Archives de
Étiquette : monstre

[Chronique] Petits contes pour monstres gentils – Christophe Amblard

[Chronique] Petits contes pour monstres gentils – Christophe Amblard

Bonjour !

Aujourd’hui je vous parle d’un petit album jeunesse très gentiment envoyé par les éditions Yakabooks : Petits contes pour monstres gentils, écrit par Christophe Amblard et illustré par Nicolas Léonard. Je remercie Lucie Brasseur pour l’envoi de ce petit livre ! Si vous ne connaissez pas encore les éditions Yakabooks, je vous conseille cet article.

Résumé :

Plus question de trouille ! Les monstres gentils débarquent.
11 petits contes poétiques et rigolos où monstres poilus, biscornus ou tordus jouent dans les placards, chatouillent les doigts de pieds et s’entortillent dans les chaussettes de laine.

Mon avis :

Nombreux sont les enfants qui ont peur du monstre du placard, ou bien du monstre sous le lit. Combien se sont cachés sous leur couette lorsque leurs parents ont éteint la lumière ? C’est à travers de jolis textes que l’auteur dédramatise l’idée du monstre. Il est parfois un peu bête, un peu maladroit, ou bien très gentil. Bref, il ne mange pas les enfants !

J’ai trouvé les textes très poétiques, et bien adaptés aux enfants. Chaque double page nous raconte donc l’histoire d’un monstre. Ils sont tous bien différents, et sont tous plutôt loufoques et rigolos. Les textes sont très courts, ils font une dizaine de lignes. Justement, je pense que lorsqu’il s’agit de lire cet album à un enfant, il est préférable de ne pas tout lire à la suite. Peut-être de lui présenter un monstre par jour, car j’imagine très bien à quel point cela peut être déroutant de changer d’histoire et de personnage si rapidement.

En maternelle, cet album peut constituer un très bon point de départ, ou en tout cas un très bon atout, pour une période sur les monstres. Il y a plein de chose à faire à partir de ce livre : réinventer des monstres, les dessins, les textes, ou bien faire des marionnettes de ceux qui existent déjà et imaginer des dialogues entre eux… bref, des tas de choses super intéressantes ! J’ai presque envie d’en faire une séquence à poster ici, si ça peut vous intéresser !

En ce qui concerne les illustrations, elles sont très mignonnes et toutes simples. Un très bon point : elles rendent les monstres plutôt attachants, et ne les montrent pas du tout comme des bêtes terrifiantes !

En conclusion, c’est un album que je recommande aux parents, mais aussi aux enseignants !

[Chronique] Gloutons & Dragons, Tome 1 – Ryoko Kui

[Chronique] Gloutons & Dragons, Tome 1 – Ryoko Kui

Bonjour !

A l’occasion du #weekendenbulles organisé par Stef de la chaîne Pikitibouquine j’ai eu l’occasion de faire réduire ma pal de mangas ce week-end ! C’est donc pour moi le moment de vous présenter une petite découverte : « Gloutons & Dragons » Tome 1, de Ryoko Kui, aux éditions Casterman.

Résumé :

Votre équipe d’aventuriers affamés se retrouve privée de provisions en pleine exploration d’un donjon infesté de monstres. 
Dépêchez-vous ! L’un de vos compagnons vient d’être dévoré par un dragon. Quand le monstre l’aura entièrement digéré, vous ne pourrez plus le ressusciter !
Et si la réponse était là, sous vos yeux ? Pleine de griffes ou de crocs, de poils ou d’écailles, de tentacules ou de pinces… mais appétissante, non ?
Gloutons & Dragons, le manga qui invente la gastronomic fantasy !

Mon avis :

Le pari était risqué : mélanger la Fantasy et la gastronomie n’est pas chose aisée. Et pourtant pour ma part la mayonnaise a bien pris !

J’ai eu un peu peur au tout début car ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Je pensais me retrouver dans une histoire pleine d’humour, semblable au donjon de Naheulbeuk et me suis retrouvée face à une équipe devant surmonter un problème plutôt sérieux, et, il faut le dire, plutôt pas drôle du tout… Rassurez-vous, finalement il y a tout de même de l’humour et l’histoire est très légère.

Ce qui m’a fait particulièrement apprécier ce manga est son originalité, clairement. Des manga de gastronomie, on en connais des tas, mais ceux dans lesquels ce sont des monstres que l’on cuisine sont plutôt rares ! Justement ça nous permet un petit peu de voir les coulisses des explorations de guildes. Bah oui, si on part plusieurs jours dans un donjon, il y a des chances pour qu’on se retrouve rapidement à court de nourriture. Et qu’est-ce qu’on peut cuisiner dans un donjon ? Des monstres. J’ai bien sûr aimé le fait de voir les personnages devoir s’adapter à leur environnement et utiliser un peu tout ce qui leur passe sous la main comme instruments de cuisine.

Bon, à côté de ça, la trame principale tombe un peu dans l’oubli malheureusement. Alors ce que j’espère pour les prochains tomes, c’est que ça ne sera pas trop répétitif, parce que finalement, les personnages passent leur temps à ramasser de quoi faire à manger, et à faire à manger, et à ce compte là, j’achète un livre de recettes et puis voilà.

Bref, c’est un coup de coeur pour ce premier tome, en gardant une petite réserve pour la suite, qui, je l’espère, me surprendra !