Archives de
Étiquette : Bande dessinée

[Chronique] Eli & Gaston, l’esprit de l’automne – Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt

[Chronique] Eli & Gaston, l’esprit de l’automne – Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt

Aujourd’hui c’est un coup de coeur que je vous présente ! Je remercie les éditions Ankama pour la confiance qu’ils m’ont à nouveau portée. J’ai reçu de leur part la bande dessinée « Eli & Gaston – L’esprit de l’automne » par Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt.

Résumé :

Eli et son chat Gaston sont inséparables. Cet été, ils passeront leurs vacances à la campagne chez grand-mère Jo. Eli déteste l’endroit et, surtout, là-bas il ne lui arrive que des ennuis. Il faut qu’ils rentrent chez eux ! Mais sur le chemin, ils découvriront qu’un monde mystérieux se cache dans la forêt voisine. Une étrange créature y sème la terreur et fait fuir les animaux. Embarqués malgré eux dans cette aventure, Eli et Gaston devront affronter cette terrible menace pour rentrer chez eux !

Mon avis :

Bon d’abord il ne faut pas se leurrer, la beauté de la couverture a grandement orienté mon choix. Elle est toute douce et très colorée, dans les tons de l’automne, parfait pour la saison qui vient de commencer ! Et puis on oublie pas qu’il s’agit ici de l’histoire d’une petite fille et de son chat rouquin Gaston (qui ressemble grandement à mon chat Thor quand même !). Et les chats et moi c’est une immense histoire d’amour.

Après vous être émerveillés sur la couverture suffisamment longtemps, prenez le temps de vous attarder sur les planches qui sont toute aussi magnifiques et colorées. Les paysages sont très variés, forêts, clairières, rivières, champs, maisons… bref j’ai voyagé et on m’en a mis plein les yeux. Les graphismes sont très cartoonesques et c’est de loin ce que je préfère. Pendant le temps de ma lecture, les dessins m’ont fait retomber en enfance. J’aurais voulu que ça dure tellement plus longtemps !

Les personnages sont drôles et mignons. Eli est une petite fille attachante et courageuse, et Gaston m’a beaucoup fait rire ! J’ai eu de la peine pour cette grand mère qui ne voit jamais sa petite fille et qui se rend compte en plus qu’elle ne veut pas rester chez elle trois semaines pour les vacances…
En revanche j’ai n’ai pas trouvé Alexandre sympathique ni attachant, ni vraiment utile dans cette histoire (oups !).

L’histoire, d’ailleurs, parlons-en ! Elle commence de manière très basique : une petite fille dont les parents ne peuvent pas prendre de vacances cette année est laissée trois semaines chez sa grand mère et s’ennuie sans télé. Mais heureusement, elle a son chat ! Et puis au fil de l’histoire, le basique devient de l’inattendu, du surprenant, du mignon, du touchant…

On passe un moment tout doux avec cette BD ! Et comme toutes les BD : c’est trop court, alors on en veut encore ! En tout cas c’est un vrai coup de coeur pour moi, en plus d’un petit bijoux dans ma bibliothèque ! Je vous conseille très très vivement cette lecture, en ce début d’automne (et en toutes saisons d’ailleurs) !

[Chronique] Garbage night – Jen Lee

[Chronique] Garbage night – Jen Lee

Bonjour ! Aujourd’hui je vous présente le deuxième ouvrage qui m’a été envoyé par les éditions Kinaye (j’en profite pour les remercier à nouveau pour leur confiance) : Garbage night, une bande dessinée créée par Jen Lee.

Résumé :

Simon est un chien qui vit avec ses deux meilleurs amis, un raton-laveur et un cerf, dans un jardin aride et dévasté. Ils passent leurs journées à piller le supermarché en ruines et attendent le retour de la sacro-sainte « Garbage Night », mais les semaines passent, et les poubelles restent désespérément vides.
Pendant une mission de récupération, ils rencontrent Barnaby, un autre chien abandonné qui leur parle de « l’autre ville », où les humains vivent peut-être encore. Poussé par la faim et la promesse de nourriture, le trio rejoint Barnaby et plonge dans l’inconnu…

Mon avis :

L’illustration de la couverture n’est pas sans rappeler les dessins animés que je regardais lorsque j’étais petite et c’est ce que j’avais en tête avant de commencer à lire cette BD. On s’imagine donc que celle-ci sera drôle et très légère. Et pourtant ce n’est pas vraiment le cas.

Justement j’ai été surprise par la tournure qu’a pris l’histoire. J’ai tout de suite été prise de sympathie pour les personnages, en particulier pour Simon, qu’on s’imagine facilement avec sa famille dans cette maison maintenant abandonnée. Je ne m’attendais pas à autant d’émotions dans cette BD.

Les dessins sont plutôt simples, mais pour moi parfaitement adaptés au scénario et les couleurs selon le moment de la journée m’ont aussi beaucoup plu.

On a peur pour les personnages, on pleure avec eux (comment ça je suis trop sensible ?), en bref, on arrive à avoir énormément d’empathie pour eux. C’est une très belle histoire sur l’amitié, sur le changement de comportement face au grand besoin. On espère de tout coeur qu’ils vont pouvoir atteindre leur but.

Vous trouverez aussi à la fin la préquelle Vacancy, qui est tout aussi sympa que l’histoire principale !

En bref, c’est un BD très sympa, pas si légère que ça, mais un vrai moment de plaisir ! Je vous la conseille fortement !

[Chonique] Space Battle Lunchtime – Nathalie Riess

[Chonique] Space Battle Lunchtime – Nathalie Riess

Bonjour !

Aujourd’hui j’ai la joie de vous présenter une bande dessinée qui m’a été envoyée par les éditions Kinaye que je remercie infiniment pour leur confiance ! Je vous parle donc de « Space Battle Lunchtime » de Nathalie Reiss.

Résumé :

Space Battle Lunchtime est un show culinaire ultra populaire diffusé jusqu’aux confins de l’univers et sa nouvelle saison est sur le point de commencer ! Quand l’un des chefs sélectionnés jette l’éponge à la dernière minute, une apprentie pâtissière terrienne, Peony, se voit offrir la chance de le remplacer et de concourir pour la notoriété, la gloire et un prix de 20 000 Solarbucks. Elle doit simplement impressionner les juges aliens et battre les cinq autres chefs sélectionnés (aussi des aliens !) : la mystérieuse Neptunia, le sournois Melonhead, l’intimidant Jacques, la féroce Owline, et le robuste Meatabax.

Coincée entre des concurrents déloyaux et des ingrédients inconnus, Peony va devoir tout donner. Est-elle prête à surmonter le monde impitoyable de la cuisine intergalactique, ou s’est-elle surestimée ?
(Babelio)

Mon avis :

J’étais très intriguée par le résumé de cette BD. Surtout en plein de une période d’obsession culinaire, j’avais particulièrement hâte de la découvrir !
Il faut dire que l’intrigue n’est pas commune : une pâtissière terrienne qui se retrouve à devoir cuisiner pour un Show de cuisine interplanétaire !

Nous découvrons donc différents personnages qui vont du très louche jusqu’à l’hyper attachant. Bien entendu, c’est une BD en deux tomes, nous n’avons donc pas du tout le temps de creuser trop profondément ni dans le passé, ni dans la personnalité de qui que ce soit. Il faut que ça aille vite, que l’histoire ne traine pas pour que l’on puisse arriver au bout. Mais cela ne m’a pas dérangé, loin de là.

Je me suis tout de même posé des questions, Peony n’a pas l’air spécialement étonnée par ce qui lui arrive, les humains ont donc conscience qu’il y a d’autres vies ailleurs ?

Le show culinaire en lui même est plutôt rigolo, une vraie parodie des shows américains, un peu superficiels, un peu bêbêtes parfois (si si, disons le !), contrairement aux nôtres un peu plus sérieux comme Top Chef et tant d’autres. Les différents plats que nous découvrons ainsi que les ingrédients qui les composent ont des noms rigolots, des formes bizarres, les choses que l’on s’imagine pouvoir exister dans show culinaire de l’espace quoi ! Mon seul regret d’ailleurs concernant tout ça, c’est qu’il n’y ai pas à la fin une ou deux petites recettes (adaptées aux ingrédients terriens bien sûr !) à nous faire essayer, ça pourrait être super sympa !

L’intrigue est plutôt bien lancée dans ce premier tome, elle fait bien son effet. Il n’y a pas énormément d’action mais on la sent arriver pour la suite, donc on apprécie, et on attend très sagement (et avec impatience) la sortie de la suite !

Bref, une BD rigolote et sans prise de tête que je conseille fortement aux gourmands, et aux autres !

[Chronique] The Golden Path, Ma vie de cascadeuse – Baptiste Pagani

[Chronique] The Golden Path, Ma vie de cascadeuse – Baptiste Pagani

Bonjour !

Après une petite absence, on reprend la lecture et l’écriture, car c’est bientôt les vacances !

Aujourd’hui je vous présente le troisième ouvrage qui m’a été proposé par Ankama, que je remercie infiniment à nouveau. C’est « The golden path » un comic de Baptiste Pagani.

Résumé :

Depuis toute petite, Jin Ha est fascinée par la magie du cinéma hongkongais où les arts martiaux – notamment le kung-fu, sa passion – sont mis à l’honneur. Dans la région de Henan, en Chine, elle s’entraîne sans relâche dans une grande école de kung-fu. À 21 ans, son diplôme d’arts martiaux en poche, elle décide de partir pour Hong Kong où elle compte bien faire carrière dans le cinéma !

Mon avis :

Il faut dire tout d’abord que c’est un bel objet livre, la couverture, avec des reliefs dorés, est superbement réalisée.

Les graphismes ne m’ont pas vraiment plu au départ. Et puis j’ai réalisé qu’ils rendaient la bande dessinée plus réaliste, qu’ils m’aidaient à rentrer un peu plus dans l’histoire. Ils ne m’ont plus dérangé, puis finalement, je peux dire que je les ai beaucoup aimés. Ils s’accordent totalement avec l’histoire, avec le message passé dans cet ouvrage. J’ai également adoré les pages des astuces de tournage de scènes de cascades. Les affiches de films étaient toutes également très très belles. Je vous mets quelques extraits à la fin de l’article !

L’héroïne est vraiment très intéressante. C’est une jeune fille qui a une passion, mais que son entourage ne comprend pas vraiment, même si elle est soutenue par ses proches. On s’attache très rapidement à elle, on a vite envie de savoir ce qu’elle va devenir, de connaître la manière dont elle va évoluer. Effectivement, on n’a aucun mal à l’apprécier, on aimerait même lui ressembler car c’est un personnage fort. Elle est prête à sacrifier beaucoup, notamment son image, pour arriver à pratiquer sa passion : les cascades. Elle encaisse énormément de choses. Trop, même. La vie ne lui sourit pas toujours, loin de là, mais elle ne se laisse pas faire, et jamais elle ne se décourage. C’est un exemple que l’on voudrait tous pouvoir suivre.

L’histoire quant à elle n’est pas non plus en reste. Elle s’étale sur un très long laps de temps et nous pouvons prendre plaisir à suivre Jin Ha dans ses aventures. On y découvre beaucoup de lieux et de paysages différents. On y rencontre également des personnages hauts en couleurs, que l’on apprécie beaucoup, un peu, ou bien que l’on déteste. Mais aucun ne nous laisse de marbre. Chacun a une histoire, un caractère, quelque chose qui le fait se démarquer des autres.

Pour moi, tout était très bien pensé, du début à la fin. J’ai pris un réel plaisir dans ma lecture. C’est une bande dessinée assez épaisse qui vous fera passer un excellent moment. Croyez-moi, je n’ai pas décroché une seconde !

[Chronique] Asterix : Les vérités historiques expliquées – Bernard-Pierre Molin

[Chronique] Asterix : Les vérités historiques expliquées – Bernard-Pierre Molin

Bonjour !

Me revoici pour une nouvelle chronique de service presse ! Je remercie tout d’abord Gilles Paris et les éditions du chêne pour ce bel ouvrage que j’ai reçu. Aujourd’hui je vous présente donc « Astérix : Les vérités historiques expliquées » de Bernard-Pierre Molin.

Résumé :

«  Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains … »
Ainsi débutent tous les Astérix. Outre cette indubitable vérité, chaque album s’appuie sur d’autres faits his­toriques pour inventer un univers plein de fantaisie, de bagarres et de moustaches.
Car si Goscinny et Uderzo se sont documentés, ils ont pris quelques libertés avec l’histoire en émaillant leurs récits de réjouissants détournements, de facétieux clins d’œil et de joyeux anachronismes qui participent au plaisir de lire Astérix.
Les Gaulois taillaient-ils des menhirs? Craignaient-ils que le ciel leur tombe sur la tête? Les Romains jouaient-ils aux dés? Les légionnaires avaient-ils droit à une retraite? Les pirates étaient-ils lamentables? Les Belges étaient-ils les plus braves ?
En s’appuyant sur de récentes découvertes, ce livre veut démêler le vrai du faux dans la Gaule romaine d’Astérix. Et, pour honorer ses auteurs, continuer de rire tout en parlant d’histoire. Par Toutatis !

Mon avis :

Qui ne connait pas Astérix ? Qui n’a jamais lu au moins une bande dessinée d’Asterix et Obelix dans sa vie ? Et nous qui pensions en avoir appris beaucoup sur nos ancêtres les Gaulois, détrompons-nous ! Nous ne savons rien, et nous avons beaucoup à apprendre.
Bien entendu, les bandes dessinées sont bourrées d’anachronismes, mais aussi de choses que nous pensions êtres vraies.
Cet ouvrage vient, très respectueusement, apporter des précisions, remettre les choses à leur places ou encore démonter des idées reçues tout en humour et en finesse, bien sûr.
C’est un livre très très bien documenté, à en croire sa bibliographie et surtout incroyablement bien fait. On y trouvera tout ce dont on a besoin pour apprendre de manière ludique : des cartes, une belle frise chronologique et tout plein d’illustrations.
Chaque double page est une explication d’une vérité, ou une démolition d’idée reçue. Toutes les vérités historiques sont très justement illustrées d’un extrait de bande dessinée.
Vous apprendrez entre autres si effectivement les Gaulois se gavaient de sangliers ou si leur chef se déplaçait toujours sur son bouclier. De plus, non seulement vous en apprendrez sur le peuple Gaulois, mais aussi sur tous les peuples rencontrés lors des nombreuses aventures de nos héros, ainsi, bien entendu que sur leurs ennemis de toujours : les Romains.
Bref, un ouvrage à mettre entre toutes les mains !
[Chronique] Les aventures de Laink et Terracid – Wankil Studio

[Chronique] Les aventures de Laink et Terracid – Wankil Studio

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente une bande dessinée que j’attendais avec impatience depuis son annonce : celle des youtubeurs Laink et Terracid !

Si vous ne les connaissez pas, que vous aimez les jeux vidéos, les blagues bêtes mais hilarantes, les duos qui marchent… foncez, c’est ici : https://www.youtube.com/user/MiniprodFR

La bande dessinée est sortie très peu après l’annonce et je peux dire que je l’ai immédiatement précommandée.

Pour expliquer rapidement la BD :

Ce n’est pas une seule histoire, mais plusieurs planches de différentes aventures très courtes. Les dessins sont très agréables et directement tirés des personnages intégrés dans leurs vidéos qu’ils appellent les Wankuls (J’ai l’impression de parler d’une secte là). Les Wankuls les représentent (parfois les youtubeurs qui interviennent dans leurs vidéos) dans différentes situations : Cow Boy, femme de ménage, policiers, livreurs, pompiers… bref, des centaines de personnages différents.

Mon avis :

Je crois que j’avais tellement d’attente que j’ai forcément un peu été déçue. C’est à dire qu’au début je ne trouvais pas forcément les chutes très drôles (moi qui rigole tant devant leurs vidéos). Mais je ne suis pas du genre à laisser tomber. Donc j’ai persévéré, et finalement j’ai beaucoup apprécié ma lecture !

On retrouve avec plaisir quelques personnages ou situations inspirées de leurs vidéos. Cependant cela n’empêche pas quelqu’un de totalement étrangé à leur univers d’appécier cette lecture !

Evidement, une bande dessinée ça se lit très vite, donc on voudrait en avoir plus.

Peut-être que j’apprécierait la prochaine fois des chutes ou des scénarios un peu plus travaillés. Maintenant qu’ils savent qu’ils peuvent faire une bonne BD, ils pourront sûrement s’attarder dessus et les peaufiner un peu plus !

En tout cas, vivement un tome 2, et 3 et 4 et 9999 !

Merci Wankil !

[Chronique] Et le village s’endort… – Núria Tamarít & Xulia Vicente

[Chronique] Et le village s’endort… – Núria Tamarít & Xulia Vicente

Bonjour !

Aujourd’hui je vous parle d’un livre qui m’a gracieusement été offert par les éditions Les Aventuriers de l’Étrange que je remercie. C’est la bande dessinée « Et le village s’endort… » de Núria Tamarít & Xulia Vicente.

« Je sais ce qu’il s’est passé, j’ai tout vu… Mais personne ne me croira. Pour eux, je suis juste… juste une stupide petite orpheline ! »

Mon avis : 

Pour commencer, j’ai trouvé l’objet livre magnifique. Il m’a tout de suite tiré l’oeil et donné envie de le lire. Ce que j’ai d’ailleurs fait dès sa réception : je l’a dévoré.

Les  dessins sont bien réalisés, bien que parfois j’ai été gênée dans ma compréhension par certains aspects des planches. La majeure partie des dessins est entièrement réalisée en bleu, exepté certaines pages dont je parlerai plus tard.

L’histoire est basée sur un jeu auquel certains d’entre vous auront peut-être déjà joué, et que sûrement beaucoup connaissent : le loup garou. Dans celui-ci le maître du jeu raconte les grandes lignes et chaque joueur se voit secrètement attribué le rôle d’un personnage, gentil (villageois, sorcière, voyante, petite fille…) ou d’un méchant loup garou. La nuit, les loups s’accordent afin de tuer un gentil. Le jour, on vote pour éliminer ceux que l’on pense être loups.

On retrouve dans cette bande dessinée les grande lignes de ce jeu de société. Je trouve l’idée excellente, et je m’attendais à beaucoup. Malheureusement j’ai été déçue car j’ai trouvé que cette merveilleuse idée n’avait pas été assez exploitée. L’histoire est plutôt sympa mais pour moi elle avait des zones d’ombre. Ce n’est pas quelque chose auquel je m’attendais.

A vrai dire j’étais très contente de trouver des clins d’oeil au jeu mais ça s’arrête là. De plus, c’est une bande dessinée jeunesse (à partir de 10 ans), qui pour moi est compliquée à comprendre à cet âge là, plus encore pour quelqu’un qui ne connaît pas le jeu.

En bref pour moi : un objet livre qui fera très joli dans la bibliothèque, et un agréable moment pour les fans du Loup garou, mais difficile à suivre. Peut-être à lire une seconde fois pour vérifier.

A bientôt ! 🙂

 

[Chronique] Detectives – Tome 2

[Chronique] Detectives – Tome 2

Bonjour !

Voici ma huitième lecture du challenge de l’été : le tome 2 de la bande dessinée Détectives.

Acheter « Détectives » tome 2 sur Amazon

Synopsis :

L.A. 1935. Tout le gratin hollywoodien est réuni pour la première de « Who Killed The Fantastic Mister Leeds ? » associant les étoiles montantes Ava Lamont et James Crowley. Mais quand James s’écroule sous l’effet d’une balle à blanc plus mortelle que prévu, Ava est immédiatement arrêtée. Rien ne pourra la soustraire à la justice… si ce n’est un célèbre détective privé prêt à vivre la pire nuit de sa vie.

 

Mon avis :

J’avais vraiment adoré le premier tome donc je partais dans d’excellentes conditions pour ce second.

Cette histoire est beaucoup plus drôle que la précédente, et les personnages sont plus légers. Le personnage principal est un détective comme on se les imagine. Son côté un peu flambeur fait de lui un homme d’autant plus sympathique.

L’intrigue est ficelée très différemment, mais la fin est demeurée pour moi un secret jusqu’au dénouement. J’ai suivi avec plaisir l’histoire tout en sachant que le coupable n’était évidemment pas celui que l’on pensait. Et la découverte du vrai n’en fut que plus drôle et délectable.

Bref, encore une fois, j’ai hâte de lire le prochain tome !

[Chronique] Batman : Terre-un (Tomes 1 et 2)

[Chronique] Batman : Terre-un (Tomes 1 et 2)

Bonjour !

Aujourd’hui ce n’est pas une, mais deux lectures que je viens vous chroniquer ! Elles viennent donc compléter mon challenge de l’été jusqu’à 7 livres sur 10 !

J’ai lu les deux tomes de Batman : Terre-Un, et honnêtement je les ai dévorés.

Acheter « Batman Terre-un » Tome 1 sur Amazon

Acheter « Batman Terre-un » Tome 2 sur Amazon

Synopsis :

Batman n’est pas un héros, et encore moins un super-héros. Il n’a pas de super-pouvoirs. Batman, est juste un homme comme les autres. Vulnérable, et en colère. Batman Terre-1 raconte la vengeance d’un homme, celle d’un orphelin pour un père et une mère assassinée.

Mon avis :

C’est une histoire que j’aime beaucoup. On y assiste à l’ascension de l’homme chauve-souris mais aussi à celle d’autres personnages emblématiques de la série comme le commissaire Gordon, Barbara et tant d’autres.

Comme dans tout Batman qui se respecte, l’ambiance est très sombre et pesante mais pas seulement. On peut tout de même y percevoir quelques notes d’espoir et de joie.

En fait, si je devais résumer très succinctement ces de tomes, le premier serait « Pourquoi Batman ? » et le second « Comment Batman ? ». Bien entendu cette histoire du petit orphelin, tout le monde la connait, mais je trouve qu’elle est racontée d’une manière différente. Un peu à la manière de la série Gotham (dont les événement ne se passent pas du tout de la même manière) et c’est très appréciable.

Dans cet univers les personnages ne sont pas forcément ceux que l’on connait. Et je trouve l’histoire d’autant plus intéressante.

Bref, j’adore Batman, j’adore les comics. Plus j’en lis plus je veux en lire ! Et pire que ça : j’ai beaucoup de mal à me retenir de les acheter. Du coup je collectionne et je mets beaucoup de temps à les lire.

En tout cas la saga Terre-Un est un énorme coup de coeur et j’ai hâte de lire d’autres Batman !

[Chronique] Détectives – Tome 1 : Miss Crumble – Le monstre botté

[Chronique] Détectives – Tome 1 : Miss Crumble – Le monstre botté

Détectives est une bande dessinée du genre policier. C’est une série complète en 7 volumes par Hanna, le scénariste, Guinebaud, Sure, Ceyles, Labourot, Motteler, et Mara qui se succèdent au dessin, et Lou à la colorisation. Je l’ai acheté pour le prix de 15,50€.

Acheter « Détectives » Tome 1 sur Amazon

Synopsis :

1918. Au lendemain de la guerre, dans le sympathique village de Sweet Cove, tout respire la douceur de vivre. Ah, Sweet Cove… ses jardins bien entretenus, ses salons de thé aux doux parfums de gâteaux chauds… C’est pourtant ici que va frapper un mystérieux assassin botté, l’occasion rêvée pour une célèbre institutrice retraitée de s’adonner à son sport préféré : mener l’enquête.

Mon avis :

J’ai acheté cette BD à mon papa pour la fête des pères. En tant que grand fan de romans policiers, et de bande dessinée, il a beaucoup apprécié. Du coup j’ai pu en profiter pour lui emprunter et j’ai vraiment adoré !

Les personnages sont tous très amusant et l’on prend un malin plaisir à assister Miss Crumble dans sa recherche du coupable. Sans être une histoire très originale, le scénario fini tout de même par surprendre, comme toute bonne histoire policière.

Pour ce qui est des dessins, j’y suis particulièrement sensible, et je les ai trouvé magnifiques ! Les couleurs sont très belles, les dessins sont travaillés et détaillés.

Rien n’est laissé au hasard dans ce premier tome de Détectives. J’ai donc vraiment hâte de m’atteler à la lecture du second !