[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un roman policier qui m’a été envoyé par son autrice Daphné Guillemette que je remercie pour cet envoi ! Il s’agit de « Le crime de Blacourt »

Résumé :

« Dans la forêt, un bruit sourd se fit entendre, semblable à un coup de tonnerre. Une nuée d’oiseaux s’envola brusquement, souhaitant fuir au plus vite ce danger. Ce bruit, nous le connaissions tous, il annonçait la mort. »
En 1923, le tranquille village de Blacourt est ébranlé par la découverte d’un cadavre dans les bois. Il s’agit du garde-chasse Clovis Lambert, un homme d’apparence sans histoire. De qui ce crime atroce est-il l’œuvre ? Les suspects ne manquent pas.
Le commissaire Léon Carré, aussi bourru que pointilleux dans ses enquêtes, est dépêché sur place pour résoudre cette affaire. Au cœur de ce petit village de l’Oise, les qu’en dira-t-on pourraient se révéler être de précieuses sources d’information.
Cette enquête qui semblait ordinaire, devient de plus en plus complexe et confrontera le commissaire Carré à son propre passé. La vérité éclatera-t-elle ?

Mon avis

Il faut savoir tout d’abord que ce roman est tiré d’une histoire vraie : le meurtre de l’arrière arrière grand père de l’autrice Daphné Guillemette. Il faut donc se mettre dans la tête qu’il s’agit là du fruit d’un travail extraordinaire de recherche pour rester la plus fidèle possible à l’histoire de son ancêtre. Je trouve également que cet un bel hommage qu’elle lui rend, et c’est une manière de lui rendre un peu justice.

Puisque je vous parle du travail de recherche, je peux vous dire que l’histoire est très bien détaillée. On apprécie également avoir un témoignage de l’enquête qui a pu être menée à l’époque et d’avoir un regard sur les moyens qui ont pu être mis en oeuvre. Bien entendu, comme l’autrice le dit dans les remerciements, si le crime avait été commis maintenant, il aurait certainement été résolu.

J’ai apprécié que chaque chapitre soit daté précisément et suivre l’enquête au jour le jour avec le commissaire Léon Carré. J’ai aussi aimé que l’autrice reste centrée sur le crime, et qu’on ne passe pas trop de temps à suivre tel ou tel personnage dans sa vie personnelle, ce qui peut vite être une source d’ennui.

Les dialogues sont bien menés et particulièrement réalistes, et la plume de l’autrice est vraiment très agréable.

On a là donc non seulement un ouvrage que je recommande fortement, de par sa force historique, mais également par la très bonne et agréable autrice que fait Daphné Guillemette.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :