Archives de
Étiquette : Lecture

[Chroniques] Danse macabre – LA Bailey

[Chroniques] Danse macabre – LA Bailey

Bonjour !
Aujourd’hui je vous propose la chronique du premier tome des enquêtes d’Hugo Delatour. Je remercie à nouveau LA Bailey pour cet envoi et sa confiance ! Vous pouvez déjà trouver sur mon blog les chroniques des tomes 2 et 3.

Résumé :

La mort rôde dans la petite ville de Shrewsbury, en Angleterre. Une riche héritière, Jennifer Barnes, est retrouvée assassinée. Pas vraiment la carte postale de vacances idéales! Néanmoins, Hugo Delatour, ancien flic reconverti en détective privé, décide de reprendre l’enquête. Une autopsie bâclée, une mystérieuse application » Hunter », il n’est pas au bout de ses surprises. Qui se cache derrière le pseudonyme de » Danse Macabre » ? Hugo devra tout faire pour mettre un terme à sa folie meurtrière.

Mon avis :

Grace au fait que j’ai lu ces trois tomes à l’envers, j’ai pu avoir un autre oeil sur l’évolution de la plume de LA Bailey, ainsi que ses personnages.

A nouveau c’est un roman très rythmé qui ne laisse jamais au lecteur le temps de s’ennuyer. On ne se perd pas dans des descriptions sans fin, j’apprécie la grande présence de dialogue qui ne rend le texte que plus vivant. C’est le fait qu’on ne s’attarde jamais trop qui fait que le roman est finalement assez court, pourtant il ne manque rien à l’enquête. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’ambiance du roman, un peu sombre, à l’anglaise.

D’ailleurs le développement des personnages est également à mon goût. On assiste ici aux débuts du développent du personnage d’Hugo Delatour, qui est un homme plutôt meurtri, à qui la vie n’a pas fait beaucoup de cadeaux. Pourtant on voit un personnage assez courageux, fonceur, qui in fine ne se laisse pas vraiment abattre. J’ai beaucoup aimé cet aspect du détective.

Après la lecture de ces trois tomes, je ne peux que vous conseiller de vous lancer et de faire confiance à LA Bailey pour vous montrer son talent d’écriture. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai passé un moment vraiment très plaisant. Je n’aurai donc plus qu’une chose à dire : foncez !

[Chronique] Horrorstor – Grady Hendrix

[Chronique] Horrorstor – Grady Hendrix

Hello ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un genre que je n’ai pas forcément l’habitude de lire et pour lequel je ne suis pas vraiment expérimentée : l’horreur ! Il s’agit du roman Horrorstor de Grady Hendrix aux éditions milan et demi.

Résumé

Il se passe quelque chose d’étrange au magasin de meubles Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées…
Les ventes sont en berne, les responsables de rayon paniqués : les caméras de surveillance ne montrent rien d’anormal.
Pour lever le mystère, une équipe de trois employés s’engage à rester sur place toute une nuit. Au coeur de l’obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d’inquiétants bruits et finiront par se confronter aux pires horreurs.

Mon avis

J’ai mis un petit bout de temps à écrire ma chronique car je ne savais pas vraiment quoi penser de ce roman…

L’ayant pas mal vu passer sur bookstagram je mourrais d’envie de le lire, alors figurez-vous que quand je l’ai vu d’occasion je n’ai pas pu résister. J’ai passé la journée à faire des blagues, livre à la main en faisant croire que ma lecture actuelle était un catalogue Ikea, on adore mon humour par chez nous (non).

Et c’est donc un avis mi-figue mi raisin que je vous partage. Oui l’histoire est originale, oui l’objet livre et génial, les quelques illustrations sont rigolotes. Il y a de l’humour, du suspens… mais… je ne m’attendais pas vraiment à cette explication, à cette histoire. Du coup je suis carrément perplexe. On m’a conseillé un autre roman de cet auteur, que je vais essayer parce que je ne peux pas rester dans le doute comme ça.

Mais dans l’ensemble je suis déçue parce que je n’ai pas vraiment eu peur. Il y a du gore (beaucoup) et peu de frisson (à mon goût). Et je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce que j’aurais aimé qu’il y ai en plus dans ce roman.

En revanche, le roman est bien écrit, les personnages plutôt sympa, on a de l’empathie pour eux et on espère évidement qu’ils vont s’en sortir.

J’ai plutôt bien aimé la fin qui laisse planer le doute sur les événements, je pense que ça a relevé le reste du roman. Pour moi cela valait le coup d’aller jusqu’au bout.

En bref, ce n’est vraiment pas un mauvais roman, ce n’est juste pas ce à quoi je m’attendais. Mais si vous aimez l’horreur, n’hésiter pas à le lire et à me faire un retour, car ce n’est pas un genre que j’ai vraiment l’habitude de lire, même si je l’apprécié !

[Chronique] Talli fille de la lune (T2)

[Chronique] Talli fille de la lune (T2)

Bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un service presse qui m’a été envoyé par les éditions Ankama. D’ailleurs je profite de cet article pour les remercier chaleureusement pour cet envoi ! Il s’agit du tome 2 du manga Talli, Fille de la lune. 

Résumé :

Talli et son équipe traversent la Forêt Interdite pour échapper à la brigade spéciale et trouver refuge au royaume de Dame Sybbyl. Sur leur chemin, ils viendront en aide à Max et Maddy, deux chasseurs confrontés à un loup gigantesque et sa meute. Talli devra faire face à cet ennemi, mais l’invocatrice ne maîtrise pas encore ses pouvoirs. Elle devra compter sur la force de son équipe et faire confiance à une alliée improbable pour affronter cette créature maléfique surnommée « le Roi de la Forêt », pour traverser la montagne de Diamond Peak.

Mon avis :

Comme vous avez pu le voir dans mon article sur le premier tome, j’avais absolument adoré l’histoire. J’avais donc hâte de découvrir la suite des aventures de nos héros.

Après avoir posé les bases de l’histoire dans le premier tome, nous partons à l’aventure avec Notre groupe d’aventurier.

Dans ce tome, nous en apprenons plus sur l’histoire des personnages en l’occurrence les lots et son grand-père, mais aussi sur les pouvoirs de Taly Et le passé de son écuyer. Nous rencontrons également deux autres personnages, sans compter la commandante qui a rejoint le groupe contre sa volonté à la fin du premier tome. Le mystère de Taly reste plutôt entier même si nous avons un petit aperçu de ses pouvoirs qui ont l’air extrêmement puissants. Un but est toujours de mettre Thalia à l’abri et dans ce second Tom, il traverse une forêt maudite en pleine tempête de neige.

J’ai beaucoup apprécié ce tome dans lequel il y a beaucoup d’action mais aussi beaucoup de bas Clouds. Les mangas se lisent en général rapidement mais j’ai trouvé que celui-ci était tellement prenant qu’il sait lui encore plus rapidement que les autres, je l’ai dévoré ! Les dessins ne sont pas du genre qui me plaît le plus mais j’ai tout de même appris à les apprécier, d’autant plus qu’il y a des pages des planches entière sans texte notamment les combats mais aussi des planches de paysage qui sont, j’ai trouvé, très très réussi.

J’ai noté que cette série était en trois tomes, j’ai donc vraiment hâte de savoir comment se terminera l’histoire dans le tome trois et si nos héros arriveront à rejoindre le lieu dans lequel Taly sera en sécurité. Une série dont on connaît le nombre de Tom c’est l’assurance que l’auteur c’est où il va et donc que l’histoire ne traîne pas trop en longueur, et ça se ressent énormément dans ce tome l’histoire avance bien, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde.

Si c’est une série que vous ne connaissez pas je vous la conseille fortement, car elle est très plaisante, J’ai passé un excellent moment de lecture.

[Chronique] Nevermoor T1 : Les défis de Morrigane Crow – Jessica Townsend

[Chronique] Nevermoor T1 : Les défis de Morrigane Crow – Jessica Townsend

Bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une lecture commune que j’ai faite avec une amie (son instagram, sa chaîne YouTube) durant mon séjour en Irlande. Nous lisions entre 2 et 3 chapitres par jour et partagions en soirée nos avis et attentes pour la suite. C’est une expérience que j’ai beaucoup apprécié et que je n’hésiterai pas à refaire ! Par souci pratique je n’ai pas pu emmener mon livre en VF avec moi en Irlande donc je l’ai acheté sur ma liseuse en VO (4 fois moins cher qu’en VF…). Bref ! Il s’agit comme vous l’avez vu dans le titre du premier tome de Nevermoor : Les défis de Morrigane Crow, écrit par Jessica Townsend et publié en France aux éditions PKJ.

Note : 18/20
(seulement pour pouvoir mettre 19/20 au second tome et 20/20 au troisième !)
Le commander :
Amazon

Résumé :

Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses : 1. Elle est maudite. 2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans. Son cercueil l’attend.

Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l’emmène dans le royaume magique de Nevermoor.

Mon avis :

C’était déjà une première pour moi puisque je n’avais jamais vraiment lu de roman en Anglais (pas en entier, coucou mes profs d’Anglais du lycée et de la fac). Au début c’était un peu compliqué pour moi de me concentrer dessus, mais très rapidement c’est devenu très agréable et je ne me rendais presque plus compte que je lisais en Anglais. D’autant plus qu’avec la liseuse, en appuyant longtemps sur un mot inconnu j’en avais la définition, ce qui était franchement génial pour apprendre du nouveau vocabulaire !

Bref, je pense que ce n’est pas mon expérience de lecture en VO qui vous intéresse, mais plutôt le livre en lui-même. Au début, j’avais un à priori sur ce premier tome et j’ai vite réalisé que l’histoire n’était pas celle à laquelle je m’attendais. Il faut savoir que Morrigane a été élevée dans une famille qui vraiment ne l’a jamais aimée et je n’étais pas prête pour ça, haha ! Alors oui tout de suite on pense à Harry Potter, d’accord, effectivement, le cadre y ressemble. Morrigane est une jeune fille rejetée par son entourage et la société car elle est « différente », on a peur d’elle et de ce qu’elle peut soit disant provoquer. Si peur d’ailleurs que ça en devient carrément ridicule.

Pourtant Morrigane est une adolescente très courageuse et pleine de qualités. Je m’y suis beaucoup attachée, elle a un sacré petit caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Ensuite vient cet homme dont personnellement je suis carrément tombée amoureuse : Jupiter North. Un type excentrique, roux, barbu, que j’ai trouvé hyper attachant de par sa sensibilité, son humour, sa douceur et sa gentillesse. J’ai adoré tout le mystère qu’il a laissé planer autour de lui, je me suis vraiment beaucoup questionnée et j’ai fait plein de suppositions, c’était super cool d’être à fond dans ma lecture comme ça !

Et puis il y a les autres personnages, Fenestra, Jack, Hawthorne tour très attachants, et j’ai trouvé particulièrement bien développés. J’ai hâte de les retrouver dans le prochain tome ! Les habitants de l’hôtel, et l’hôtel en lui-même étaient vraiment comme une petite douceur, on aimerait y être et connaître ces gens. On aimerait vivre avec eux les différents évènements, qui ont l’air d’être magnifiques et fascinant !

L’histoire est aussi géniale, oui certes l’univers fait penser au début à Harry Potter (vaguement), mais Jessica Townsend nous montre bien qu’elle a sa plume et son monde, et finalement rien par la suite ne m’a personnellement fait penser à l’univers de JK Rowling.

Bref, j’ai trop envie de vous raconter toutes l’histoire et tout ce que j’ai vécu pendant la lecture de ce roman, mais je ne le ferai pas ! Par contre, je ne peux que vous recommander de le lire, petits ou grands, peu importe… vous passerez à coup sûr un excellent moment ! C’était un vrai coup de coeur pour moi !

[Chronique] La lumière sur l’étrange vielle femme moche – Francis Thierry Boulanger

[Chronique] La lumière sur l’étrange vielle femme moche – Francis Thierry Boulanger

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un service presse qui m’a été envoyé par son auteur Francis Thierry Boulanger que je tiens à remercier. Il s’agit d’une novella : La lumière sur l’étrange vielle femme moche.

Résumé

Cet homme, utilisant tous ses bons de remboursement que vous avez rencontré au moins une fois, au supermarché, alors que vous étiez pressé. Vous êtes-vous demandé qui il était ?

Notre héros, Pierre, est une de ces victimes du consumérisme, toujours à l’affût d’offres de remboursement. Mais rien ne serait arrivé, sans l’intervention de l’étrange vielle femme moche.

Mon avis

J’ai tout d’abord été très interloquée par le titre de ce court roman. Une vielle femme moche ? Intéressant ! Sûrement une histoire rigolote ! Et puis j’ai commencé, et je suis tombée sur la vie morne de Pierre qui passe sa vie à remplir des demandes de remboursement par courrier, par mail… J’ai trouvé le concept sympa, pas ennuyeux pour un sou. J’ai fini par me demander si les personnes pratiquant cette ”activité” le faisaient de cette manière.

Et puis je me suis perdue parmi mille choses, de l’humour, de l’amour, un peu de suspens, de mystère… J’ai apprécié l’histoire mais je trouve que l’auteur s’est un peu dispersé, je n’arrivais pas tellement à savoir où il voulait en arriver en si peu de pages. Alors je me dis que ça pourrait être sympa d’en faire quelque chose de plus long, mais ce n’est que mon avis !

Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié le questionnement qu’il m’a apporté, notamment : est-ce que tout cela vaut le coup : acheter au moins cher, économiser le moindre centime pour au final ne jamais se servir de l’argent économisé pour quoi que ce soit…

En bref, c’était une petite lecture bien agréable que je recommande aux amateurs de romans courts, et surtout d’humour !

[Chronique] Modern love et autres nouvelles – Alice Masson

[Chronique] Modern love et autres nouvelles – Alice Masson

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un recueil de nouvelles qui m’a été envoyé par son autrice : Alice Masson, que je remercie ! Il s’agit de « Modern Love » aux éditions Spinelle.

Résumé

Quatre histoires courtes plus différentes les unes que les autres : une romance moderne, un conte écolo-initiatique, un conte pour enfants intelligents et un polar historique, qui se dégustent comme une assiette d’antipasti.

Mon avis

C’est un livre qui se dévore en quelques heures ! Il est très bien écrit et très léger. J’ai apprécié le changement de style entre les quatre nouvelles, Alice Masson a une belle capacité à passer d’un genre à un autre complètement différent adaptant très bien son écriture.

Les quatre nouvelles sont donc bien différentes :

La première est une histoire d’amour rigolote, légère. Elle apporte un effet de surprise que j’ai beaucoup apprécié mais que je ne dévoilerai pas, pour que vous puissiez profiter de cet effet là également.

La deuxième parle d’une tribut vivant dans le respect de la nature, qui subit l’égoïsme de l’Homme dans un climat un peu apocalyptique.

La troisième est très intéressante, puisqu’elle est écrite du point de vue d’un petit garçon qui va dans une « école de vampire » pour « apprendre à être un vampire ». On y découvre très justement toute l’innocence d’un enfant face à la dureté et la folie du monde des adultes. Tous ce que les adultes sont prêts à faire pour protéger leurs petits, ces mensonges que les grands font pour protéger les plus jeunes, qu’ils gardent leur innocence et la magie qu’ils ont dans les yeux. C’était une très belle histoire.

Et la quatrième et dernière nouvelle est une enquête sous forme épistolaire. L’enquête à déjà eu lieu, le coupable a déjà été trouvé. La narratrice a l’air d’avoir l’habitude de raconter à sa petite maman les évènements auxquels elle assiste régulièrement et tous les ragots croustillants qu’elle entend au Palais. Mais cette fois-ci c’est un meurtre qu’elle raconte. La forme m’a bien plu !

De ces quatre nouvelles, ma préférée reste la première, qui m’a laissé un petit goût de bonheur, et qui est la plus longue, car le point de vue de trois personnages y est rapporté. La troisième m’a énormément plu également car elle est très touchante.

Pour moi, ce recueil de nouvelles est un bon moyen pour Alice Masson de nous montrer de quoi elle est capable (beaucoup de choses) et nous offrir un petit catalogue des différents écrits qu’elle peut fournir. Alors moi je n’ai qu’une chose à dire : on aimerait en découvrir plus !

Vous pouvez acheter son ouvrage ici si le coeur vous en dit : https://amzn.to/2SM7Deu

[Chronique] Jeux de morts et de miroirs (les enquêtes d’Hugo Delatour) – L A Baley

[Chronique] Jeux de morts et de miroirs (les enquêtes d’Hugo Delatour) – L A Baley

Bonjour !

Me revoilà pour vous présenter un service presse qui m’a été envoyé par son auteur L A Baley que je remercie. Il s’agit du troisième tome des Enquêtes d’Hugo Delatour : Jeux de morts et de miroirs.

Résumé

Le corps d’Amboise Durant, un historien spécialiste du XVIIIe siècle est retrouvé dans la Seine. Parmi ses effets personnels, la page d’un mystérieux manuscrit. Il met en scène Marie-Antoinette à la veille de son exécution.
Quand elle hérite de l’affaire, le Lieutenant Charlotte Legrand est perplexe. Le meurtre est-il lié à un trafic d’art ? S’agit-il d’un règlement de compte ou d’un crime passionnel ? Que signifie le texte retrouvé sur la victime ? Pourquoi lui demande-t-on de contacter un ancien flic reconverti en détective privé ?
Pourtant, Hugo Delatour s’était promis de ne jamais retourner à Paris, une ville aussi belle et dangereuse que le souvenir de son ex-femme est tragique et douloureux.
Dans cette nouvelle enquête, le Détective Hugo Delatour et le Lieutenant Charlotte Legrand apprendront-ils à se faire confiance ? Parviendront-ils à découvrir le noir secret qui se cache derrière les dorures et la splendeur de Versailles ?

Mon avis

Alors premièrement il faut savoir que je n’étais pas au courant que c’était un troisième tome avant d’avoir terminé le roman. C’était écrit sur la quatrième de couverture, cependant je ne l’ai pas lue car j’avais déjà lu le résumé en ligne. Eh bien figurez-vous que cela ne m’a pas dérangée une seule seconde. Je n’ai pas eu d’incompréhension, je ne me suis pas dit que l’auteur sortait des choses de nulle part… Non, j’ai passé un très bon moment !

Les personnages sont très bien développés, que cela soit celui de Hugo, de Charlotte ou d’Eléonore. J’ai apprécié le duo que formaient Charlotte et Hugo, j’ai trouvé qu’ils avaient une bonne énergie et qu’ils donnaient du peps au récit.

L’enquête est intéressante, j’ai apprécié en suivre le dénouement et ai trouvé qu’elle était très bien ficelée.

L’auteur a une plume très appréciable, fluide et agréable à lire, avec même des petites touches d’humour par ci par là.

C’était donc une lecture agréable pour moi, que je recommande fortement. Que vous ayez lu ou non les deux premiers tomes ! Ceci dit je serais ravie de pouvoir les lire maintenant ! 🙂

[Chronique] Sign of love #3 Cancer – Ana Wyle

[Chronique] Sign of love #3 Cancer – Ana Wyle

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un service presse qui me vient des éditions French Pulp que je remercie encore et encore pour leur confiance. C’est donc le troisième tome de la saga « Sign of love » qui traite cette fois-ci du signe du cancer.

Résumé

Le jour de ses 20 ans, Anna Wyle, jeune photographe et parisienne depuis dix ans, est sous le choc : elle vient d’apprendre que Jim et Grace, ne sont pas ses parents biologiques !
Après avoir couvert la Fashion-Week, elle n’a plus rien à prouver ! Anna a désormais sa propre rubrique : Zodiac girl. Une chose est sûre : l’homme avec lequel elle est astrologiquement compatible n’est pas un gémeaux ; Louis Mallet est définitivement un pervers narcissique.
Pour changer d’air, Anna retourne aux États-Unis, dans sa famille qu’elle n’a pas vu depuis dix ans. Anna ne lâche rien : elle profite de cette escapade pour poursuivre sa quête d’identité et d’amour.

Mon avis

Ma plus grande crainte pour la suite de ces tomes, c’est que l’histoire se répète, et que l’on finisse par s’ennuyer, alors que l’auteure tient un truc vraiment bien. Ce n’est pas le cas pour ce troisième qui est plutôt bien sorti du schéma classique des deux premiers.

Comme dans les tomes précédents, l’histoire est évidement centrée sur Ana, que l’on découvre encore un peu plus. Au fil de ce roman, on en apprend un peu plus sur son histoire familiale et ça ne nous donne qu’une envie : continuer pour en savoir encore plus.

Nous découvrons également quelques nouveaux personnages, mais comme les amis d’Ana, nous n’en savons vraiment que très peu sur eux. Le roman étant hyper centré sur Ana, j’ai l’impression qu’il y a peu de chance pour que nous en apprenions vraiment plus sur les personnages secondaires.

Chacun des trois premiers tomes a pour moi été un nouveau voyage dans un nouvel endroit, et j’espère que cela continuera dans les prochains.

[Chronique] Lucika Lucika – Yoshitoshi Abe

[Chronique] Lucika Lucika – Yoshitoshi Abe

Bonjour !

Aujourd’hui c’est un manga que je vous présente ! Il s’agit de Lucika Lucika de Yoshitoshi Abe, aux éditions Kioon.

Résumé :

Lucika est folle, complètement folle, comme tous les enfants le sont un peu : infiniment curieuse, jamais à court d’idées saugrenues, toujours prête à regarder le monde au travers d’un prisme déformant d’une fraicheur extraordinaire, elle déclenche des catastrophes à répétition autour d’elle !

Mon avis :

Je vous avoue que la première chose sur laquelle j’ai craqué est la couverture, son côté enfantin et si doux. Et puis j’ai ouvert le manga, et j’ai découvert… des pages colorées ! Pas deux trois pages comme dans certains manga, non ! Toutes les pages ! L’auteur nous dit qu’il était au départ plein de doutes à propos d’un manga tout en couleurs, et pourtant c’est une réussite, même si j’imagine que le travail est énorme.

Le manga n’est pas une histoire, mais une multitude de scènes de l’enfance. En plus des cases qui sont colorées, le blanc qui les entoure d’habitude est coloré également, et chaque petite scène a sa couleur. Nous retrouvons donc Lucika dans ses aventures d’enfant, dans sa douce folie. J’ai douté lors de la première scène, que je n’ai pas trouvé très drôle, et puis tout le reste s’est lu tout seul, j’ai dévoré le manga. Les scènettes sont drôles et touchantes et on retrouve les histoires que l’on s’inventait lorsque l’on était enfant.

Lucika est un personnage vraiment attachant que l’on aimerait avoir dans notre famille, elle rendrait la vie beaucoup plus colorée et moins monotone !

Les couleurs et les dessins du manga sont vraiment son point fort, tout est magnifique, on en redemande !

[Chronique] Toutoulou cherche une maison – Alfred et Juliette Desproges

[Chronique] Toutoulou cherche une maison – Alfred et Juliette Desproges

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un album jeunesse que j’ai eu la chance de pouvoir lire à mes CP récemment. Il s’agit de Toutoulou cherche une maison, d’Alfred et Juliette Desproges.

Résumé :

Toutoulou doit quitter sa maison.
Il se met en route pour trouver un nouvel abri. Son voyage le mènera dans une prairie, dans un bois, au bord d’une rivière….
Leurs habitants seront-ils prêts à l’accueillir ?

Mon avis :

C’est une très belle histoire à lire pour les enfants, mais aussi pour les grands. En la lisant, j’ai réalisé que cet album était très proche de notre société, le rejet de l’autre, de celui qui est différent de nous est très présent. C’est souvent l’adulte qui rejette les autres, et l’enfant finit par prendre exemple.

Et c’est justement tout jeune que l’on doit comprendre que la différence fait la force. A l’école, les enfants n’iront pas d’emblée rejeter un enfant qui ne leur ressemble pas. C’est en voyant des adultes le faire qu’ils s’y mettront aussi. C’est pourquoi les sensibiliser par le biais d’un album à cette problématique est une très bonne chose.

Le texte est très bien écrit, les dessins sont adorables, et tout plait beaucoup aux enfants. A la fin de la lecture j’ai pris le temps de sonder ma classe et ils ont beaucoup aimé. Ils se sont tous attachés à Toutoulou !

C’est une histoire que je reprendrai avec plaisir les années suivantes, et pourquoi pas prendre le temps de préparer un débat, une discussion partant de cet album, moi qui voulais me lancer dans les débats philo !

Bref, à lire à vos classes, à vous enfants, ou pour vous même !