Archives de
Étiquette : magie

[Chronique] Les crimes de Grindelwald – JK Rowling

[Chronique] Les crimes de Grindelwald – JK Rowling

Bonjour !

Aujourd’hui je viens vous parler d’un ouvrage publiée aux éditions Gallimard, que je remercie pour l’envoi, ainsi que Gilles Paris : le texte du deuxième film des Animaux Fantastiques « Les crimes de Grindelwald », par JK Rowling.

Résumé :

Paris, 1927. Quelques mois après sa capture, le puissant mage noir Gellert Grindelwald s’est évadé. Il menace de faire régner les sorciers de sang pur sur les êtres non-magiques. Devant ce danger, le jeune Albus Dumbledore, professeur de défense contre les forces du Mal à Poudlard, fait appel à son ancien élève, Norbert Dragonneau.

Mon avis :

Tout d’abord, il faut dire que c’est un ouvrage magnifique, tant la couverture que l’intérieur. En observant bien, parmi les arabesques noires et dorées de la couverture, nous pouvons distinguer de nombreux animaux fantastiques, symboles et visages, qu’on ne verrait pas au premier abord. Les dorures sont en relief, et le bleu/vert du fond est très très beau. Il donne vraiment le ton quand à la magie du livre que nous allons pouvoir découvrir !

A l’intérieur, nous ne sommes pas laissés pour compte, puisque chaque page est ornée d’un beau cadre et vous aurez l’occasion de croiser de nombreuses silhouettes d’animaux entre les textes.

Passons maintenant à l’histoire. Personnellement, je n’ai pas lu le premier texte mais j’ai vu le premier film. Je n’ai pas encore vu le second film puisque je préférais lire le texte avant et laisser marcher mon imagination.

Evidement, qui dit texte de film, dit pas de roman. Vous trouverez dans cet ouvrage toutes les indications scéniques et les dialogues du film. Alors au départ, on peut trouver ça étrange, on peut même avoir du mal à rentrer dans l’histoire. Mais finalement on s’y fait très rapidement et on retrouve les personnages laissés à la fin du premier film, comme si on y était, et comme si on ne les avait quasiment jamais quittés.

J’ai eu l’occasion de discuter avec une amie qui avait vu le second film, et effectivement, ce second volet est beaucoup moins palpitant que le premier. Il manque quelque chose, il laisse en appétit. Evidement, il nous invite à attendre patiemment l’aéroport troisième, en espérant qu’il sera tout aussi intéressant que le premier.

[Chronique] Beyond the clouds – Nicke

[Chronique] Beyond the clouds – Nicke

Bonjour ! Aujourd’hui j’ai décidé de vous chroniquer un manga dont vous avez déjà du beaucoup entendre parler : « Beyond the clouds » par Nicke, aux éditions Ki-oon.

Résumé :

Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé. Son travail à l’atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien.
Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c’est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes ! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux !

Mon avis :

Je ne vais pas vous mentir, comme pour la majeure partie des livres que j’achète, c’est tout d’abord la couverture qui m’a fait de l’oeil. Il faut dire qu’elle est assez magique, de par ses couleurs et ses dessins tout doux.

J’ai beaucoup lu que c’était une histoire somme toute très basique, cependant étant très loin d’être une spécialiste du genre. Pourtant j’ai été très agréablement surprise par cette vague de fraicheur, cette histoire très inspirée par les studios Ghibli mais à la fois pour moi très originale. Pour ma part, cette histoire de nuage jaune au dessus de la ville m’a fait penser à la saga « Le siècle mécanique » (dont je n’ai lu qu’une partie du premier tome…

On y découvre des personnages tous très attachants alors qu’on ne les connait que si peu. Et j’adore vraiment énormément ces mélanges de races de personnages, les chats, les humains ailés. C’est le genre d’univers qui m’attire beaucoup.

La relation entre Théo et Mia apporte beaucoup de tendresse au manga, qui est déjà très doux de part son côté enfantin, magique et poétique.

Ce premier tome n’en dévoile finalement que très peu et j’espère en savoir plus en lisant la suite qui est sortie le 4 octobre dernier !

Pour moi c’est une réussite et un gros coup de coeur !

[Chronique] La pâtisserie Bliss – Tome 1

[Chronique] La pâtisserie Bliss – Tome 1

couv62086587
Hello !
Aujourd’hui je vous présente le livre que je viens de terminer : le tome 1 de « La pâtisserie Bliss », écrit par Kathryn Littlewood et publié aux Editions Poket (Jeunesse)

Acheter « La pâtisserie Bliss » sur Amazon

• Résumé :
La pâtisserie de la famille Bliss cache un secret très ancien : un livre de recettes magiques. Le jour où Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique, ils se lancent dans quelques recettes un peu… spéciales. Mais les Muffins d’amour et les Cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous…

• Mon avis :

Alors premièrement c’est un livre jeunesse, donc forcément extrêmement léger. Je l’ai trouvé très agréable à lire, même si je n’ai pas été emportée tout de suite par l’histoire.

La couverture est magnifique et la présence de toutes ces pâtisseries m’a tout de suite fait craquer.

L’héroïne, Rosemary est une jeune fille plutôt ordinaire, qui se pose beaucoup de questions sur son importance au sein de sa famille, et de la société en général. Son impression d’être invisible et banale fait qu’elle rêve de grandeur, elle aimerait devenir une star, et surtout : elle ferait n’importe quoi pour que son crush la remarque. Sa naïveté et son air rêveur font d’elle une petite fille vulnérable, et ce n’est pas pour déplaire à sa tante Lily qui a besoin d’une cible facile pour devenir elle-même célèbre.

Certes c’est un livre pour les enfants, cependant les vas et viens entre « ma tante est quelqu’un de mauvais » et « ma tante est la seule personne au monde qui puisse m’aider » rendent l’histoire parfois ennuyeuse et fade. Je n’ai pas trouvé que Rose était un personnage spécialement attachant. Cependant ce livre étant destiné à un public assez jeune, en quête d’identité, le lecteur doit pouvoir s’identifier à la jeune héroïne.

Les deux frères et la soeur de Rose, Olivier, Origan et Anis sont vraiment très drôles et touchants et sont de loin mes personnages préférés de ce premier tome.

L’histoire est plutôt banale et surtout très attendue, elle n’en reste pas moins agréable à lire. Il ne faut pas oublier qu’elle est destinée à la jeunesse et est par ce fait tout à fait appropriée. Le plein d’humour et la présence de toutes ces pâtisseries ne rendent la lecture que plus délicieuse.

En bref j’ai passé un bon moment et suis retombée enfance en l’espace de ces quelques heures de lecture !

Je recommande !