Archives de
Catégorie : Jeunesse

[Chronique] Vive la nature – Aki

[Chronique] Vive la nature – Aki

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un album de Aki publié aux éditions Gallimard Jeunesse, il s’agit de « Vive la nature ». Merci beaucoup d’ailleurs à Gallimard Jeunesse pour cet envoi !

Nous, la nature, on l’adore, et sacs au dos, on l’explore !

Vive la nature – Aki

Comme d’habitude j’aime commencer par mon impression sur la couverture. Celle-ci me plait beaucoup ! Les traits sont simples, les couleurs sont douces, et la présence des petites filles en costume d’explorateur ne nous donne qu’une envie : partir à l’aventure avec elles !

La première double page de l’histoire nous donne même le prénom de chacune de ces petites exploratrices en herbe ! Chouette, c’est une manière pour les enfants de s’identifier un peu plus aux personnages. Ils l’impression de les connaître un peu !

Les doubles pages nous offrent une multitude de paysages, tous très beaux, plein d’animaux et de végétaux différents. En effet, nous visitons avec les petites filles pas moins de cinq biomes différents, observant en leur compagnie la faune et la flore qui y habite !

A la fin de l’histoire, une petite page de lexique aidera les plus curieux à en apprendre un peu plus sur les différents biomes rencontrés.

Le texte de chaque double page est assez court, mais il en dit long, et quelques expressions ou mots importants sont mis en valeurs, écrits en bosses ou en vagues, et dans les couleurs présentes dans la page.

En classe, il peut être intéressant de voir si les élèves remarquent que le petit groupe est constitué uniquement de filles. Le travail à faire autour de l’album est immense et diffère selon l’âge auquel il sera lu.

Bien sûr, il peut être l’introduction d’un thème « nature » qui s’étalera sur l’année, chacune des cinq périodes permettant de travailler les biomes un par un. On repère les détails de chaque biome, végétation, animaux, paysages… on fait des recherches, des collages, des posters, des décorations… bref, une multitude d’activités peuvent se présenter à nous à partir de cet album. Il s’intègre également parfaitement dans le thème du tour du monde par exemple.

Pour les plus petits, il est aussi possible dans chaque double page de retrouver les différents animaux, ou de retrouver la place de chaque personnage.

En grande section et en CP, on peut travailler sur les mots qui se terminent pareil, une fois que les enfants ont remarqué que les phrases riment par double page.

En bref, pour moi, bien exploité, ce petit album est une mine d’or. A nouveau, si vous êtes intéressés, je compte me lancer dans des jeux / fiches d’exploitation pour la classe !

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

Bonjour !
J’ai reçu récemment un « petit » colis de la part de Gallimard Jeunesse ! Et le livre que je vais vous présenter en fait partie ! J’en profite comme à chaque fois pour les remercier infiniment pour leur confiance.

Résumé

Quand un dragon est invité à la maison, est-ce qu’il rugit et crie sur ses amis ? Est-ce qu’il garde tous les jouets pour lui ?
Un album qui montre avec malice comment être un petit dragon… très mignon !

Mon avis (et celui de mes élèves)

Commençons par la couverture qui est vraiment adorable, toute douce. En tout cas mes petits ont vraiment eu super hâte d’être à l’heure de l’histoire ! Pourtant elle est plutôt épurée, on y retrouve notre petit dragon ainsi que les deux enfants qui l’accompagnent, mais pas de décor chargé, juste ce que l’on s’imagine être un sol et un mûr.

Lorsque l’on ouvre le livre, les dessins sont toujours aussi agréables : colorés, mais aussi rigolos, avec des petits détails à faire remarquer aux enfants. Les pages sont bien remplies mais pas surchargées. Les personnages sont super mignons, comment ne pas craquer sur le petit dragon ?
De plus, les images sont faciles à comprendre pour les enfants et sont donc intéressantes à décrire et à commenter avec eux.

Les situations présentées rappellent celles vécues à la maison pour certaines et à l’école pour d’autre et amènent donc à des discussions : « A-t-on le droit de faire ça ? » etc… La petite phrase qui revient régulièrement « Sûrement pas ! Les dragons ne font pas ça » est beaucoup appréciée des enfants qui prennent plaisir à la répéter avec la maîtresse.

J’ai trouvé intéressant de travailler avec cet album car il y a beaucoup de prolongements possibles, notamment travailler sur la structure de l’album en remettant l’histoire dans l’ordre à l’aide d’images, faire un travail « Je peux / je ne peux pas », décorer le petit dragon, et bien d’autres.

Mes élèves de petite / moyenne section ont adoré l’histoire, elle les a beaucoup fait rire, surtout lorsque le dragon met les chaussettes sur ses oreilles ! C’est aussi une histoire que j’ai recommandée à mes collègues.

Si ça en intéresse quelques-uns je suis entrain de travailler sur des jeux et fiches d’exploitation pour cette histoire ! Stay tuned !

[Chronique] Nevermoor T1 : Les défis de Morrigane Crow – Jessica Townsend

[Chronique] Nevermoor T1 : Les défis de Morrigane Crow – Jessica Townsend

Bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une lecture commune que j’ai faite avec une amie (son instagram, sa chaîne YouTube) durant mon séjour en Irlande. Nous lisions entre 2 et 3 chapitres par jour et partagions en soirée nos avis et attentes pour la suite. C’est une expérience que j’ai beaucoup apprécié et que je n’hésiterai pas à refaire ! Par souci pratique je n’ai pas pu emmener mon livre en VF avec moi en Irlande donc je l’ai acheté sur ma liseuse en VO (4 fois moins cher qu’en VF…). Bref ! Il s’agit comme vous l’avez vu dans le titre du premier tome de Nevermoor : Les défis de Morrigane Crow, écrit par Jessica Townsend et publié en France aux éditions PKJ.

Note : 18/20
(seulement pour pouvoir mettre 19/20 au second tome et 20/20 au troisième !)
Le commander :
Amazon

Résumé :

Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses : 1. Elle est maudite. 2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans. Son cercueil l’attend.

Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l’emmène dans le royaume magique de Nevermoor.

Mon avis :

C’était déjà une première pour moi puisque je n’avais jamais vraiment lu de roman en Anglais (pas en entier, coucou mes profs d’Anglais du lycée et de la fac). Au début c’était un peu compliqué pour moi de me concentrer dessus, mais très rapidement c’est devenu très agréable et je ne me rendais presque plus compte que je lisais en Anglais. D’autant plus qu’avec la liseuse, en appuyant longtemps sur un mot inconnu j’en avais la définition, ce qui était franchement génial pour apprendre du nouveau vocabulaire !

Bref, je pense que ce n’est pas mon expérience de lecture en VO qui vous intéresse, mais plutôt le livre en lui-même. Au début, j’avais un à priori sur ce premier tome et j’ai vite réalisé que l’histoire n’était pas celle à laquelle je m’attendais. Il faut savoir que Morrigane a été élevée dans une famille qui vraiment ne l’a jamais aimée et je n’étais pas prête pour ça, haha ! Alors oui tout de suite on pense à Harry Potter, d’accord, effectivement, le cadre y ressemble. Morrigane est une jeune fille rejetée par son entourage et la société car elle est « différente », on a peur d’elle et de ce qu’elle peut soit disant provoquer. Si peur d’ailleurs que ça en devient carrément ridicule.

Pourtant Morrigane est une adolescente très courageuse et pleine de qualités. Je m’y suis beaucoup attachée, elle a un sacré petit caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Ensuite vient cet homme dont personnellement je suis carrément tombée amoureuse : Jupiter North. Un type excentrique, roux, barbu, que j’ai trouvé hyper attachant de par sa sensibilité, son humour, sa douceur et sa gentillesse. J’ai adoré tout le mystère qu’il a laissé planer autour de lui, je me suis vraiment beaucoup questionnée et j’ai fait plein de suppositions, c’était super cool d’être à fond dans ma lecture comme ça !

Et puis il y a les autres personnages, Fenestra, Jack, Hawthorne tour très attachants, et j’ai trouvé particulièrement bien développés. J’ai hâte de les retrouver dans le prochain tome ! Les habitants de l’hôtel, et l’hôtel en lui-même étaient vraiment comme une petite douceur, on aimerait y être et connaître ces gens. On aimerait vivre avec eux les différents évènements, qui ont l’air d’être magnifiques et fascinant !

L’histoire est aussi géniale, oui certes l’univers fait penser au début à Harry Potter (vaguement), mais Jessica Townsend nous montre bien qu’elle a sa plume et son monde, et finalement rien par la suite ne m’a personnellement fait penser à l’univers de JK Rowling.

Bref, j’ai trop envie de vous raconter toutes l’histoire et tout ce que j’ai vécu pendant la lecture de ce roman, mais je ne le ferai pas ! Par contre, je ne peux que vous recommander de le lire, petits ou grands, peu importe… vous passerez à coup sûr un excellent moment ! C’était un vrai coup de coeur pour moi !

[Chronique] Toutoulou cherche une maison – Alfred et Juliette Desproges

[Chronique] Toutoulou cherche une maison – Alfred et Juliette Desproges

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un album jeunesse que j’ai eu la chance de pouvoir lire à mes CP récemment. Il s’agit de Toutoulou cherche une maison, d’Alfred et Juliette Desproges.

Résumé :

Toutoulou doit quitter sa maison.
Il se met en route pour trouver un nouvel abri. Son voyage le mènera dans une prairie, dans un bois, au bord d’une rivière….
Leurs habitants seront-ils prêts à l’accueillir ?

Mon avis :

C’est une très belle histoire à lire pour les enfants, mais aussi pour les grands. En la lisant, j’ai réalisé que cet album était très proche de notre société, le rejet de l’autre, de celui qui est différent de nous est très présent. C’est souvent l’adulte qui rejette les autres, et l’enfant finit par prendre exemple.

Et c’est justement tout jeune que l’on doit comprendre que la différence fait la force. A l’école, les enfants n’iront pas d’emblée rejeter un enfant qui ne leur ressemble pas. C’est en voyant des adultes le faire qu’ils s’y mettront aussi. C’est pourquoi les sensibiliser par le biais d’un album à cette problématique est une très bonne chose.

Le texte est très bien écrit, les dessins sont adorables, et tout plait beaucoup aux enfants. A la fin de la lecture j’ai pris le temps de sonder ma classe et ils ont beaucoup aimé. Ils se sont tous attachés à Toutoulou !

C’est une histoire que je reprendrai avec plaisir les années suivantes, et pourquoi pas prendre le temps de préparer un débat, une discussion partant de cet album, moi qui voulais me lancer dans les débats philo !

Bref, à lire à vos classes, à vous enfants, ou pour vous même !

[Chronique] Les aventures extraordinaires de Jules Quatrnoix (Livre 1 – La malédiction de Datura) – Tatiana Deschamps

[Chronique] Les aventures extraordinaires de Jules Quatrnoix (Livre 1 – La malédiction de Datura) – Tatiana Deschamps

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente le premier livre d’une série dont j’attends maintenant impatiemment la suite ! La malédiction de Datura, tome 1 de la série Les aventures extraordinaires de Jules Quatrenoix, écrite par Tatiana Deschamps. Je remercie la maison d’auto-édition Publishroom pour cet envoi et cette belle découverte !

Résumé :

Été 1912. Jules Quatrenoix, douze ans, quitte Paris et emménage avec sa mère, Ernestine, à Hurlus-le-Mort-Homme. Elle a été engagée comme gouvernante chez les de Chaussecourte, après la disparition son mari. Ils doivent commencer une nouvelle vie dans cette petite ville reculée, au grand dam de Jules. 

Les vacances s’annoncent bien moroses… quand une nuit, Jules entend des voix venant d’une pièce condamnée de la maison appeler son nom ! Troublé mais intrigué, il commence alors à mener son enquête, secondé par son chien Lebrac, et aidé de ses nouveaux amis, Aristide et Lothaire. 
C’est ainsi qu’au péril de leur vie, ils vont découvrir le véritable et terrifiant visage d’Hurlus-le-Mort-Homme !

Mon avis :

Comme vous le savez sûrement maintenant, j’aime beaucoup les romans jeunesse, et celui-ci n’y a pas fait exception. En temps normal il me faut toujours quelques pages, voir quelques dizaines de pages, avant de pouvoir rentrer dans un roman et l’apprécier à sa juste valeur. Ici, au contraire, j’ai été happée dès la première page et ne l’ai pas lâché avant la toute fin.

On s’attache tout de suite à ce jeune garçon qui vient de perdre son père mais qui a soif d’aventure. On le suit avec plaisir et frissons, mener son enquête. C’est un garçon très courageux, qui n’a pas froid aux yeux et c’est très plaisant. D’ailleurs chaque personnage, à sa manière est particulièrement attachant.

Ceux-ci sont les derniers détails qui participent à nous aider à bien nous ancrer dans cette ambiance de début de 20ème siècle déjà particulièrement décrit. Personnellement j’aime beaucoup cette période et j’ai apprécié m’y retrouver plongée à travers ce livre et particulièrement grâce au langage de l’époque d’Aristide qui m’a beaucoup fait sourire.

La plume quand à elle est très douce, parfaite pour ce roman jeunesse. Je pense d’ailleurs qu’il peut très facilement être lu au collège voir déjà en CM2. Je me suis retrouvée complètement prise par cette histoire et je pense qu’elle emporterait n’importe quel jeune ado appréciant les enquêtes !

Les mystères de ce roman m’ont procuré joie, rires et frissons, et j’ai vraiment adoré suivre nos personnages dans cette aventure. Je vous le recommande fortement, et maintenant je ne peux qu’attendre un livre 2 avec beaucoup d’impatience !

[Chronique] Le voyage d’un chat – Christophe Bladé et JustineF

[Chronique] Le voyage d’un chat – Christophe Bladé et JustineF

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un tout petit livre jeunesse : Le voyage d’un chat, écrit par Christophe Bladé et illustré par JustineF. Il est publié aux éditions Ex Aequo dans la toute jolie collection Saute-mouton. Merci à eux pour leur confiance et ce joli service presse !

Résumé :

Motus est un jeune chat rêveur et curieux qui quitte son petit abri tranquille et s’éloigne du monde des humains, pour devenir un fier « poileux ». Son voyage l’oblige à prendre des risques, à faire des choix, à suivre son intuition pour, au retour, être heureux de partager un trésor avec une jeune fille.

Mon avis :

Motus est un petit chat très attachant, rêvant de grandes découvertes. Il est terrifié devant certaines situations, et pourtant après avoir essayé, il se rend compte qu’il sait comment réagir, et que finalement tout est possible.

C’est un livre destiné aux enfants de 6 ans ou plus, et je m’imagine parfaitement en lire une partie chaque jour ou chaque semaine à mes petits CP. Celui-ci permet facilement aux enfants de se mettre à la place du petit chat. Il peut clairement mettre une petite graine à germer dans la tête des plus jeunes. Avoir envie de découvrir des tas de choses et ne pas reculer à la première difficulté. Pour finalement sortir grandi de cette belle aventure, avec beaucoup à partager.

Il peut également être mis en parallèle avec les sciences, pour la découverte de certains lieux et animaux. En somme, c’est un livre qui pédagogiquement est très intéressant.

Mais il est également très touchant, pour les petits et les grands. Ce petit chat qui sort de sa zone de confort en émouvra plus d’un. La plume de l’auteur est très belle et donne une touche de poésie à ce petit livre.

J’ai également beaucoup aimé les illustrations de JustineF. Elles vont très justement accompagner le texte, et sont très joliment réalisées. Un vrai plaisir pour les yeux, particulièrement la dernière qui est en couleur.

Pour moi, c’est un livre à mettre entre toutes les mains, il est plein de poésie, de bienveillance, et d’espoir !

[Chronique] L’arbre qui grandit dans mon mur – Lourdes Navarro

[Chronique] L’arbre qui grandit dans mon mur – Lourdes Navarro

Bonsoir !

Aujourd’hui je suis absolument ravie d’écrire cet article, car oui, j’ai reçu des services presse des éditions Ankama !! Ankama… Ankama… oui, ça doit vous dire quelque chose normalement… Dofus ? Wakfu ? Entre autres bien entendu ! Enfin, trêve de bavardages ! Je suis là pour vous présenter une superbe bande dessinée jeunesse : L’arbre qui grandit dans mon mur, de Lourdes Navarro.

Avant de commencer, je tiens à remercier mille fois les éditions Ankama pour leur confiance et leur gentillesse !

Résumé :

Mike, 15 ans, est passionné de botanique. Les plantes lui permettent d’oublier son quotidien un peu morose : en classe, certains de ses camarades se moquent de lui et, à la maison, ses parents passent leur temps à se quereller. Mais un jour, en rentrant de l’école, il remarque une étrange pousse qui sort d’un des murs de sa chambre. Au fur et à mesure que son quotidien s’assombrit, la plante prend de l’ampleur, jusqu’à devenir un arbre…

Mon avis :

La première chose qui m’a attirée, lorsqu’il a fallu choisir des ouvrage, c’est vraiment la couverture. Un graphisme épuré et très coloré. Et quand j’ai ouvert le livre… bingo : des couleurs et des dessins magnifiques ! Lourdes Navarro a réalisé un travail merveilleux pour cette BD.

L’histoire quant à elle est très mignonne. Pour les enfants / ados dont les parents se séparent, elle rassure, elle aide à s’écouter soi-même. Pour les autres elle sensibilise, elle aide à comprendre le mal être.

On s’attache tout de suite à Mike qui semble être un garçon adorable, très gentil, trop gentil. On est en colère de voir que les autres enfants le persécutent. Sa passion est inhabituelle pour un enfant, ce qui le rend d’autant plus sympathique.

Je trouve que l’auteur a parfaitement réussi à nous faire ressentir, à nous, lecteurs qui n’avons jamais connu la séparation de nos parents, ce qu’un garçon de son âge peut avoir à l’intérieur de lui sans même s’en rendre compte.

C’est une bande dessinée très jolie à mettre entre toutes les petites et les grandes mains. Un véritable coup de coeur pour moi, qui adore ce genre de graphismes !

[Chronique] Charlie et le magicien invisible – Jérôme Vialleton

[Chronique] Charlie et le magicien invisible – Jérôme Vialleton

Bonjour, et surtout une très bonne année à vous, pleine de belles choses !

Avez-vous pris des nouvelles résolutions ? 🙂

Aujourd’hui je vous présente un roman jeunesse qui m’a beaucoup plu : Charlie et le magicien invisible, de Jérôme Vialleton.

Résumé :

Charlie est un petit garçon discret et rondouillard qui aime inventer des histoires pour fuir la solitude et la grisaille parisienne.

Quand un magicien invisible apparaît dans sa chambre, Charlie découvre qu’il est un élu, détenteur du Grand Pouvoir de l’Imagination.

Grâce à sa sagesse et à son extraordinaire chapeau, le magicien va le guider sur le chemin de la création.

Mais un défi encore plus grand attend Charlie. Une incroyable aventure sous la forme d’une rousse impertinente et d’un homme d’affaires aux motivations douteuses.

L’imagination de Charlie sera-t-elle à la hauteur ?

Mon avis :

Il ne faut pas s’arrêter à la couverture qui est plutôt simpliste et pas forcément très détaillée.

Dès les premières pages on se prend d’affection pour Charlie, le petit garçon un peu tout seul à l’école, fan de super héros, et qui aimerait bien passer plus de temps avec sa grande sœur. On aimerait que Charlie mette la misère aux grands qui l’embêtent dans la cours. C’est un enfant attachant, qui a beaucoup d’imagination.

Nous rencontrons très rapidement le personnage de Harry, un magicien sympathique qui ne prend forme que par l’imagination de Charlie.

J’ai apprécié cette histoire de Créateurs et de protecteurs, que certains enfants puissent grâce à leur protecteur participer à rendre le monde meilleur. Seulement je ne savais pas vraiment où tout ça pouvait aller, et si le lecteur n’allait pas finir par s’ennuyer. Finalement, pas une seule seconde. Il y a tout ce qu’il faut pour ne pas lâcher le roman une seule seconde : de l’action, du suspense, de l’humour, des personnages attachants…

Le style d’écriture m’a également beaucoup plu, et la fin appelle à une suite que j’ai vraiment hâte de lire !!

Je vous le recommande !

[Chronique] Du tonus dans les pattes – Marie Tibi/Luca Tambasco

[Chronique] Du tonus dans les pattes – Marie Tibi/Luca Tambasco

Bonjour bonjour !

C’est à nouveau un album jeunesse par Rêves bleus, la ligne jeunesse des éditions d’Orbstier que je vous présente. Je remercie infiniment la maison d’édition pour son deuxième envoi. J’ai fait de très belles découvertes, et j’espère ne pas m’arrêter là !

Voici « Du tonus dans les pattes », écrit par Marie Tibi, et magnifiquement illustré par Luca Tambasco.

Résumé :

Voici des animaux sportifs, plein de mérite, dans des situations comiques et décalées.
Ils vont vous présenter un spectacle insolite Du tonus dans les pattes, c’est leur spécialité.
Pour gagner des médailles, ils sont prêts nos champions à battre des records et à se surpasser.
Chacun dans son domaine, pour la compétition. Venez vite les voir, vous serez épatés !
Préparez-vous à lire une histoire énergique, des sports de haut niveau, vous allez découvrir.
Venus du monde entier, ils vont bien vous faire rire, en route pour célébrer les jeux zoolympiques !

Mon avis :

Et si les animaux, eux aussi, organisaient des jeux Olympiques ?

C’est à travers ce magnifique album jeunesse que nous découvrons comment cela pourrait se passer, et croyez-moi, ce n’est pas quelque chose que l’on veut rater !

En tant que maîtresse, je n’ai pas pu m’empêcher de m’émerveiller devant la quantité d’animaux en tous genres à faire découvrir aux enfants. Il y en a pour tous les goûts : insectes, animaux marins, de la savane, d’asie, du grand froid ou bien de nos campagnes. C’est un véritable bestiaire très inspirant !

Chaque double page nous présente une épreuve, un sport différent, pratiqué par les animaux les plus à l’aise dans ce domaine : le lapin, et guépard et l’autruche font une course, le gorille, l’éléphant et un coléoptère soulèvent de la fonte, les pingouins de la glisse… et bien d’autres surprises que je vous laisse découvrir !

Chaque épreuve nous est présentée sous la forme d’un petit texte plein de jolies rimes très agréables à lire, et surtout pouvant initier les enfants à la découverte de la poésie, les habituer à repérer les rimes. Ce texte très mélodieux n’en est que plus agréable à lire.

Les illustrations sont toutes plus jolies les unes que les autres, très colorées. C’est un style que j’apprécie particulièrement ! Je vous partage quelques-unes de mes images préférées. Le reste sera à découvrir dans l’album ! 😉

[Chronique] Le rêve de Chat Taigne – Colline Hoarau

[Chronique] Le rêve de Chat Taigne – Colline Hoarau

Bonjour ! Aujourd’hui je vous présente un petit album jeunesse, « Le rêve de Chat Taigne », écrit par Colline Hoarau (que je remercie infiniment pour l’envoi), illustré par Ben Renaut, et publié aux éditions évidence.

Résumé :

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu’il est là lorsque Colin, le marin, s’en va de par les océans.
Chat Taigne rêve en secret, en observant chaque jour les enfants passer devant la fenêtre. Son souhait est de les accompagner à l’école.
Pourra-t-il réaliser son rêve ? Que vont devenir ses maîtres ? Restera-t-il seul ? Chat Taigne n’a pas fini de nous étonner !

Mon avis :

Bon, pour commencer on va parler de l’objet livre, qui est absolument craquant la couverture est toute douce au toucher, et toute simple mais tellement mignonne ! Bon, il faut dire que le petit matou m’a tout de suite fait penser à mon chat, alors c’était pas difficile de me faire chavirer !

C’est un album qui se lit à partir de 6 ans, et surtout qui est adapté aux lecteurs dyslexiques, ce que je trouve absolument génial, en tant que maîtresse !

L’histoire est très belle, et la plume très douce. On y retrouve beaucoup de rimes, de jeu de mots intéressants à voir avec les enfants. Bon, certains mots nécessitent d’être vus plutôt qu’entendus, comme dans la phrase « Ecrit-on « esquimau » ou « eskimo » ? » et malheureusement c’est quelque chose de difficile à faire passer à toute une classe lors d’une lecture offerte, mais peut-être que l’on peut s’adapter, par exemple en écrivant les deux mots au tableau, en faisant réagir les élèves.

Les illustrations sont absolument adorables, très simples mais très jolies. Il n’y en a pas trop, voir parfois pas du tout sur certaines doubles pages. J’ai trouvé cela dommage au départ, mais finalement, ça permet à l’enfant de se concentrer sur le texte, mais également de sortir tout doucement de l’album jeunesse pour se diriger petit à petit vers une lecture pour les plus « grands ».

Petit bémol pour moi tout de même, je n’ai pas spécialement aimé la « morale » de l’histoire. Ou alors je ne l’ai pas prise comme il fallait la prendre. Pour moi elle n’a pas spécialement de sens, à part pour dire « l’école c’est bien ».

Enfin, c’est une histoire mignonne, une lecture plaisir et légère pour nos petits. On a quand même envie de suivre Chat Taigne dans d’autres aventures un peu plus palpitantes !