Archives de
Catégorie : Non classé

[Chronique] Gloutons & Dragons, Tome 1 – Ryoko Kui

[Chronique] Gloutons & Dragons, Tome 1 – Ryoko Kui

Bonjour !

A l’occasion du #weekendenbulles organisé par Stef de la chaîne Pikitibouquine j’ai eu l’occasion de faire réduire ma pal de mangas ce week-end ! C’est donc pour moi le moment de vous présenter une petite découverte : « Gloutons & Dragons » Tome 1, de Ryoko Kui, aux éditions Casterman.

Résumé :

Votre équipe d’aventuriers affamés se retrouve privée de provisions en pleine exploration d’un donjon infesté de monstres. 
Dépêchez-vous ! L’un de vos compagnons vient d’être dévoré par un dragon. Quand le monstre l’aura entièrement digéré, vous ne pourrez plus le ressusciter !
Et si la réponse était là, sous vos yeux ? Pleine de griffes ou de crocs, de poils ou d’écailles, de tentacules ou de pinces… mais appétissante, non ?
Gloutons & Dragons, le manga qui invente la gastronomic fantasy !

Mon avis :

Le pari était risqué : mélanger la Fantasy et la gastronomie n’est pas chose aisée. Et pourtant pour ma part la mayonnaise a bien pris !

J’ai eu un peu peur au tout début car ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Je pensais me retrouver dans une histoire pleine d’humour, semblable au donjon de Naheulbeuk et me suis retrouvée face à une équipe devant surmonter un problème plutôt sérieux, et, il faut le dire, plutôt pas drôle du tout… Rassurez-vous, finalement il y a tout de même de l’humour et l’histoire est très légère.

Ce qui m’a fait particulièrement apprécier ce manga est son originalité, clairement. Des manga de gastronomie, on en connais des tas, mais ceux dans lesquels ce sont des monstres que l’on cuisine sont plutôt rares ! Justement ça nous permet un petit peu de voir les coulisses des explorations de guildes. Bah oui, si on part plusieurs jours dans un donjon, il y a des chances pour qu’on se retrouve rapidement à court de nourriture. Et qu’est-ce qu’on peut cuisiner dans un donjon ? Des monstres. J’ai bien sûr aimé le fait de voir les personnages devoir s’adapter à leur environnement et utiliser un peu tout ce qui leur passe sous la main comme instruments de cuisine.

Bon, à côté de ça, la trame principale tombe un peu dans l’oubli malheureusement. Alors ce que j’espère pour les prochains tomes, c’est que ça ne sera pas trop répétitif, parce que finalement, les personnages passent leur temps à ramasser de quoi faire à manger, et à faire à manger, et à ce compte là, j’achète un livre de recettes et puis voilà.

Bref, c’est un coup de coeur pour ce premier tome, en gardant une petite réserve pour la suite, qui, je l’espère, me surprendra !

[Recette] Curry de courgette

[Recette] Curry de courgette

Bonjour !

Hier j’avais très envie d’un plat bien chaud et végétarien. Celui-ci est même végan, d’ailleurs.

J’ai donc préparé un super curry de courgette que je fais très souvent. C’est un de mes plats préférés !

Ingrédients :

• 4 courgettes (Le nombre dépend de leur taille, de votre faim et du nombre que vous êtes)

• 1 gros oignon

• Huile de coco

• Curry

• Sauce soja

• Sirop d’érable

• Crème de coco

Recette :

• Éplucher les laver les courgettes, puis les couper en petits dés.

• Les mettre dans une poêle chaude avec une cuillère à soupe d’huile de coco qui va donner un petit quelque chose en plus. Va se dégager une merveilleuse odeur légèrement sucrée.

• Émincer l’oignon et le rajouter à la préparation.

• Laisser mijoter à votre convenance. Je sais que certains préfèrent la courgette encore un peu craquante. Moi je l’aime extra fondante alors je mets sur 6 et je laisse au moins 30-40 minutes tout en remuant.

• À mi-cuisson j’ajoute beaucoup de curry doux et un peu de curry fort, du sel, du poivre, et des épices cajuns tout droit ramenées de Louisiane. Vous pouvez rajouter un peu de piment pour ceux qui mangent épicé.

• Toujours à mi-cuisson j’ajoute 2 ou 3 cuillères à café de sauce soja et la même quantité de sirop d’érable.

• Je laisse la cuisson se terminer puis j’ajoute 20cl de crème de coco et je laisse mijoter à feu très doux encore 5 minutes.

• Je sers ensuite sur un lit de riz et c’est un vrai délice !

[Chronique] Batman & les Tortues Ninja : Amère Pizza

[Chronique] Batman & les Tortues Ninja : Amère Pizza

Bonjour !

J’ai acheté récemment, et pour la modique somme de 10€, un très joli comic qui réuni l’univers de Batman et celui des Tortues Ninja. Il est sorti le 10 février 2017 aux éditions Urban Kids. J’ai donc terminé ma 5ème lecture sur 10 de mon challenge de l’été !

Acheter « Batman & les tortues Ninja » Tome 1 sur Amazon

Résumé :

Le protecteur de Gotham et les quatre Chevaliers d’écailles font équipe pour nous proposer une rencontre inattendue mais non moins explosive ! Enquêtant sur de mystérieux assassinats à Gotham, Batman découvre l’existence d’un groupe de super ninjas appelé le clan des Foot. Venus d’une autre dimension, ces experts du Ninjutsu comptent bien ravager la ville du Chevalier Noir. Mais ils ne sont pas arrivés seuls : les quatre Tortues Ninja, Leonardo, Raphael, Donatello et Michelangelo, les ont pris en chasse. Une rencontre épique entre deux dimensions, deux visions de l’héroïsme et deux visions du chaos qui vont s’entrechoquer dans un combat qui menace le tissu même de la réalité.

Mon avis :

J’ai toujours plutôt apprécié l’univers des Tortues Ninja, que je regardais beaucoup à la télévision quand j’étais petite. Mais celui qui me plait par dessus tout dans le monde des super héros, c’est Batman. Parce qu’il n’a pas de supers pouvoirs, parce qu’il a dépassé ses peurs et qu’il a fait preuve d’une patience et d’une détermination à toute épreuve lors de son entrainement.

Le mélange des deux mondes peut faire peur aux puristes, cependant je trouve qu’il a été particulièrement bien réalisé. L’histoire se déroule à Gotham et tout penche donc plus du côté de Batman. Cependant on est heureux de voir apparaître des personnages des deux mondes (dont je ne dévoilerai bien entendu pas l’identité).

La présence des Tortues apporte un peu d’humour à la ville terne et triste de notre Bruce Wayne et je me suis trouvée amusée à l’idée de le voir manger une part de pizza en portant son costume.

Sans dévoiler l’intrigue, je trouve qu’elle est arrivée un peu trop facilement à mon goût, et que personne n’en a assez bavé. Les méchants paraissent finalement un peu faible alors que toute l’intrigue reposait sur le fait de les empêcher de nuire et de la manière dont nos héros allaient s’y prendre.

Les dessins semblent très jolis mais la qualité d’impression les rend légèrement flous. Cependant les artworks de la fin du comic sont vraiment superbes !

En bref, j’ai passé un bon (et court) moment, mais ce n’est pas le comic du siècle.

Mes achats de livres #1

Mes achats de livres #1

Hello !!
Bon, je vous vois venir, elle est en pleines révisions pour les oraux, et elle se noie dans les bouquins qui n’ont rien avoir avec. Mais y a un moment, si on ne se détend pas un peu on explose, haha ! Hier j’ai été faire quelques magasins, et voici les livres avec lesquels je suis revenue, saurez-vous retrouver ce qui peut lier trois d’entre eux ? :p

 

Barbecue Vegan – Marie Laforêt

Voici le premier livre dont je vais vous parler rapidement. Il est là pour montrer qu’on peut tout de même s’éclater le bide à un barbecue en étant vegan, sans ne manger que des légumes grillés.

Je ne suis pas vegan et pas végétarienne à tout prix. J’ai décidé il y a quelques temps de réduire au maximum la viande et je vous en parlerai dans un prochain article. En attendant je pense que ce livre me sera bien utile pour tester des petites recettes bien sympathiques !

 


 

La librairie de l’île – Gabrielle Zevin

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route; son commerce La Librairie de l’île enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale des poèmes d’Edgar Allan Poe. A.J. s’isole au milieu des épreuves et programmes de publication qu’il n’ouvre même plus, et cède aux sirènes de l’alcool, à leur promesse de repos et d’oubli. Jusqu’au soir où il découvre un couffin dans sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Investi de cette mission, A.J. entrevoit la possibilité d’un nouveau bonheur. Il se rapproche de la population de l’île, réserve un accueil plus chaleureux à une charmante représentante de chez Knightley, et retrouve la flamme qui l’a toujours animé pour les livres. Car la vie vaut bien qu’on s’accorde une seconde chance…

Pourquoi ?

Déjà, la couverture m’a fait craquer. Ensuite je viens de me rendre compte que je n’avais pas lu la quatrième de couverture avant de l’acheter. Il ne m’a donc fallu que deux choses : le titre et la couverture. Pour le titre, c’est très simple, je rêverais de vivre à côté d’une petite librairie plutôt ancienne, tenue par quelqu’un qui connaîtrait tous ses livres sur le bout des doigts et qui saurait conseiller une lecture uniquement en connaissant quelques-un des goûts de son client. Pour ce qui est de l’île, j’ai fait le rapprochement avec La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan qui m’avait vraiment beaucoup plu.


Le vieux qui déjeunait seul – Léa Wiazemsky

« Comme tous les lundis, je l’attends. Comme tous les lundis, à midi trente précise, il pousse la porte du restaurant pour aller s’installer à sa place habituelle. Il n’a plus besoin de réserver, sa table est toujours prête. Je sais d’avance ce qu’il va commander, mais je devine que malgré tout il aime consulter la carte, peut-être pour se surprendre lui-même… » Clara, une jeune serveuse de 27 ans, se prend d’affection pour un client esseulé qui l’intrigue mais dont elle ne sait presque rien. Elle ne se doute pas qu’elle-même a piqué la curiosité de ce vieil homme éprouvé par la vie. Derrière la gentillesse et l’éternelle bonne humeur de la jeune femme, il décèle une blessure secrète qui empêche Clara d’être heureuse. Tout pourrait changer au contact de Clément, ce grand-père qu’elle se choisit. Et si ensemble, ils s’ouvraient enfin à la vie ?

Pourquoi ?

Franchement là, je ne sais pas vraiment. D’instinct ce petit vieux m’a paru sympathique et j’ai voulu en savoir plus. Par contre pour le coup je n’ai pas aimé plus que ça la couverture de ce livre.


Les petits vieux d’Helsinki font le mur – Minna Lindgren

Lorsque la maison de retraite du Bois du Couchant entame de colossaux travaux de rénovation, les résidents commencent à fuir. Siiri et Irma, amies nonagénaires inséparables, décident, avec quelques petits vieux, de devenir colocataires de leur propre appartement…mais pas pour autant plus sages !
C’est alors que des vols mystérieux se succèdent dans la résidence. Les victimes s’avèrent être des proches de Siiri et Irma.
Malgré leur grand âge et leur terrible manque d’expérience, comment résister à la tentation de mettre leur nez dans ces affaires ?
Entre faux-pas cocasses, rebondissements loufoques et réflexions insolites sur la mort, nos deux enquêtrices en herbe n’ont pas fini de vous surprendre !

Pourquoi ?

Je dois avouer que la couverture m’a fait rire. 🙂 Ensuite, j’aime énormément les pays nordiques et ce bouquin se passe, comme son nom l’indique, en Finlande. Encore une histoire de petits vieux qui je l’espère me fera passer de bons moments. Cependant j’ai fait une erreur : c’est le tome deux. Le tome un est Les petits vieux d’Helsinki mènent l’enquête. Donc je n’ai plus qu’à acheter le premier tome (quel dommage haha)


Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon Ove – Frederik Backman

La nouvelle comédie irrésistible venue de Suède !
« Ove et le chat se sont rencontrés un matin à six heures moins cinq. Le chat a détesté Ove sur-le-champ. Le sentiment était plus que réciproque »
Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Mais depuis qu’il est sans travail, il se sent seul et inutile. Il erre dans sa maison, fait des rondes de quartier pour relever les infractions des habitants. Jusqu’au jour où, las de cette routine, il décide d’en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l’acte…
C’est sans compter l’arrivée de nouveaux voisins et d’un chat abandonné. Interrompant involontairement ses tentatives de suicide, ceux-ci vont peu à peu pousser Ove dans ses derniers retranchements et le ramener à la vie !
Tel un chat de gouttière amoché et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l’instinct protecteur qui sommeille en chacun de nous. Mais attention, il griffe !

Pourquoi ?

Encore une fois je n’ai à peine lu que les premiers mots de la quatrième de couverture. Il a suffit du mot « Suède » pour me faire craquer. La couverture a été quant à elle 90% des raisons de mon achat : un petit vieux, un chat, le chaos total. Franchement, ce livre est mon prochain en vue, je pense le lire très rapidement


Je pense que les couvertures sont extrêmement importantes dans l’achat des livres, et les maisons d’édition ainsi que les auteurs l’ont très bien compris. Lorsque l’on regarde les dernières nouveautés, on peut très bien voir que les couvertures sont souvent à visée humoristique ou du moins attire énormément le regard du potentiel lecteur. Les livres de Gilles Legardinier en sont un parfait exemple puisque ses couvertures représentent toujours d’adorables chatons en premier plan d’une couleur très vive. Et ces couvertures ont maintenant tellement d’importance qu’on en oublie parfois de lire le résumé. Tiens, la couverture est jolie, c’est quoi le titre ? Tiens, le titre me tente, bon, j’achète. C’est exactement ce qu’il est arrivé hier lorsque j’ai acheté tous ces livres. 🙂

Alors, vous avez trouvé le point commun ?

Et vous, y a t-il un livre qui vous tente dans tout ceux là ? 🙂

A bientôt !

Sauvons les abeilles !

Sauvons les abeilles !

Bonjour !

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler environnement ! J’ai acheté mardi une bouteille de jus d’orange innocent, et sur celle-ci se trouvait une petite étiquette que voici : 

Savez-vous que les abeilles sont entrain de disparaître ? Et sans vouloir faire de politique, Mr Obama voulait y faire quelque chose, et ce n’est certainement pas Trump qui va s’en occuper.

Les abeilles ne sont pas seulement là pour votre miel du matin, elles sont aussi extrêmement importantes pour l’environnement. Ce sont les abeilles entre autres qui pollinisent nos fleurs.

Alors la marque innocent nous apporte un petit quelque chose pour nous responsabiliser et nous inviter à aider les abeilles à notre échelle : la bee ball.

Voilà comment l’utiliser :

Du 1er Mai au 30 Juin, si vous achetez une bouteille de jus de fruit innocent sur laquelle est collée l’étiquette dont je vous ai pris une photo, vous recevrez gratuitement un petit kit pour aider les abeilles ! Il vous suffira d’entrer un petit code sur leur site, ici.

Le kit comprend un petit guide, un sachet, de la terre et quatre bee balls. En soit ce n’est pas grand chose, mais si tout le monde pouvait le faire, non seulement cela pourrait aider les abeilles, mais ça aiderait le monde à être plus sensible à leur cause. Je sais que nous avons tous nos problèmes, travail, études, famille, argent et j’en passe. Mais la nature est aussi une cause que nous devons défendre. Cela nous concerne tous, puisque nous vivons tous sur la même planète. Et ce n’est pas en regardant les choses se faire (Trump qui autorise la chasse aux ours polaires par exemple…) que nous allons améliorer nos conditions de vie sur celle-ci.

J’ai déjà commandé le mien, je reviendrai vers vous pour vous en dire plus ! 🙂

Courrez donc acheter votre jus de fruit innocent préféré !!

 

PS : Voici également comment vous pouvez construire une maison pour les abeilles :

Vous pouvez suivre tous les tutos innocents sur leur chaîne !