allais faire plus tard. Et puis j’ai changé de voie, parce qu’il fallait choisir, et que moi, toute petite et épaisse « comme un sandwich sncf », je n’aurais pas fait long feu dans la police. Et pourtant j’ai toujours gardé ce goût amer, un certain regret de ne pas avoir pu réalisé ce rêve.

Vous pouvez donc vous imaginer que quand je suis tombée sur cet ouvrage, il a fallu que je le lise immédiatement. Je voulais savoir ce que j’avais vraiment raté. Alwin Moreau nous raconte les cinq années passées dans la police, depuis l’école jusqu’à…

C’est un jeune homme qui rentre plein de rêves dans ce monde qu’on imagine stressant, mais très gratifiant. Il s’imagine qu’il sauvera des vies, qu’il rétablira la justice, à l’aide de coéquipiers très soudés.

J’ai trouvé que cet ouvrage dépeignait très justement la dureté du monde de la police. Simple citoyen, on s’imagine que la difficulté se trouve dans les personnes extérieures, les malfaiteurs. Et pourtant elle vient aussi et surtout des équipes, des supérieurs, qui sont parfois aveuglés par leur image ou bien par l’argent. Il ne s’agit plus ici de porter secours ou bien de faire respecter la loi. On se rend compte que ces personnes là ne sont pas forcément dans l’optique de rendre le monde meilleur.

Bref, j’ai définitivement perdu mon rêve de travailler dans la police. En revanche j’ai gagné en admiration pour celles et ceux qui y travaillent pour l’humain et non pour l’argent ou la gloire. C’est un livre qui m’a beaucoup plu, j’ai apprécié voir l’intérieur de la police, et je vous le conseille, il se lit très très rapidement !