Archives de
Étiquette : livre

[Chronique] Vive la nature – Aki

[Chronique] Vive la nature – Aki

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un album de Aki publié aux éditions Gallimard Jeunesse, il s’agit de « Vive la nature ». Merci beaucoup d’ailleurs à Gallimard Jeunesse pour cet envoi !

Nous, la nature, on l’adore, et sacs au dos, on l’explore !

Vive la nature – Aki

Comme d’habitude j’aime commencer par mon impression sur la couverture. Celle-ci me plait beaucoup ! Les traits sont simples, les couleurs sont douces, et la présence des petites filles en costume d’explorateur ne nous donne qu’une envie : partir à l’aventure avec elles !

La première double page de l’histoire nous donne même le prénom de chacune de ces petites exploratrices en herbe ! Chouette, c’est une manière pour les enfants de s’identifier un peu plus aux personnages. Ils l’impression de les connaître un peu !

Les doubles pages nous offrent une multitude de paysages, tous très beaux, plein d’animaux et de végétaux différents. En effet, nous visitons avec les petites filles pas moins de cinq biomes différents, observant en leur compagnie la faune et la flore qui y habite !

A la fin de l’histoire, une petite page de lexique aidera les plus curieux à en apprendre un peu plus sur les différents biomes rencontrés.

Le texte de chaque double page est assez court, mais il en dit long, et quelques expressions ou mots importants sont mis en valeurs, écrits en bosses ou en vagues, et dans les couleurs présentes dans la page.

En classe, il peut être intéressant de voir si les élèves remarquent que le petit groupe est constitué uniquement de filles. Le travail à faire autour de l’album est immense et diffère selon l’âge auquel il sera lu.

Bien sûr, il peut être l’introduction d’un thème « nature » qui s’étalera sur l’année, chacune des cinq périodes permettant de travailler les biomes un par un. On repère les détails de chaque biome, végétation, animaux, paysages… on fait des recherches, des collages, des posters, des décorations… bref, une multitude d’activités peuvent se présenter à nous à partir de cet album. Il s’intègre également parfaitement dans le thème du tour du monde par exemple.

Pour les plus petits, il est aussi possible dans chaque double page de retrouver les différents animaux, ou de retrouver la place de chaque personnage.

En grande section et en CP, on peut travailler sur les mots qui se terminent pareil, une fois que les enfants ont remarqué que les phrases riment par double page.

En bref, pour moi, bien exploité, ce petit album est une mine d’or. A nouveau, si vous êtes intéressés, je compte me lancer dans des jeux / fiches d’exploitation pour la classe !

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

Bonjour !
J’ai reçu récemment un « petit » colis de la part de Gallimard Jeunesse ! Et le livre que je vais vous présenter en fait partie ! J’en profite comme à chaque fois pour les remercier infiniment pour leur confiance.

Résumé

Quand un dragon est invité à la maison, est-ce qu’il rugit et crie sur ses amis ? Est-ce qu’il garde tous les jouets pour lui ?
Un album qui montre avec malice comment être un petit dragon… très mignon !

Mon avis (et celui de mes élèves)

Commençons par la couverture qui est vraiment adorable, toute douce. En tout cas mes petits ont vraiment eu super hâte d’être à l’heure de l’histoire ! Pourtant elle est plutôt épurée, on y retrouve notre petit dragon ainsi que les deux enfants qui l’accompagnent, mais pas de décor chargé, juste ce que l’on s’imagine être un sol et un mûr.

Lorsque l’on ouvre le livre, les dessins sont toujours aussi agréables : colorés, mais aussi rigolos, avec des petits détails à faire remarquer aux enfants. Les pages sont bien remplies mais pas surchargées. Les personnages sont super mignons, comment ne pas craquer sur le petit dragon ?
De plus, les images sont faciles à comprendre pour les enfants et sont donc intéressantes à décrire et à commenter avec eux.

Les situations présentées rappellent celles vécues à la maison pour certaines et à l’école pour d’autre et amènent donc à des discussions : « A-t-on le droit de faire ça ? » etc… La petite phrase qui revient régulièrement « Sûrement pas ! Les dragons ne font pas ça » est beaucoup appréciée des enfants qui prennent plaisir à la répéter avec la maîtresse.

J’ai trouvé intéressant de travailler avec cet album car il y a beaucoup de prolongements possibles, notamment travailler sur la structure de l’album en remettant l’histoire dans l’ordre à l’aide d’images, faire un travail « Je peux / je ne peux pas », décorer le petit dragon, et bien d’autres.

Mes élèves de petite / moyenne section ont adoré l’histoire, elle les a beaucoup fait rire, surtout lorsque le dragon met les chaussettes sur ses oreilles ! C’est aussi une histoire que j’ai recommandée à mes collègues.

Si ça en intéresse quelques-uns je suis entrain de travailler sur des jeux et fiches d’exploitation pour cette histoire ! Stay tuned !

[Review] Kube mois de Septembre

[Review] Kube mois de Septembre

Hello !

Pour me consoler un petit peu de la fin de l’été et de cette reprise du boulot, j’ai eu l’immense joie de me voir proposer à nouveau de recevoir la box Kube afin de vous la présenter ! Je les remercie donc pour cette confiance renouvelée ainsi que le plaisir que j’ai eu à la déballer !

Si cet article vous donne envie voici un code qui donne droit à 10% de réduction valable sur les abonnements ou les cartes cadeau KUBE : lapetitemaitressegeek10 à utiliser ici

Présentation

Si vous ne connaissez pas Kube, c’est simple : c’est une box mensuelle littéraire, mais elle n’est pas comme les autres ! Kube s’est associée à des libraires afin de faire en sorte que le livre que vous allez recevoir se rapproche le plus possible de vos goûts. La première fois j’ai été comblée en recevant le premier tome de la dernière série de MC Beaton ! Au moment de passer commande vous remplissez donc un petit questionnaire concernant vos goûts, qui aiguillera le ou la libraire dans son choix pour vous.

Que se passe-t-il si vous avez déjà le livre en question ?
D’abord vous avez la possibilité de connaitre ou non l’ouvrage choisi. Ensuite si vous choisissez la surprise, mais que vous le possédez déjà, Kube vous le remplace sans aucun problème !

Il existe différents abonnements : (prix hors frais de port)
• 15€/mois pour un livre de poche et des goodies
• 23€/mois pour un livre grand format et quelques à côtés
• 16€/mois pour au moins 20€ de livres pour enfant et des surprises

J’ai donc reçu pour la seconde fois la Kube format poche et je suis à nouveau conquise ! Si vous voulez un aperçu de la première que j’avais reçue c’est ici : Test – box littéraire – KUBE

Voici donc le contenu de la box de septembre :
• Le livre de poche (Ici L’intégrale de « Les hérauts de Valdemar »
• Deux sachets de thé « Ladurée » Earl grey Jasmin et Breakfast, parfaits pour accompagner une lecture en automne !
• Un sachet de bonbons au miel qui tombe à point nommé
• Un biscuit « Bonne lecture les kubeurs » de http://www.marinette.eu (Allez voir c’est trop choupi)
• Un marque page métallique en forme d’abeille (mon coup de coeur de la box)
• Deux marques page cartonnés (un sur le thème des abeilles et un des éditions l’Abeille Plon)
• Une carte postale pour remercier le ou la libraire Kube

Comme vous pouvez le constater c’est une box bien remplie, qui réchauffe et illumine le coeur avec ses belles couleurs en ce temps pluvieux.

J’aime recevoir des livres mais j’aime aussi en offrir et je sais que c’est une excellente idée de cadeau car avec cette box, impossible de se tromper !

[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un roman policier qui m’a été envoyé par son autrice Daphné Guillemette que je remercie pour cet envoi ! Il s’agit de « Le crime de Blacourt »

Résumé :

« Dans la forêt, un bruit sourd se fit entendre, semblable à un coup de tonnerre. Une nuée d’oiseaux s’envola brusquement, souhaitant fuir au plus vite ce danger. Ce bruit, nous le connaissions tous, il annonçait la mort. »
En 1923, le tranquille village de Blacourt est ébranlé par la découverte d’un cadavre dans les bois. Il s’agit du garde-chasse Clovis Lambert, un homme d’apparence sans histoire. De qui ce crime atroce est-il l’œuvre ? Les suspects ne manquent pas.
Le commissaire Léon Carré, aussi bourru que pointilleux dans ses enquêtes, est dépêché sur place pour résoudre cette affaire. Au cœur de ce petit village de l’Oise, les qu’en dira-t-on pourraient se révéler être de précieuses sources d’information.
Cette enquête qui semblait ordinaire, devient de plus en plus complexe et confrontera le commissaire Carré à son propre passé. La vérité éclatera-t-elle ?

Mon avis

Il faut savoir tout d’abord que ce roman est tiré d’une histoire vraie : le meurtre de l’arrière arrière grand père de l’autrice Daphné Guillemette. Il faut donc se mettre dans la tête qu’il s’agit là du fruit d’un travail extraordinaire de recherche pour rester la plus fidèle possible à l’histoire de son ancêtre. Je trouve également que cet un bel hommage qu’elle lui rend, et c’est une manière de lui rendre un peu justice.

Puisque je vous parle du travail de recherche, je peux vous dire que l’histoire est très bien détaillée. On apprécie également avoir un témoignage de l’enquête qui a pu être menée à l’époque et d’avoir un regard sur les moyens qui ont pu être mis en oeuvre. Bien entendu, comme l’autrice le dit dans les remerciements, si le crime avait été commis maintenant, il aurait certainement été résolu.

J’ai apprécié que chaque chapitre soit daté précisément et suivre l’enquête au jour le jour avec le commissaire Léon Carré. J’ai aussi aimé que l’autrice reste centrée sur le crime, et qu’on ne passe pas trop de temps à suivre tel ou tel personnage dans sa vie personnelle, ce qui peut vite être une source d’ennui.

Les dialogues sont bien menés et particulièrement réalistes, et la plume de l’autrice est vraiment très agréable.

On a là donc non seulement un ouvrage que je recommande fortement, de par sa force historique, mais également par la très bonne et agréable autrice que fait Daphné Guillemette.

[Chroniques] Danse macabre – LA Bailey

[Chroniques] Danse macabre – LA Bailey

Bonjour !
Aujourd’hui je vous propose la chronique du premier tome des enquêtes d’Hugo Delatour. Je remercie à nouveau LA Bailey pour cet envoi et sa confiance ! Vous pouvez déjà trouver sur mon blog les chroniques des tomes 2 et 3.

Résumé :

La mort rôde dans la petite ville de Shrewsbury, en Angleterre. Une riche héritière, Jennifer Barnes, est retrouvée assassinée. Pas vraiment la carte postale de vacances idéales! Néanmoins, Hugo Delatour, ancien flic reconverti en détective privé, décide de reprendre l’enquête. Une autopsie bâclée, une mystérieuse application » Hunter », il n’est pas au bout de ses surprises. Qui se cache derrière le pseudonyme de » Danse Macabre » ? Hugo devra tout faire pour mettre un terme à sa folie meurtrière.

Mon avis :

Grace au fait que j’ai lu ces trois tomes à l’envers, j’ai pu avoir un autre oeil sur l’évolution de la plume de LA Bailey, ainsi que ses personnages.

A nouveau c’est un roman très rythmé qui ne laisse jamais au lecteur le temps de s’ennuyer. On ne se perd pas dans des descriptions sans fin, j’apprécie la grande présence de dialogue qui ne rend le texte que plus vivant. C’est le fait qu’on ne s’attarde jamais trop qui fait que le roman est finalement assez court, pourtant il ne manque rien à l’enquête. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’ambiance du roman, un peu sombre, à l’anglaise.

D’ailleurs le développement des personnages est également à mon goût. On assiste ici aux débuts du développent du personnage d’Hugo Delatour, qui est un homme plutôt meurtri, à qui la vie n’a pas fait beaucoup de cadeaux. Pourtant on voit un personnage assez courageux, fonceur, qui in fine ne se laisse pas vraiment abattre. J’ai beaucoup aimé cet aspect du détective.

Après la lecture de ces trois tomes, je ne peux que vous conseiller de vous lancer et de faire confiance à LA Bailey pour vous montrer son talent d’écriture. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai passé un moment vraiment très plaisant. Je n’aurai donc plus qu’une chose à dire : foncez !

[Chronique] La lumière sur l’étrange vielle femme moche – Francis Thierry Boulanger

[Chronique] La lumière sur l’étrange vielle femme moche – Francis Thierry Boulanger

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un service presse qui m’a été envoyé par son auteur Francis Thierry Boulanger que je tiens à remercier. Il s’agit d’une novella : La lumière sur l’étrange vielle femme moche.

Résumé

Cet homme, utilisant tous ses bons de remboursement que vous avez rencontré au moins une fois, au supermarché, alors que vous étiez pressé. Vous êtes-vous demandé qui il était ?

Notre héros, Pierre, est une de ces victimes du consumérisme, toujours à l’affût d’offres de remboursement. Mais rien ne serait arrivé, sans l’intervention de l’étrange vielle femme moche.

Mon avis

J’ai tout d’abord été très interloquée par le titre de ce court roman. Une vielle femme moche ? Intéressant ! Sûrement une histoire rigolote ! Et puis j’ai commencé, et je suis tombée sur la vie morne de Pierre qui passe sa vie à remplir des demandes de remboursement par courrier, par mail… J’ai trouvé le concept sympa, pas ennuyeux pour un sou. J’ai fini par me demander si les personnes pratiquant cette ”activité” le faisaient de cette manière.

Et puis je me suis perdue parmi mille choses, de l’humour, de l’amour, un peu de suspens, de mystère… J’ai apprécié l’histoire mais je trouve que l’auteur s’est un peu dispersé, je n’arrivais pas tellement à savoir où il voulait en arriver en si peu de pages. Alors je me dis que ça pourrait être sympa d’en faire quelque chose de plus long, mais ce n’est que mon avis !

Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié le questionnement qu’il m’a apporté, notamment : est-ce que tout cela vaut le coup : acheter au moins cher, économiser le moindre centime pour au final ne jamais se servir de l’argent économisé pour quoi que ce soit…

En bref, c’était une petite lecture bien agréable que je recommande aux amateurs de romans courts, et surtout d’humour !

[Test] Box littéraire – KUBE

[Test] Box littéraire – KUBE

Bonjour !!

J’ai eu la chance d’avoir un partenariat avec Kube, une box de livre personnalisée. J’en profite pour les remercier pour cette superbe expérience qui m’a fait très plaisir !

D’ailleurs avant tout sachez que par ce lien vous avez 5€ de réduction pour vous abonner ou offrir la box à un ami ! https://referme.to/pcHTswo

Je vais commencer par vous présenter le contenu de la box que j’ai reçue :

• Deux marque-page dont un tissus / carton

• Une petite gourmandise, ici des petites gauffres

• Un sachet de thé et un sachet d’infusion

• Un petit carnet vierge

• Un petite carte postale à renvoyer au libraire (j’explique plus loin)

• Et enfin, le clou du spectacle : le livre ! Ici la nouvelle saga de MC Beaton : « Hamish Macbeth » dont vous entendrez sûrement bientôt parler ici !

Déjà je suis vraiment très contente de tout ce que j’ai reçu, les marque-page sont vraiment très jolis, le carnet toujours sympa, d’autant plus quand comme moi on adore les carnets, et le thé est toujours le bienvenu pendant la lecture !

Comment ça se passe chez Kube ?

Il existe trois possibilités d’abonnement :

Un abonnement livre de poche à 15€ par mois. Avec un thème différent par mois pour les goodies, et un livre de poche coûtant entre 6€ et 15€.

Un grand format à 23€ par mois avec un grand format coûtant entre 17€ et 23€ ainsi qu’un extrait d’une nouveauté à découvrir.

Une version pour enfant à 16€ par mois avec deux livres, un magazine (qui change chaque mois), un sachet de cartes à jouer et à collectionner et un joli marque page.

Il ne faut pas oublier que c’est une box personnalisée, alors lorsque l’on commande sa box, on vous pose toute une série de question :

Le genre souhaité ; votre envie ; des livres déjà lus répondant à cette envie ; le dernier livre aimé…

A partir de là, détendez-vous et attendez votre box, car un ou une libraire s’occupe de tout. Vous avez d’ailleurs la possibilité de choisir quel libraire va s’occuper de votre commande. Si vous avez déjà commandé et aimé votre réception ça peut être sympa ! Deux choix s’offrent également à vous : connaître ou non le titre que vous allez recevoir avant qu’il arrive chez vous. Cela peut éviter les doublons ! Dans le cas où vous avez déjà le livre que vous venez de recevoir, Kube se fera un plaisir de vous l’échanger bien sûr !

Bref je suis super satisfaite du choix de ma libraire ! J’ai hâte de découvrir mon roman et de lui faire mon retour ! Parce que oui, la petite carte postale dans votre box est destinée à faire un petit retour au libraire qui a choisi votre livre ! 😉

[Chronique] Heaven Forest (Tome 1- Darkwood) – Andréa Deslacs

[Chronique] Heaven Forest (Tome 1- Darkwood) – Andréa Deslacs

Hello !

Je vous présente aujourd’hui un service presse : Le premier tome de la saga Heaven Forest : Darkwood. Il m’a été envoyé par la maison d’édition Hydralune, que je remercie chaleureusement !

Résumé :

Dans une Grande Bretagne de la fin XIXe, l’exploitation d’un combustible issu d’une forêt fossile révolutionne le monde au prix d’un nombre croissant de mutations parmi les habitants.
Lorsque l’inspecteur Overlake est appelé pour enquêter sur l’assassinat d’un botaniste sans histoire, il est loin d’imaginer que son monde risque en quelques jours de devenir tout autre.

Mon avis :

Quand j’ai demandé ce service presse, je m’imaginais tout d’abord un policier habituel pendant l’époque Victorienne, chose que j’adore lire. Et la maison d’édition m’a prévenue, que ce n’était pas juste un roman policier, mais que c’était plutôt un mélange, de steampunk, de fantastique, de fantasy et de policier. Il y a quelques mois jamais je ne me serais lancée dans du fantastique, mais figurez-vous que j’ai changé ! Et me voilà donc lancée dans un roman qui m’intrigue au plus haut point !

Nous voilà donc à débarquer aux côtés du détective Rhys Overlake dans le duché de Heaven Forest. On parle d’habitant qui croient aux anges et aux saints, que certains d’entre eux d’ailleurs sont l’un ou l’autre, et qu’un conflit existe entre les deux clans mais tout n’est pas encore très clair. Sous couvert d’une enquête policière, le lecteur se retrouve dans un univers totalement mystérieux, que l’autrice installe petit à petit et qui nous met l’eau à la bouche.

Dans ce roman, c’est l’enquête qui prédomine, et sont semés par ci par là quelques éléments fantastiques qui nous mettent la puce à l’oreille. C’est ce que j’ai absolument adoré. Le récit est tout de même assez sombre, avec des éléments plutôt violents, notamment la scène de meurtre dont le lecteur est témoin et quelques descriptions.

J’ai apprécié le personnage de Rhys, qui se retrouve un peu en difficulté face à son supérieur et à quelques collègues, de par son statut d’étranger et de petit nouveau dans la brigade. Cependant il a la chance d’avoir des équipiers plutôt sympathiques, notamment Airon. Lui aussi d’ailleurs est assez mystérieux. On comprend qu’il vit avec sa grand-mère et Faith sorte de gouvernante, et qu’il n’est pas étranger aux affaires des anges et des saints.

L’enquête est bien menée, le récit fluide et la lecture très agréable. J’ai découvert seulement la surface de cet univers dans ce premier tome et j’en veux encore plus ! Je ne vous cacherai pas que j’ai absolument adoré ce tome et que je suis vraiment hyper impatiente de lire la suite ! Je recommande fortement !

[Chronique] Jeux de morts et de miroirs (les enquêtes d’Hugo Delatour) – L A Baley

[Chronique] Jeux de morts et de miroirs (les enquêtes d’Hugo Delatour) – L A Baley

Bonjour !

Me revoilà pour vous présenter un service presse qui m’a été envoyé par son auteur L A Baley que je remercie. Il s’agit du troisième tome des Enquêtes d’Hugo Delatour : Jeux de morts et de miroirs.

Résumé

Le corps d’Amboise Durant, un historien spécialiste du XVIIIe siècle est retrouvé dans la Seine. Parmi ses effets personnels, la page d’un mystérieux manuscrit. Il met en scène Marie-Antoinette à la veille de son exécution.
Quand elle hérite de l’affaire, le Lieutenant Charlotte Legrand est perplexe. Le meurtre est-il lié à un trafic d’art ? S’agit-il d’un règlement de compte ou d’un crime passionnel ? Que signifie le texte retrouvé sur la victime ? Pourquoi lui demande-t-on de contacter un ancien flic reconverti en détective privé ?
Pourtant, Hugo Delatour s’était promis de ne jamais retourner à Paris, une ville aussi belle et dangereuse que le souvenir de son ex-femme est tragique et douloureux.
Dans cette nouvelle enquête, le Détective Hugo Delatour et le Lieutenant Charlotte Legrand apprendront-ils à se faire confiance ? Parviendront-ils à découvrir le noir secret qui se cache derrière les dorures et la splendeur de Versailles ?

Mon avis

Alors premièrement il faut savoir que je n’étais pas au courant que c’était un troisième tome avant d’avoir terminé le roman. C’était écrit sur la quatrième de couverture, cependant je ne l’ai pas lue car j’avais déjà lu le résumé en ligne. Eh bien figurez-vous que cela ne m’a pas dérangée une seule seconde. Je n’ai pas eu d’incompréhension, je ne me suis pas dit que l’auteur sortait des choses de nulle part… Non, j’ai passé un très bon moment !

Les personnages sont très bien développés, que cela soit celui de Hugo, de Charlotte ou d’Eléonore. J’ai apprécié le duo que formaient Charlotte et Hugo, j’ai trouvé qu’ils avaient une bonne énergie et qu’ils donnaient du peps au récit.

L’enquête est intéressante, j’ai apprécié en suivre le dénouement et ai trouvé qu’elle était très bien ficelée.

L’auteur a une plume très appréciable, fluide et agréable à lire, avec même des petites touches d’humour par ci par là.

C’était donc une lecture agréable pour moi, que je recommande fortement. Que vous ayez lu ou non les deux premiers tomes ! Ceci dit je serais ravie de pouvoir les lire maintenant ! 🙂

[Chronique] Sign of love #3 Cancer – Ana Wyle

[Chronique] Sign of love #3 Cancer – Ana Wyle

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un service presse qui me vient des éditions French Pulp que je remercie encore et encore pour leur confiance. C’est donc le troisième tome de la saga « Sign of love » qui traite cette fois-ci du signe du cancer.

Résumé

Le jour de ses 20 ans, Anna Wyle, jeune photographe et parisienne depuis dix ans, est sous le choc : elle vient d’apprendre que Jim et Grace, ne sont pas ses parents biologiques !
Après avoir couvert la Fashion-Week, elle n’a plus rien à prouver ! Anna a désormais sa propre rubrique : Zodiac girl. Une chose est sûre : l’homme avec lequel elle est astrologiquement compatible n’est pas un gémeaux ; Louis Mallet est définitivement un pervers narcissique.
Pour changer d’air, Anna retourne aux États-Unis, dans sa famille qu’elle n’a pas vu depuis dix ans. Anna ne lâche rien : elle profite de cette escapade pour poursuivre sa quête d’identité et d’amour.

Mon avis

Ma plus grande crainte pour la suite de ces tomes, c’est que l’histoire se répète, et que l’on finisse par s’ennuyer, alors que l’auteure tient un truc vraiment bien. Ce n’est pas le cas pour ce troisième qui est plutôt bien sorti du schéma classique des deux premiers.

Comme dans les tomes précédents, l’histoire est évidement centrée sur Ana, que l’on découvre encore un peu plus. Au fil de ce roman, on en apprend un peu plus sur son histoire familiale et ça ne nous donne qu’une envie : continuer pour en savoir encore plus.

Nous découvrons également quelques nouveaux personnages, mais comme les amis d’Ana, nous n’en savons vraiment que très peu sur eux. Le roman étant hyper centré sur Ana, j’ai l’impression qu’il y a peu de chance pour que nous en apprenions vraiment plus sur les personnages secondaires.

Chacun des trois premiers tomes a pour moi été un nouveau voyage dans un nouvel endroit, et j’espère que cela continuera dans les prochains.