Archives de
Catégorie : D’autres trucs super intéressants !

Une super catégorie pleine de plein de trucs intéressants !

[Recette] Curry de courgette

[Recette] Curry de courgette

Bonjour !

Hier j’avais très envie d’un plat bien chaud et végétarien. Celui-ci est même végan, d’ailleurs.

J’ai donc préparé un super curry de courgette que je fais très souvent. C’est un de mes plats préférés !

Ingrédients :

• 4 courgettes (Le nombre dépend de leur taille, de votre faim et du nombre que vous êtes)

• 1 gros oignon

• Huile de coco

• Curry

• Sauce soja

• Sirop d’érable

• Crème de coco

Recette :

• Éplucher les laver les courgettes, puis les couper en petits dés.

• Les mettre dans une poêle chaude avec une cuillère à soupe d’huile de coco qui va donner un petit quelque chose en plus. Va se dégager une merveilleuse odeur légèrement sucrée.

• Émincer l’oignon et le rajouter à la préparation.

• Laisser mijoter à votre convenance. Je sais que certains préfèrent la courgette encore un peu craquante. Moi je l’aime extra fondante alors je mets sur 6 et je laisse au moins 30-40 minutes tout en remuant.

• À mi-cuisson j’ajoute beaucoup de curry doux et un peu de curry fort, du sel, du poivre, et des épices cajuns tout droit ramenées de Louisiane. Vous pouvez rajouter un peu de piment pour ceux qui mangent épicé.

• Toujours à mi-cuisson j’ajoute 2 ou 3 cuillères à café de sauce soja et la même quantité de sirop d’érable.

• Je laisse la cuisson se terminer puis j’ajoute 20cl de crème de coco et je laisse mijoter à feu très doux encore 5 minutes.

• Je sers ensuite sur un lit de riz et c’est un vrai délice !

[Recette] Un délicieux brownie au chocolat sans beurre !

[Recette] Un délicieux brownie au chocolat sans beurre !

Hello !

J’ai eu très envie de cuisiner aujourd’hui, et j’avais très très envie d’un brownie. Mais comment dire… je peine à me remettre au sport et mon seul moyen de me tenir en forme est d’essayer de manger à peu près équilibré. Alors voilà, j’ai trouvé une petite recette bien sympa pour manger un bon brownie sans beurre !

Les ingrédients :

• 200g de chocolat (noir corsé pour ma part)

• 140g de farine

• 1 yaourt nature

• 50g de sucre

• De quoi garnir votre brownie !

La recette :

• Préchauffer le four à 180°

• Casser le chocolat dans un bol, ajouter le yaourt et faire chauffer 30 secondes au micro-ondes. Bien remuer pour faire fondre, puis remettre 30 secondes au micro-ondes si ce n’est pas assez fondu.

• Dans un saladier mélanger la farine et le sucre.

• Ajouter les oeufs au chocolat fondu et mélanger rapidement (pour ne pas faire une omelette !).

• Mélanger les ingrédients secs et les ingrédients humides. Ajoutez votre garniture, mélangez.

Petite astuce : les noix sont top dans ce genre de gâteau sans beurre, puisqu’elles apportent tout de même une petite touche de gras qui rend le brownie plus moelleux (et délicieux).

• Graisser un moule. J’ai pour ma part choisi de le graisser à l’huile de coco, saine, et qui ajoute un petit gout en plus au gâteau.

• Enfourner pour 17-20 minutes, selon la cuisson que vous désirez. J’ai laissé 20 minutes, mais la prochaine fois je réduirai un peu le temps pour plus de fondant !

Et voilà, vous pouvez déguster !

Mes séries coup de coeur en 2018

Mes séries coup de coeur en 2018

Hello !

Avec le déménagement tout ça, notre projet d’acheter une nouvelle télévision, meuble pour cette dernière et tutti quanti (avec ce genre de barre de son qui fait quand même très très envie, il faut le dire https://www.panasonic.com/fr/consumer/audio-video/barres-de-son.html), je me suis dit qu’il était temps de vous parler de mes gros coups de coeur en matière de série pour cette année 2018. Eh oui, je ne parle quasiment plus que de livres, mais j’aimerais revenir aussi à ce qui prenait la majeure partie de mon temps lorsque j’étais encore à la fac : les séries télé !

Atypical :

On va suivre un garçon autiste et sa famille dans leur quotidien. J’ai trouvé cette série très douce, toujours très émouvante. Les personnages sont très attachants, particulièrement le meilleur ami de Sam, et sa soeur.

La série a été beaucoup critiquée sur Twitter parce qu’elle ne montrait soit disant que des clichés sur l’autisme et donnait l’impression aux spectateurs de tout savoir dessus. Personnellement je ne prétends pas connaitre quoi que ce soit sur les personnes atteintes d’autisme, je sais juste que cette série m’a permis de m’ouvrir sur le monde et ce n’est pas une mauvaise chose, au contraire !

Grace et Frankie :

C’est l’histoire de deux femmes, pas forcément amies et que tout sépare plus ou moins. Finalement, elles se voient forcées de cohabiter car leurs maris respectifs les ont quittées pour se marier.

C’est une série très drôle mais aussi extrêmement touchante. On y découvre deux femmes très attachantes, avec un grand coeur, et finalement prêtes à tout l’une pour l’autre lorsqu’elles comprennent qu’elles ont besoin d’une de l’autre.

Pour le moment j’attends la prochaine saison avec beaucoup d’impatience, je ne peux donc que vous la conseiller.

Baby Boss :

Alors là, c’est une série animée doudou. J’ai passé une journée complète à regarder la première saison et je n’ai absolument RIEN regretté ! Elle est pleine d’humour, touchante. Pour moi elle peut plaire aux petits comme aux grands.

Si vous êtes adeptes de dessins animés je ne peux que vous la conseiller !

Dirk Gently :

Alors là, c’est particulier, j’ai adoré la première saison. Elle avait tout pour me plaire : ce personnage un peu fou qui me faisait penser à un mélange de Dr who et de Sherlock, cet humour british, ce mystère qui plane… bref, une saison de génie que j’ai dévorée en quelques jours. Si vous ne connaissez pas je ne peux que vous conseiller de la regarder.

Cependant j’ai eu plus de mal avec la saison 2 que je n’ai pas encore réussi à terminer… J’espère que ça viendra !

Happy :

Une petite série sympa à regarder à Noël ! Je plaisante : elle est violente et super trash, mais tellement drôle ! Je ne veux pas vous en dire trop sur l’intrigue parce que j’ai adoré la découvrir et être super surprise durant les premiers épisodes. Mais je peux vous dire que vous ne verrez plus jamais le père Noël de la même manière !

Le personnage principal est excellent, on finit très vite par s’attacher à lui, et surtout à se demander comment ce type fait pour rester vivant, haha !

Food Wars :

Bon alors là c’était mon petit plaisir coupable : un animé sur la gastronomie. On va suivre un jeune garçon nommé Soma, envoyé par son père dans une très grande école de restauration.

Ce que j’ai aimé c’est le grand coeur de Soma, et sa volonté de se battre, de toujours aller de l’avant sans jamais se laisser abattre par tout ce qui peut lui tomber dessus.

Mis à part ça c’est une série très drôle, à ne pas regarder en présence de votre famille : vous comprendrez quand les personnages goûteront les plats de Soma… haha !

Big Mouth :

La coqueluche de Netflix en ce moment. C’est une série qui parle d’adolescence, de puberté, avec beaucoup d’humour, parfois de la vulgarité, mais toujours bien placée.

Pour moi c’était un vrai coup de coeur, je ne peux également que vous la conseiller !


Voilà, c’est tout pour les séries que je vous conseille cette année !

A bientôt !

[Test] Palette Strobing Highlighter

[Test] Palette Strobing Highlighter

Bonjour !

Et non aujourd’hui ce n’est pas de livre dont je vous parle mais de maquillage ! Oui je sais, ça arrive plutôt rarement, surtout que je ne me maquille plus, ou presque plus. Petit à petit j’ai commencé à assumer de sortir sans maquillage pour des choses bêtes, et finalement même pour aller au travail. Non seulement ça fait un bien fou à l’égo (quand arrive finalement à passer au delà de « Tu as une petite mine aujourd’hui), mais aussi à la peau. Mais bon, on ne va pas se mentir, se maquiller est parfois aussi bien agréable, un plaisir bien plus qu’un besoin, à l’occasion de soirées par exemple.

Et pour cet article, j’ai eu la chance que Cookie’s Make Up m’offre sa palette « Strobing Highlighter » pour en parler ici !

Elle est composée de trois couleurs, une rosée, une dorée et une de couleur bronze. C’est une très jolie palette, avec un petit miroir, et un petite image tuto pour les gens comme moi qui ne savent pas vraiment où exactement se met l’highlighter.

Sur la peau, les couleurs sont légèrement pailletées et se distinguent très bien les unes des autres, même si elles ne sont pas non plus trop marquées. C’est un highlighter, pas un blush.

Il n’y a pas d’odeur particulière, ce qui est un très très bon point.

Sur le site, les prix sont très attractifs, et si tous les produits sont de la même qualité que cette palette, cela rend la chose encore plus intéressante.

Bref, j’ai aimé la palette grâce à laquelle je vais pouvoir apprendre à porter du highlighter !

La misophonie, quand les repas deviennent une torture

La misophonie, quand les repas deviennent une torture

Faites-vous partie de ces gens qui ont des envies de meurtre à chaque repas ? Si c’est le cas vous êtes peut-être misophone !

La misophonie, c’est quoi ?

C’est ne pas supporter certains bruits. Cela peut être les bruits de bouche lors des repas, les chewing-gum mâchés la bouche ouverte, mais aussi les respirations trop fortes, les robinets qui fuient, j’en passe et des meilleures.

Qu’on arrête immédiatement de nous dire que nous sommes maniques ou ridicules, car la misophonie est un trouble neurologique.

D’après la revue scientifique Current Biology, la misophonie serait due à une présence trop importante de Myéline (matière qui permet la connexion entre les neurones) dans le lobe frontal du cerveau. Le passage des messages serait donc grandement « amélioré » et c’est ce qui causerait la misophonie.

Si vous souhaitez en savoir plus, l’article (en anglais) se trouve ici : The Brain Basis for Misophonia

Comment est-ce que l’on sait que l’on est misophone ?

Croyez-moi, vous le savez, c’est tout. Il y a quelques années, mon frère a commencé à être vraiment très grognon à table. Il répondait de manière agressive, serrait les poings puis finissait par quitter la table en prétextant ne plus avoir faim.

Lorsqu’il m’a expliqué qu’il ne supportait plus les bruits de bouche, je me suis mise à faire attention à ne pas en faire. De là, j’ai commencé à faire attention à ceux des autres. Et c’est là pour moi que ça a commencé.

Alors est-ce qu’on est prédisposé (cette fameuse matière trop présente) et qu’il suffit d’un événement pour le déclencher ?

Et au quotidien, c’est comment ?

Evidement on ne l’est pas tous au même niveau. Quoi qu’il en soit, au quotidien c’est difficile.

Bien sûr, me direz-vous, c’est énervant quelqu’un qui mâche la bouche ouverte. C’est énervant quelqu’un qui mange un chewing-gum de manière vulgaire. Oui. C’est énervant. Mais lorsque l’on est misophone, on n’est pas juste énervé.

Lorsqu’un bruit agace une personne non misophone, il peut en rendre folle une autre, lui donner des envie de frapper, de mordre, ou pire.

Les bruits que je ne supporte pas ne sont pas nombreux : la mastication la bouche ouverte, et le vibreur du portable de mon voisin, qui ne répond jamais au téléphone. Le premier pour moi est vraiment le pire.

Alors, qu’est-ce que ça me fait ?

D’abord je remarque le bruit (quasiment instantanément). Je me contiens un moment, j’essaie d’écouter autre chose. Je ne passe plus un repas en compagnie de quelqu’un sans que la télévision ne soit allumée (pas au travail évidement). Mais elle est loin, très loin de suffire à couvrir le bruit. J’ai des frissons de colère, je serre les poings, je n’ai qu’une envie : que le repas se termine. Je peux me mettre à répondre plus sèchement, mais j’essaie vraiment de contrôler ce que je dis. Puis j’essaie de distraire la personne, la faire parler, lui faire faire autre chose, juste pour qu’elle arrête de mâcher, mais dès qu’elle reprend c’est une torture. Finalement je finis rapidement de manger et si possible je vais m’occuper de quelque chose.

Certaines personnes de mon entourage le savent, alors je me contente de leur faire un signe qu’ils comprennent rapidement.

Lorsque je mange uniquement avec mon frère je n’ai jamais ce problème. Je fais toujours extrêmement attention et je sais que lui aussi.

Vous imaginez bien que les vidéos ASMR ne nous plaisent pas tellement !

Est-ce que ça se soigne ?

Non. Enfin, pas d’opération ou de médicament. Cependant il y a des thérapies plutôt difficiles à réaliser qui s’étalent sur plusieurs mois et qui consistent à écouter un bruit, une musique agréable lorsque l’on se trouve dans ce genre de situation. Ce n’est malheureusement pas toujours évident à mettre en place.

Si vous vous intéressez aux recherches menées sur la misophonie, vous pouvez suivre ce site.

Et vous, vous connaissez des personnes misophones ?

Mon avis sur le mini macaron, kit gel manucure

Mon avis sur le mini macaron, kit gel manucure

Bonjour !

Je n’ai pas vu énormément d’avis sur internet sur le kit de manucure semi-permanent. J’en rêvais depuis longtemps, et mon frère me l’a offert pour Noël ! Bah… Noël ? Comme se fait-il que je n’écrive un article qu’en mi-février, me direz-vous ? Eh bien vous allez voir !

Leur site ici : https://leminimacaron.fr

Nous sommes le 25 décembre et mon frère m’offre le tant attendu macaron. J’ai tellement hâte de l’essayer, j’ai même prévu de l’utiliser pour le repas de famille du midi. C’est le cassis, dont je trouve la couleur magnifique.

Le kit comprend :

  • Un câble et une prise de charge USB
  • Une petite lime
  • Un pousse cuticules, une bouteille de 10ml de gel couleur cassis
  • Le fameux macaron lampe UV qui sèche les ongles

La pose :

Toute excitée, je ne lis pas la notice correctement, et après avoir limé mes ongles etc.. je mets une bonne couche de gel sur un ongle et le mets dans le macaron. L’ongle sèche mal, le gel bouge un peu et le bout de mes ongles n’est plus colorée. Un peu déçue, je relis la notice. Je me rends compte de mon erreur : il ne faut mettre qu’une très fine couche sur chaque doigt, mettre sous la lampe, et recommencer l’étape. Mais quelle n’est pas ma surprise lorsque je m’aperçois que la lampe ne marche plus !! Je laisse reposer le macaron plusieurs heures, je réessaie, mais rien… Du coup j’ai rapporté le kit afin de le faire changer, mais il était en rupture de stock. J’ai donc dû attendre plusieurs semaines avant d’en avoir un fonctionnel.

Après quelques recherches, effectivement, il arrive souvent que les lampes soient défectueuses et qu’il faille en changer. Bref.

Deuxième essai, toujours la même couleur, je prends bien mon temps et je respecte bien chaque étape. En effet, cette fois-ci tout fonctionne, et j’ai pu faire les deux mains entières. J’ai cependant dû appliquer non pas deux, mais trois couches de gel, que je trouvais trop léger. Plusieurs heures après la pose, le vernis me donne toujours l’impression bizarre de ne pas être sec, même s’il ne bouge pas lorsque je le touche.

La tenue :

Bon, on est d’accord, un vernis semi-permanent doit durer… allez… quand même au minimum une semaine. Sur le pouce droit, il a duré 24h. N’ayant pas mon kit avec moi je l’ai fixé avec du vernis de la même couleur en attendant. Bon, là je me suis dit que j’avais dû mal le poser sur ce doigt, je lui ai laissé sa chance. J’ai posé le vernis le vendredi, le lundi, un des ongles s’est effrité tout seul sans que je l’ai forcément malmené. Sur le reste des doigts, le bout des ongles est légèrement abimé.

Conclusion :

Si l’on n’est pas trop regardant, ça peut passer pendant une semaine. Si vraiment on veut un vernis impeccable, c’est pas possible. En quatre jours le vernis est déjà abîmé ou carrément partit sur certains doigts.

Pour 34€ je trouve ça moyen. Par contre je vais tenter d’acheter un gel d’une autre marque à essayer avec cette lampe afin de voir s’il tient mieux !

Enfin bon, pour le moment, ce que j’en dis : lampe qui parfois ne marche plus après une main de faire, gel de qualité qui laisse à désirer… passez votre chemin !

Mes nouveaux jeux sur la switch

Mes nouveaux jeux sur la switch

Après plusieurs mois passés avec cette superbe console, je reviens vous donner un avis sur les derniers jeux que j’ai achetés. Attention, grande acheteuse compulsive que je suis, il y a des jeux que je n’ai pour le moment qu’à peine testés.

Par contre ce n’est pas ici que vous verrez mon avis sur Mario et les lapisn crétins ou encore Mario Odyssey ! J’ai déjà bien assez abusé pour ce mois de novembre ! La suite sera donc au prochain épisode, quand je les aurai achetés !! 😉

Pan-pan :

Alors, simplement c’est un jeu d’énigmes. Les graphismes sont différents de ce que l’on a l’habitude de voir, vraiment très épurés.
On y incarne une petite fille qui se promène dans un monde rempli d’énigmes à résoudre pour avancer.
Bon, j’avoue, j’ai ragé devant une énigme et n’y ai pas vraiment rejoué depuis. Cependant je pense que ce jeu a une durée de vie assez longue (si on est comme moi nul aux énigmes) et un fort potentiel.

Little inferno :

Celui-là est le regret incarné. Le but du jeu et de brûler des objets dans la cheminé en retrouvant les bonnes combinaisons afin de débloquer de nouveaux objets à acheter et à brûler.
C’est un peu comme ces jeux dans lesquels il faut juste cliquer et attendre que ça passe : une belle perte de temps, et surtout ici, une belle perte d’argent.
Malgré tout l’ambiance du jeu est rigolote et surtout agréable, au coin du feu.

Overcooked! :

Acheter sur Amazon

Alors ce jeu fait partie de mes gros coups de coeur (et mon chéri l’adore aussi). Il peut se jouer de 1 à 4. Mais le top est de ne pas y jouer tout seul.
Le.s joueur.s incarne.nt des cuisiniers dont le but est de répondre aux commandes des clients. Mais attention ! Ce n’est pas un jeu tout bête de gestion de restaurant, non non ! Ici il vous faudra collaborer avec vos amis à travers des maps qui vous donneront du fil à retordre ! Banquise, lave en fusion, maison hantée dont les plans de travail bougent… Bref, c’est énervant, mais tellement drôle !
Jouer seul est un peu plus difficile puisqu’il faudra incarner deux cuisinier, et les jouer un à un. Les commandes sont donc plus difficiles à honorer.

Human resource machine :

J’ai acheté ce jeu en même temps que Little inferno. J’avais peur d’en être déçue mais j’ai découvert quelque chose de très sympa. Ce jeu apprend les « bases » de la programmation. Je n’ai pas encore parcouru tous les niveaux, mais je le trouve très intéressant. Sans dire d’y apprendre la théorie, on y apprend à avoir les réflexes d’un codeur. Ainsi, il vous faudra transférer des colis d’un coté d’une salle à l’autre en utilisant des blocs de commande.
Bref, celui-ci est beaucoup mieux que Little Inferno.

Don’t knock twice :

Ok, j’ai acheté un jeu d’horreur alors que je suis une vraie trouillarde et que je savais que je ne pourrais pas y jouer. Je ne sais pas trop quoi dire sur celui-ci. J’ai laissé mon copain y jouer. Le jeu est long, on y incarne une maman détestée par sa fille qui a l’air d’avoir fait un rituel satanique dans la cave et invoqué le diable.
Bref, maison hanté, diable, sang, peur. Mais pas de superbes graphismes ni de superbe intrigue. Juste des jump scares parfois pas très réussis.

Syberia :

Si vous avez au moins 22-23 ans vous avez sûrement entendu parler de ce jeu dans lequel Kate Walker, avocate doit absolument conclure une affaire et traverser pour cela plusieurs ville dans un train automate.
Pour moi c’est un chef d’oeuvre. Certes il a un peu mal vieilli et les hit box lorsque l’on se déplace sont un peu buguées, mais les musiques et les paysages sont vraiment très jolis.
C’est un jeu d’enquête comme on pouvait en trouver beaucoup à l’époque. On se déplace de map en map afin de retrouver des indices ou des objets qui pourraient nous aider à avancer.
J’adore ce jeu pas seulement parce que c’est un bon jeu, mais parce qu’il me rappelle mon enfance, quand je regardais mes parents y jouer sur l’ordinateur familial.

L.A. Noire :

Acheter sur Amazon

Bon alors là clairement, j’attendais celui-ci depuis… depuis qu’ils l’avaient annoncé. C’est un jeu Rockstar, GTA like, dans lequel on incarne un inspecteur au lieu d’incarner un malfrat. Il se passe dans les années 50 à Los Angeles, comme son nom l’indique. Personnellement, j’adore cette époque et je trouve qu’elle rend extrêmement bien en jeu vidéo.
J’avais déjà ce jeu sur PC, mais ce dernier datant de l’avant guerre (la première hein), il avait tout de même du mal à tourner correctement. Donc là, baaaah, c’est le bonheur quoi.
Les nouveautés apportées à la version Switch ne sont pas flagrantes. Il y prend en compte le tactile de la console mais je n’y ai pas vu d’utilité pour le moment.
Mon seul regret est que tirer avec les manettes, c’est super difficile !


Cela dit, si je peux vous donner un conseil, n’achetez pas les jeu sur le eshop, mais commandez-les (sur amazon par exemple), les versions physiques coûtent parfois 10-12€ moins cher que les versions dématérialisées (étonnement).

Mes yeux et mes oreilles, culture du mois de juillet #4

Mes yeux et mes oreilles, culture du mois de juillet #4

Bonjour !

Un nouveau mois s’est terminé et je vous fait un petit résumé de ce que j’ai pu voir et lire !

J’ai vu les films :

Spider-Man : Homecoming

Un gros gros coup de coeur pour ma part. L’humour y est très présent et je retrouve ce que j’avais énormément apprécié dans DeadPool. Honnêtement je ne suis pas une fan inconditionnelle de Spider-Man (Pourtant j’adore les Marvel), mais j’ai été très agréablement surprise par l’acteur principal. Un film que je reverrai avec plaisir.

Valerian

J’avais entendu beaucoup de mal de Valerian et je suis sortie de la salle très mitigée. En bref, les deux acteurs principaux étaient absolument insupportables. J’ai trouvé dommage que le film soit finalement une histoire d’amour sur fond d’histoire dans l’espace pas assez développée. Je ne me souviens ni avoir ri ni avoir été touchée par ce film. (Ok j’ai lâché une larme pendant la chanson de David Bowie au tout début.)

Les décors en revanche étaient, eux, magnifiques.

Transformers : Le Film

Pas grand chose à dire sur celui-ci. Il est marrant. Ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. J’ai passé un bon moment mais il va falloir me pousser pour regarder la suite.

J’ai terminé les séries :

 

 

 

Better call Saul

Bon alors là c’est l’apothéose de la série bien réalisée, tout comme sa copine Breaking Bad. Un vrai coup de coeur pour le personnage principal, pour la trame de l’histoire, même si j’ai préféré la première saison à celle-ci.

Gotham (Saison 1)

Grande grande fan de Batman, j’ai vraiment adoré cette première saison qui s’est vraiment terminée majestueusement ! Je suis clairement impatiente de me mettre à la seconde. Mon personnage préféré (mis à part Gordon qui est clairement le plus badass) est le Pingouin qui a la fois inspire peur et pitié. Tout est bien ficelé et les clins d’oeil à l’univers de Batman sont nombreux. On peut ainsi voir comment les méchants sont devenus méchants, et c’est délectable.

J’ai lu les livres :

 

 

 

 

Vous pouvez en retrouver les chronique en cliquant sur les images de couverture !

J’ai joué à :

Sherlock Holmes : Crimes and punishment

J’aime Sherlock Holmes tout autant que j’aime Batman. Cet opus était pour moi une vraie réussite ! Les différentes affaires étaient toutes passionnantes, avec une petite préférence pour la toute dernière.

Mon seul regret bien sûr est que la voix de Sherlock Holmes ne soit plus la même que dans les premiers jeux.

Sinon, je me suis empressée d’aller acheter la suite !

Splatoon 2 

La chronique se trouve ici !

 

J’ai testé Splatoon 2 sur Nintendo Switch

J’ai testé Splatoon 2 sur Nintendo Switch

Bonjour !

Après un superbe retard de livraison de la part d’Amazon, j’ai enfin pu tester Splatoon 2 sur Nintendo Switch !

Acheter « Splatoon 2 » sur Amazon

Le premier opus de Splatoon est édité par Nintendo et sorti en mai 2015 sur la Wii U. N’ayant jamais eu cette console je n’ai jamais eu l’occasion d’y jouer.

Splatoon 2 quand à lui est sorti le 21 juillet de cette année sur Will U mais également sur Switch. Selon les points de vente il peut coûter entre 45 et 50€. J’ai bien sûr tout de suite voulu le tester !

Alors tout d’abord, qu’est-ce que c’est que Splatoon ?

C’est un jeu de tir dans lequel le joueur incarne une sorte de personnage mi humain mi calamar.

Lorsque vous arrivez sur la place centrale il y a plusieurs possibilités. Vous y trouvez des commerces et différents modes de jeux.

Les commerces présents sont variés. Il y a un vendeur ambulant de nourriture, qui permet de gagner plus d’expérience et d’argent en jeu, et qui s’achète avec des tickets. Il y a également différents magasins d’équipement.

Vous trouverez d’autres petites activités intéressantes débloquables au fil des niveaux.

Le multi :

Le mode qui m’intéressait le plus était le mode multijoueur. Dans celui-ci, deux équipes de cinq joueurs s’affrontent sur une carte. Le but d’une partie est de remplir la carte d’encre de la couleur de son équipe. Pour se faire il faut utiliser son arme ou différentes bombes d’encre

Lorsqu’une partie se termine, le joueur gagne de l’expérience et de l’argent. Lorsqu’il monte en niveaux il débloque différents équipements (armes, accessoires, vêtements, chaussures…) qui l’aideront à devenir plus puissant lors des matchs.

Il est aussi possible de faire des matchs pro lorsque l’on a atteint le niveau 10, et ainsi de faire partie d’un classement. Il y a aussi des matchs privés, entre amis, et la possibilité de discuter via une application sur votre smartphone.

Le solo :

J’ai pu tester également le mode solo dans lequel on débloque des poissons charge pour passer de niveau en niveau.

Au fil de votre avancement vos ramasserez des orbes qui vous permettront d’améliorer votre équipement afin de rendre vos parties plus agréables et surtout plus intéressantes.

En bref :

C’est un jeu très coloré qui me plait déjà beaucoup. Je garde une préférence pour le mode multi qui pour moi est bien plus divertissant mais je garde en tête que le mode solo peut être aussi très sympathique !

J’ai testé la switch !

J’ai testé la switch !

Mesdames et messieurs, pour votre plus grand plaisir, et surtout pour le mien, j’ai testé (et quand je dis testé, c’est durant beaucoup d’heures) la dernière console nintendo : la switch !

Acheter la Switch sur Amazon

J’ai la chance inouïe que mon copain soit le meilleur de la terre et qu’il me l’ai offerte pour mon anniversaire (avec plus d’un mois d’avance) ! Après un retard monumental de livraison à la fnac, elle est enfin arrivée samedi dernier avec Zelda ! J’ai acheté de mon côté Mario Kart 8.

La boite est donc remplie de :

• La console (avec ses deux joy-con)

• Deux dragonnes

• Le support pour la télé

• Un câble HDMI

• Un chargeur

• Un support pour faire des deux manettes une seule.

Pour moi il manquait clairement une housse de protection ainsi qu’une protection d’écran. Il est indispensable lorsque l’on achète un objet électronique si cher qu’il soit bien protégé. Et selon moi nintendo se fait tout de même assez d’argent (lol les jeux à 60€ – 1,2 switch c’est bien toi que je regarde) pour pouvoir nous fournir tout ça « gratuitement ». Bref il manquerait également un support pour la console lorsqu’elle est en charge (J’explique ça plus tard).

Question matériel :

Au premier abord, la console est assez lourde et imposante cependant elle est très jolie, agréable à tenir. Cependant plusieurs choses ont pu m’inquiéter : le « clapet » qui referme le compartiment à carte de jeu a l’air extrêmement fragile, en plus d’être hyper dur à ouvrir. Tout comme ce qui sert à faire tenir la switch. Lorsqu’il est déployé le petit « clic » donne l’impression que tout va être arraché. Cependant il fait son taf, la switch tient debout tranquillement même sur une surface molle comme un lit.

Un plus : ils ont pensé à mettre l’aération sur le dessus. Le moins, et là je félicite grandement les supers ingénieurs qui ont bossé sur la bête : LA PRISE DE CHARGEMENT EST EN BAS bande de débilos ! Alors oui, quand on pose sur le support HDMI c’est plus pratique, et surtout plus logique. Cependant je suis sûre qu’ils auraient pu trouver une autre solution. C’est super chiant de ne pas pouvoir jouer avec la switch posée sur son bureau quand on veut la recharger. D’où le support qui du coup est nécessaire (hop 11€ dans le derche sur Amazon.)

J’ai donc acheté une housse de protection avec 10 compartiments de jeux, qui comprenait également deux protections pour les joy-con (qui ont l’air assez fragiles), trois protections d’écran et une petite boite pour ranger quatre jeux.

Un petit conseil également : si vous portez du vernis qui marque (griffez un bout de papier pour voir) faites TRES attention : j’ai griffé mon joy-con rouge et j’ai des marques de vernis…

Voilà pour ce qui est du matériel.

Utilisation de la console :

Question batterie je trouve qu’il n’y a rien à redire. Elle tient environ 4h en jeu (si ce n’est plus). La qualité de l’image est vraiment, vraiment très très belle.

Sans jeu, il n’y a pas grand chose à faire. Vous pouvez accéder aux paramètres, à l’e-shop et créer des Mii (100, allez, éclatez-vous !).

Les jeux que j’ai pu tester :

Zelda :

THE jeu que tout le monde attendait. J’ai du y jouer deux heures et je le trouve vraiment bien ! J’ai eu l’occasion de jouer à plusieurs Zelda depuis petite, que ce soit sur GBC, Advance ou DS. J’ai toujours beaucoup aimé ! Le jeu a évidement beaucoup évolué, le monde est ouvert et les graphismes sont magnifiques (Il était déjà très joli sur DS je trouve). L’histoire est intéressante bien que pour le moment je ne sois pas allée assez loin pour en parler correctement. Deux mini bémols pour moi : les contrôles (les sélections d’armes, arcs, boucliers etc…) sont CHIANTS. Je pense qu’il faut du temps pour s’y faire, mais pour moi pour le moment c’est un point faible. La gestion de l’inventaire est aussi assez pénible.

Mario Kart 8 :

Bon, là, je n’ai pas grand chose à redire à ce jeu. La toute première fois que j’y ai joué j’ai trouvé le joy-con insupportable en multi local, trop petit, rendant le kart difficilement contrôlable. Finalement au deuxième essai j’ai oublié ce petit désagrément. Comme quoi on s’y habitue très très vite.

On peut donc jouer en multi local, ou de switch à switch, ou bien en ligne (2 joueurs local et le reste mondial ou régional). Le mode en ligne est très agréable, il n’y a pas trop d’attente (1 course au maximum).

Pour ce qui est des graphismes je les trouve bien entendu très jolis, les cartes sont variées (j’adore celle de l’aéroport). On a maintenant la possibilité de jouer beaucoup plus de personnages, ce qui est vraiment fort agréable.

Bref, un gros coup de coeur pour ce jeu auquel j’ai vraiment hâte de jouer avec mes amis !

Just dance :

OK oui, j’avais peur de manquer de jeux ! J’ai donc payé plein pot pour Just Dance 2017. Je n’ai évidement pas testé tous les morceaux mais il nous a occupé un bon moment mon frère et moi, et par la même occasion bien fait marrer. Au programme des coups de pieds et des baffes parce qu’on finissait toujours par jouer trop proches l’un de l’autre.

J’ai un coup de coeur particulier pour le mode « transpi », qui permet de se faire une petite playlist de morceaux pour une petite session cardio. Moi qui voulais reprendre le sport je suis comblée, haha !

Jackbox Games :

Alooors ça, c’est à la fois un coup de coeurs et une déception ! D’abord une déception parce que le jeu ne permet pas de jouer « en ligne » avec des personnes inconnues (si t’es tous seul chez toi, ou même deux, tu peux directement passer sur Just Dance ou Mario Kart). Pour jouer avec d’autres personnes il faut streamer. Et qui dit stream dit décalage, et donc pas marrant.

Bref, qu’est-ce que c’est ?

Eh bien c’est un petit assortiment de jeux bien sympathiques (souvent de 3 à 8 joueurs). Tout commence par un code à rentrer sur ton portable à l’adresse jackbox.tv. Tu rejoins ensuite le salon avec les autres joueurs. Ce sont en général des jeux de quizz. L’écran principal est sur la switch mais tout le monde répond sur son téléphone. C’est plutôt rigolo. Ici le bémol (à part le manque d’un jeu en ligne, selon moi pas très difficile à faire), c’est que les questions sont en Anglais et c’est souvent pénible de traduire.

A part ça, ce sont des jeux excellent à faire en soirée ! En espérant qu’ils l’améliorent rapidement ! 🙂

Et pour terminer : le passage sur la télévision !

Il se fait extrêmement facilement. Il suffit de mettre la console dans le support, et de brancher celui-ci sur secteur ET via le câble HDMI. Le tour est joué ! Evidement, le socle recharge la console, et ça, c’est super chouette !

En bref :

La Switch c’est pour moi un gros GROS oui. Malheureusement les jeux sont chers et peu nombreux. J’attends avec impatience l’arrivée de Splatoon 2 donc j’ai pu très rapidement tester une sorte de démo, ainsi que des différents jeux de l’univers Mario, et pourquoi pas un Pokémon !