Archives de
Étiquette : critique

[Chronique] Quatre morts et un papillon – Valérie Allam

[Chronique] Quatre morts et un papillon – Valérie Allam

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente ma dernière lecture : « Quatre morts et un papillon » par Valérie Allam. Je tiens à remercier les Editions du Caïman pour cette nouvelle collaboration, comme toujours d’excellente qualité !

Résumé :

Quatre femmes. Elles ne se connaissent pas. Elles ont tout perdu. Chacune à sa manière tentera de sauver ce qui peut l’être sans se douter que leur rencontre scellera leur destin.

Quatre morts et un papillon est un conte moderne et noir, entre rêve et réalité d’une société dont les pièges pourraient se refermer sur chacun d’entre nous.

Mon avis :

Contrairement à la grande majorité de mes lectures actuelles, je n’ai eu aucun mal à me projeter. Je me suis laissée happer par l’histoire dès les premières ligne, ce qui, il faut le dire, est vraiment un exploit. L’écriture est très douce, malgré la dureté de l’histoire.

Nous suivons dans ce roman quatre femmes : Magali, Loubna, Johanna et Chloé. Toutes ont vu leur vie s’effondrer d’une manière ou d’une autres, toutes ont une histoire très touchante à nous raconter. Et surtout, on voudrait que tout puisse s’arranger pour chacune d’entre elles.

Ces quatre histoires sont entremêlées dans le récit, on n’a clairement pas le temps de s’ennuyer, tout nous tient en haleine, on veut savoir si leur futur va finalement leur sourire, si elles vont s’en sortir. Petit à petit, ces quatre voix finissent pas se retrouver, et c’est là qu’est la beauté de ce roman. Les différentes histoires finissent par n’en former plus qu’une

Les personnages sont extrêmement touchants, et on ne tarde pas à s’imaginer de quelle manière nous aussi, nous pourrions nous retrouver si facilement autant en détresse que ces femmes. Il suffit de pas grand chose pour se retrouver du mauvais côté de la pente, et c’est ce qui les rend d’autant plus attachantes, ce sont des madames tout le monde. Elles étaient juste là au mauvais endroit au mauvais moment.

J’ai adoré l’écriture, l’histoire, j’ai voulu savoir jusqu’au bout, où cela me mènerait, et je n’ai pas été déçue. J’ai été surprise jusqu’à la fin. Ce roman a pour moi été un réel coup de coeur, à tel point que je peine à trouver les mots pour en parler.

Si vous aimez les contes pour adultes, les histoires sombres mais pleines d’espoir, franchement, foncez.

[Chronique] L’Héritier de Moriarty – Annelie Wendeberg

[Chronique] L’Héritier de Moriarty – Annelie Wendeberg

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui je viens vous parler d’un livre que j’avais vraiment très très envie de lire ! Je remercie les éditions Presses de la cité de m’avoir sélectionné sur NetGalley pour participer à la lecture de ce livre !

Malheureusement, ce que je ne savais pas, et ce dont je me suis aperçue après avoir lu deux ou trois chapitres, c’est que c’était le tome 3 des enquêtes d’Anna Kronberg et Sherlock Holmes. Mais je vous en parle plus tard. Ceux qui n’ont pas lu les deux premiers tomes risquent d’être « légèrement » spoilés par le résumé.

Résumé :

Enceinte de son pire ennemi, Anna Kronberg a repris espoir quand elle est parvenue, épaulée par Sherlock Holmes, à empoisonner Moriarty. Mais le redoutable professeur a tout mis en œuvre pour pouvoir continuer, même après sa mort, à torturer la mère de son enfant à naître : il a demandé au colonel Moran, son homme de main et grand chasseur de gibier, de mettre la main sur Anna et Holmes, puis d’attendre la naissance de l’enfant, d’enlever le nouveau-né et de tuer les deux acolytes. Commence alors une course-poursuite entre plusieurs continents, sur fond de menaces d’attaques bactériologiques, de réseaux d’espionnage et de prémisses de grand conflit mondial. Holmes et Kronberg sont prêts à tout pour contrer les funestes projets de Moriarty, même à mettre en scène une fausse-couche…

Mon avis :

Comme je vous le disais c’est le tome 3 de la série, les deux premiers étant Le diable de la Tamise, et La dernière expérience. Et honnêtement je ne m’étais pas renseignée, je ne le savais donc pas, et je ne m’en suis pas aperçue tout de suite. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de sous entendus et de références au passé dans les propos d’Anna, ce qui m’a mis la puce à l’oreille. Malgré tout j’ai décidé de continuer (trop avide de lire cette histoire), et de lire les deux tomes précédents comme des flashback plus tard.

Ce que j’ai aimé  ?

Tout ! Honnêtement, et vous ne le savez peut-être pas encore, mais je suis une grande grande fan de Sherlock Holmes. J’admire depuis bien longtemps ce personnage emblématique, et on peut dire que je suis complètement tombée amoureuse de l’interprétation qu’en avait fait Jeremy Brett dans la série datant de 1984. Pour moi il était l’incarnation parfaite du personnage. C’est comme ça que j’ai imaginé notre héros dans ce roman.

La plume de l’auteur nous fait merveilleusement voyager à travers la fin du 19ème siècle, une période que j’apprécie fortement retrouver dans mes lectures. Le touche historique apportée à l’histoire rend le récit encore plus crédible.

Le personnage de Sherlock Holmes, sa personnalité, est je trouve respectée à merveille (Cela dépendra peut-être des interprétation et je me ferai peut-être taper sur les doigts par les puristes, mais tant pis !). Et le mieux, c’est que le récit s’intègre à merveille dans l’histoire de Sherlock Holmes puisqu’elle se déroule après la mort de Moriarty, lorsque Holmes, soucieux de se débarrasser des derniers hommes de main de ce dernier, fait croire à tout Londre qu’il est mort avec lui dans les chutes de Reichenbach. Seulement son frère Mycroft est au courant. J’ai trouvé vraiment intéressante et carrément intelligente cette manière d’intégrer Anna Kronberg à l’histoire de Sherlock Holmes sans la dénaturer et en en modifiant que quelques détails.

Le personnage d’Anna justement. C’est une femme qui pour arriver à devenir Docteur n’avait eu d’autre choix que de se grimer en homme. Elle est forte et indépendante, elle sait se défendre et ne se laisse pas faire par Sherlock Holmes et n’hésite pas à le remettre à sa place lorsque celui-ci devient blessant (sans le vouloir, on le connait le bougre). C’est le genre de personnage féminin que l’on voudrait être quoi. Sherlock en vient même à oublier qu’elle appartient au « sexe faible » comme il se plait à le dire. D’ailleurs, il se comporte presque avec elle comme si elle était un homme, excepté le fait qu’il ressent le besoin de la protéger, et qu’il s’en voudrait terriblement s’il arrivait quelque chose à Anna.

La fin m’a beaucoup plu car, sans spoiler, elle permet également une intégration parfaite dans les aventures de Sherlock Holmes.

Le seul petit bémol que je mettrais, et encore, il est vraiment personnel, c’est qu’il y avait beaucoup beaucoup de détails sur les armes chimiques, et que cela cassait (pour moi) un peu le récit, et arrivait à m’ennuyer.

Sinon, c’est un gros coup de coeur, et je peux vous dire que j’ai déjà acheté les deux premiers tomes !

[Chronique] The first love melt in ultramarine – Yuki Ringo

[Chronique] The first love melt in ultramarine – Yuki Ringo

Bonjour !

Eh oui cela fait longtemps ! Je reviendrai vous parler de ma rentrée sous peu, mais aujourd’hui je ne suis pas là pour ça !

J’écris cet article pour vous parler d’un manga yaoi qui m’a été envoyé par le biais de Livraddict, par les éditions Taifu Comics, que je remercie énormément. Son titre, c’est The first love melt in ultramarine. Il a été créé en 2013 par la mangaka Yuki Ringo.

Acheter « The first love melt in ultramarine » sur Amazon

En voici le résumé :

 

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un étrange élève dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître…

Mon avis :

Je suis très tôt devenue amatrice de yaoi et me suis vite rendue compte que l’on retombait très facilement sur le même genre d’histoires. Un jeune homme qui tombe amoureux d’un homme plus vieux que lui, souvent son professeur. Bien entendu je ne fais pas de généralité, mais c’était ce que je finissais toujours par lire.

Plus récemment certains mangas ont eu une visée plus sensibilisatrice pour un public parfois jeune. Je pense au manga Le mari de mon frère, qui m’a beaucoup touché. The first love melt in ultramarine entre pour moi dans la même lignée. Certes il n’est pas comparable, car ce dernier est drastiquement plus dur car il touche à des thèmes sensibles.

On y retrouve de l’homophobie, du viol et du harcèlement. Ce sont des thèmes abordés avec sérieux dans une histoire douce et presque légère. J’apprécient que les yaoi ne se cantonnent plus seulement à une histoire d’amour. Je garde cependant une toute petite réserve sur les scène de viol que l’on peut voir, intégrées là comme des scènes de voyeurisme un peu malsaines.

J’ai trouvé le personnage de Yoshioka attachant, contrairement à Kengo qui, malgré la douceur dont il a pu faire preuve ne m’a pas inspiré beaucoup de sympathie. J’ai trouvé dommage cependant de ne pas en apprendre plus sur eux. Que ce soit les deux personnages principaux, le professeur, les camarades de classe ou les agresseurs, on cherche toujours à en savoir plus.

Pour le reste, la couverture du manga est vraiment très jolie, contrairement aux dessins qui ne le sont pas forcément. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais je me suis parfois perdue dans les bulles, je ne savais plus qui disait quoi. Il manquait un petit quelque chose.

En bref, c’est un manga sympathique, très dur, mais aussi plein de douceur. Je regrette des personnages un peu superficiels, cependant ils sont bien là pour une raison : servir l’histoire qui nous sensibilise face au harcèlement et au viol.

C’est donc un manga auquel je mettrais la note de 8/10 car pour moi cette sensibilisation est plus importante que tout le reste.

[Chronique] Detectives – Tome 2

[Chronique] Detectives – Tome 2

Bonjour !

Voici ma huitième lecture du challenge de l’été : le tome 2 de la bande dessinée Détectives.

Acheter « Détectives » tome 2 sur Amazon

Synopsis :

L.A. 1935. Tout le gratin hollywoodien est réuni pour la première de « Who Killed The Fantastic Mister Leeds ? » associant les étoiles montantes Ava Lamont et James Crowley. Mais quand James s’écroule sous l’effet d’une balle à blanc plus mortelle que prévu, Ava est immédiatement arrêtée. Rien ne pourra la soustraire à la justice… si ce n’est un célèbre détective privé prêt à vivre la pire nuit de sa vie.

 

Mon avis :

J’avais vraiment adoré le premier tome donc je partais dans d’excellentes conditions pour ce second.

Cette histoire est beaucoup plus drôle que la précédente, et les personnages sont plus légers. Le personnage principal est un détective comme on se les imagine. Son côté un peu flambeur fait de lui un homme d’autant plus sympathique.

L’intrigue est ficelée très différemment, mais la fin est demeurée pour moi un secret jusqu’au dénouement. J’ai suivi avec plaisir l’histoire tout en sachant que le coupable n’était évidemment pas celui que l’on pensait. Et la découverte du vrai n’en fut que plus drôle et délectable.

Bref, encore une fois, j’ai hâte de lire le prochain tome !

[Chronique] Batman : Terre-un (Tomes 1 et 2)

[Chronique] Batman : Terre-un (Tomes 1 et 2)

Bonjour !

Aujourd’hui ce n’est pas une, mais deux lectures que je viens vous chroniquer ! Elles viennent donc compléter mon challenge de l’été jusqu’à 7 livres sur 10 !

J’ai lu les deux tomes de Batman : Terre-Un, et honnêtement je les ai dévorés.

Acheter « Batman Terre-un » Tome 1 sur Amazon

Acheter « Batman Terre-un » Tome 2 sur Amazon

Synopsis :

Batman n’est pas un héros, et encore moins un super-héros. Il n’a pas de super-pouvoirs. Batman, est juste un homme comme les autres. Vulnérable, et en colère. Batman Terre-1 raconte la vengeance d’un homme, celle d’un orphelin pour un père et une mère assassinée.

Mon avis :

C’est une histoire que j’aime beaucoup. On y assiste à l’ascension de l’homme chauve-souris mais aussi à celle d’autres personnages emblématiques de la série comme le commissaire Gordon, Barbara et tant d’autres.

Comme dans tout Batman qui se respecte, l’ambiance est très sombre et pesante mais pas seulement. On peut tout de même y percevoir quelques notes d’espoir et de joie.

En fait, si je devais résumer très succinctement ces de tomes, le premier serait « Pourquoi Batman ? » et le second « Comment Batman ? ». Bien entendu cette histoire du petit orphelin, tout le monde la connait, mais je trouve qu’elle est racontée d’une manière différente. Un peu à la manière de la série Gotham (dont les événement ne se passent pas du tout de la même manière) et c’est très appréciable.

Dans cet univers les personnages ne sont pas forcément ceux que l’on connait. Et je trouve l’histoire d’autant plus intéressante.

Bref, j’adore Batman, j’adore les comics. Plus j’en lis plus je veux en lire ! Et pire que ça : j’ai beaucoup de mal à me retenir de les acheter. Du coup je collectionne et je mets beaucoup de temps à les lire.

En tout cas la saga Terre-Un est un énorme coup de coeur et j’ai hâte de lire d’autres Batman !

[Chronique] La librairie de l’île – Grabrielle Zevin

[Chronique] La librairie de l’île – Grabrielle Zevin

Bonjour !

J’ai terminé aujourd’hui ma troisième lecture pour le challenge de l’été : La librairie de l’île de Gabrielle Zevin ! Il est disponible au prix de 6.95€ sur Amazon : La librairie de l’île

Synopsis :

A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale précieuse.

Avis :

J’ai volontairement coupé la fin du résumé pour ne pas spoiler. Je vous laisse le choix de le lire en entier ou pas si vous achetez le livre. A vrai dire j’ai acheté le livre sans lire le résumé, ce qui m’a valu d’agréables surprises au fil de la lecture.

Ce livre a été pour moi un véritable coup de coeur avant même que j’ai pu commencer à le lire. D’abord parce qu’il se passe sur une île, et que les romans comme ça (La petite boulangerie du bout du monde) me font rêver. Bien sûr je me suis tout de suite vue ouvrir une librairie dans un petit village paisible, même si le personnage principal semble légèrement blasé de sa condition.

Ca a été une lecture très agréable pour moi. J’ai parfois ri, souvent été émue, et même triste. L’histoire est profondément touchante, tout comme les personnages qui la font vivre.

Le personnage de Lambiase est celui que j’affectionne particulièrement. Policier très sympathique, divorcé, se sentant un peu seul dans la vie. On en ferait presque le héros d’un autre roman. Il est bienveillant et je suis sûre que n’importe qui aimerait le compter parmi ses amis. Les autres sont personnages ont tous leur côté très attachant.

Ce que j’ai tout de suite apprécié, c’est la présence de fiches de lecture qui donne souvent envie de se procurer les livres en question. De plus, le roman est bourré de références à d’autres ouvrages. Le personnage principal échange par exemple avec le policier Lambiase sur les romans policiers. Et quel plaisir d’y retrouver des livres que j’ai lu, ou des auteurs que je suis sur le point de découvrir !

Bref, le livre est très joliment écrit, plein d’amour, d’amitié et d’espoir, et la lecture est très douce. Le seul regret que je pourrais avoir est qu’on n’en sache pas plus sur le devenir de certains personnages à la fin du livre.

[Chronique] L’adoption – Zidrou (scenario) et Arno Monin (dessin et couleur)

[Chronique] L’adoption – Zidrou (scenario) et Arno Monin (dessin et couleur)

Je suis tombée totalement par hasard sur cette bande dessinée en faisant les courses. Je lis peu de bandes dessinées, mais ce qui m’attire toujours, ce sont les dessins de couverture, comme pour les livres d’ailleurs.

Acheter « L’adoption » sur Amazon

La couverture était déjà très jolie, mais il y avait encore plus. Je sentais déjà que l’histoire allait me plaire, rien qu’en la voyant. J’ai vu ce grand père Un peu désorientée face à cette toute petite fille et j’ai tout de suite voulu en savoir plus.

Je ne me suis pas trompée.

Synopsis

L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite.

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Mon avis

J’ai beaucoup été touchée par cette bande dessinée et ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux. Les personnages sont très attachant, particulièrement les grands parents, et les deux copains du grand père, les « Gégé ». Finalement ceux qui le sont le moins, et d’ailleurs que l’on aperçoit le moins au long d’en l’histoire, ce sont les parents. Je n’ai pas franchement éprouvé de sympathie pour eux.

Sans spoiler, la fin nous donne extrêmement envie d’en savoir plus, je suis super frustrée, intriguée et impatiente !

Pour le reste, les dessins sont vraiment très jolis. La petite fille est particulièrement adorable ! La bande dessinée se lit vraiment facilement, je crois bien l’avoir terminée en à peine trente minutes !

Fort heureusement le deuxième tome est sorti le 31 mai, je vais donc pouvoir le dévorer également !

[Chronique] Chi, une vie de chat

[Chronique] Chi, une vie de chat

Bonjour !!

Aujourd’hui je viens premièrement vous annoncer une bonne nouvelle : je suis admissible pour mon concours ! Ce qui veut dire que je vais passer les oraux entre le 29 mai et le 21 juin !

Mais je viens avant tout vous parler d’une série de manga vraiment trop mimi : Chi, une vie de chat. Elle est dessinée par Konami Kanata, qui apparement est une magaka adoratrice de chats. 🙂 La série « Chi » est terminée et est composée de 12 tomes. Vous pouvez trouver le premier sur Amazon par exemple : Chi – une vie de chat – Tome 1

Le synopsis :

Le manga raconte l’histoire d’une petite chatte ayant perdu sa maman après avoir été distraite par un papillon. A la suite de cela elle est adoptée par une famille vivant dans un immeuble dans lequel les chats sont interdits. La série nous illustre les aventures de Chi, son évolution à travers des petites histoires toutes plus mignonnes les unes que les autres.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé lire Chi. C’était un vrai moment de détente. C’est une petite chatte à laquelle on s’attache vraiment très rapidement. (Comment ne pas fondre quand on aime les chats ?) La famille est celle dans laquelle nous aimerions tous tomber si nous étions des matous. Ils ne veulent pas la garder au départ car les animaux sont interdits dans l’immeuble, alors ils se décarcassent pour lui trouver un foyer. N’en trouvant pas et ne pouvant se résoudre à la mettre dehors, ils la gardent alors sous leur aile et l’acceptent comme un membre de la famille à part entière.

Je craque terriblement pour Chi lorsqu’elle s’endort sur les chaussures de ses maîtres. Elle est pleine de vie et joueuse : le chat idéal.

Yohei (le fils), qui doit avoir environ 5 ans, grandit en même temps que Chi (ils apprennent à être propres au même moment). Je trouve le parallèle très mignon.

Evidement c’est un manga très enfantin, qui convient parfaitement à des enfants ou des adolescents. Mais il permet aux adultes d’apprécier un petit moment de lecture sans prise de tête et tout en douceur !

Je conseille donc ce manga à tout ceux qui aiment les chats ! 😉

[Chronique manga] Fairy Tail – Tome 1

[Chronique manga] Fairy Tail – Tome 1

Je viens de terminer le premier tome du manga Fairy Tail un manga shonen écrit par Hiro Mashima, que j’avais acheté il y a au moins six ans, et je suis contente aujourd’hui de pouvoir vous en parler !

Acheter « Fairy Tail » sur Amazon

fairy-tail-une-page-va-bientot-se-tourner-67635
Synopsis :
Lucy est une jeune magicienne de 16 ans à la recherche d’une guilde. Fan de magie depuis sa plus tendre enfance, elle lisait régulièrement des magazines sur les guildes, et a finalement voulu en intégrer une. Dans ce but, elle est devenue magicienne des clés stellaires, un mage capable d’appeler des esprits avec qui il a conclut un pacte au moyen de clés.

Lucy rêverait d’intégrer la glorieuse guilde de Fairy Tail, mais elle n’a aucune idée de leurs méthodes de recrutement, et a un peu peur face à la réputation de « guilde à problème » qu’elle traine. Mais bien vite, elle laisse ses remords de côté lorsqu’un mage du feu prétend être de la guilde et l’invite à bord de son bateau. Ce n’est qu’un imposteur, mais elle est sauvé par Natsu, un jeune homme qu’elle avait rencontré peu avant et qui, lui, est un véritable membre de la guilde.

Mon avis :

Pour commencer c’est la première fois que je m’attache à tous les personnages principaux. Que ce soit le duo Happy le chat / Natsu, deux idiots, Lucy, la fille qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, ses invocations qui sont franchement inattendues…

J’ai beaucoup aimé l’ambiance, l’aventure, l’humour un peu parfois au ras des pâquerettes mais tellement léger… et franchement je regarderai peut-être l’anime cet été ! J’ai passé un très bon moment, j’ai ri, et c’est rare que cela m’arrive en lisant un livre. Ce tome se lit super vite et invite à lire les suivants.

Les dessins ne sont pas forcément ma tasse de thé mais il ne sont pas non plus trop désagréables à regarder, et franchement, que ce soit pour les mangas, les comics ou les BD je suis super difficile en matière de dessins. Je me rends juste compte que la couleur me manque et qu’il va falloir que je me réhabitue à cela.

On m’a dit que c’était un peu le même univers et humour que One Piece, que je compte essayer aussi très rapidement, je vous en dirai des nouvelles ! 🙂

En tout cas, vous pouvez tester ce premier tome sans problème, vous passerez un bon moment ! Pour la suite je ne garantis encore rien !

Réception de ma commande sur ShopMissA

Réception de ma commande sur ShopMissA

Hello !

Aujourd’hui ce n’est pas de livres dont je viens vous parler mais de produits de beauté ! J’ai effectué une commande récemment sur le site shopmissa.com. C’est un site qui vend des produits de beauté pour la plus part à 1$. J’ai franchement hésité très longtemps à le faire à cause de plusieurs choses : d’une part le prix, puisque quand on commande à ce prix là, on ne peut pas s’attendre à de la qualité, et d’autre part les frais de port, qui, il faut le dire sont assez conséquents (9$ pour la France je crois…). J’ai tout de même fini par craquer à force de mettre des produits dans mon panier et de les retirer sans arrêt. Tous les produits présentés ne m’ont coûté qu’1$ chacun.

Tout d’abord je ne pensais pas recevoir ma commande avant fin Mai, et nous sommes le 5 (Ma commande a été effectuée le 25 Avril). Ensuite j’ai été agréablement surprise par la grande majorité des produits que j’ai reçus. En voici un aperçu :

afterlight (1)Photo 05-05-2017 13 34 08

Marque : AOA Studio
J’ai trouvé cette petite pochette absolument adorable. Il y en avait évidement avec d’autres motifs sur le site, mais en tant que fan de chats je n’ai pas pu lui résister. Elle est assez grande, environ 20×15. J’adore les petites pochettes comme ça, j’en ai déjà toute une collection, pour ranger mes médicaments, mon maquillage, mes papiers etc… Je regrette même de ne pas en avoir pris plus ! ^^


Photo 05-05-2017 13 34 25

Bon, « qu’est-ce donc ? », allez-vous me demander… Et je vous comprends totalement ! C’est un petit support pour poser son blender. En effet, pourquoi le laisser sur sa commode toute pleine de poussière, ou moisir dans une petite trousse ? Quand il peut sécher sagement sur ce petit support tout mignon ? 🙂
Marque : AOA Studio


Photo 05-05-2017 13 36 15
Alors ça, c’était l’achat le moins réfléchi de ma commande. Encore un bidule insensé… C’est une brosse pour nettoyer les pinceaux à maquillage… Bon, je n’ai pas grand chose à en dire pour le moment.. C’est… conceptuel. Mais ça peut toujours servir.

Marque : AOA Studio

 


Photo 05-05-2017 13 35 11

Voilà une petite éponge à maquillage qui me faisait envie depuis bien longtemps ? Je la trouve trop jolie avec ses petites paillettes ! Ce qu’il y a de bien par rapport au beauty blender, c’est qu’elle n’absorbe pas le maquillage. On en met donc moins et on en gaspille moins. Je trouve qu’elle fait parfaitement l’affaire ! 🙂 En plus elle se lave super facilement ! 😀

Marque : AOA Studio

 


Photo 05-05-2017 13 34 39Alors, ceux là je les attendais avec impatience ! Je trouve l’idée trop chouette ! Le rouge était vraiment mon gros coup de coeur, et finalement après essai c’est le bleu que je préfère ! Les paillettes sont vraiment super jolies et font un effet reine des neiges trop adorable ! Bon le seul inconvénient c’est qu’il faut mettre deux couches du bleu pour qu’il se voit bien, et que les flacons ne sont vraiment pas très grands ! (4,2ml)
Marque : L.A. Colors


Photo 05-05-2017 13 35 30
Alors ça, c’est un mascara à sourcils vraiment tout bête. Je ne comprends pas vraiment le fait de se maquiller les sourcils à la base. Seulement voilà, mes sourcils sont dissidents ! Je ne les aime pas du tout ni ne les assume. Il suffit que j’enlève mon pull, que je me passe la main sur le visage, et pouf ! tous mes efforts pour qu’ils ressemblent à quelque chose s’envolent et ils sont ébouriffés. Bref, c’est comme du gel à sourcils, haha ! La couleur est légèrement trop claire pour les miens, mais en brossant on n’y voit que du feu ! 🙂
Marque : KleanColor


Photo 05-05-2017 13 35 21
Bon là clairement c’est la déception du siècle. C’est un correcteur. Et ayant la peau très claire j’ai évidement pris le plus clair, qui me donne l’air d’être décédée… haha. Donc clairement je pense m’en servir d’enlumineur. Le seul problème est qu’il a une odeur très parfumée et assez désagréable. Pour moi le maquillage doit être inodore, je trouve ça super important.
Donc celui-là, franchement, je suis très déçue.
Marque : Kleanista

 


Photo 05-05-2017 13 34 56
Et voilà mon dernier achat, et pas des moindres puisque c’est un joli rouge à lèvres dans les tons rosés. Il est très facile à appliquer et sèche très rapidement. Peut-être même trop rapidement puisqu’il assèche quand même pas mal les lèvres (ne pas oublier de mettre du baume). Cependant le gros plus est qu’il ne part pas en cas de bisou (mon chat en est témoin), et ça quand même, c’est important.
Marque : AOA Studio

 


Voilà, c’est tout ce que j’ai commandé sur le site ! Honnêtement je pense que je le referai. Peut-être en achetant plus d’articles pour que les frais de port valent quand même un peu plus le coup. Quand on sait que souvent ce sont les produits les plus chers qui contiennent le plus de produits toxiques je n’ai absolument aucune hésitation à acheter ceux-ci.