[Manuel] Narramus (PS/MS) – Sylvie Cèbe et Roland Goigoux

[Manuel] Narramus (PS/MS) – Sylvie Cèbe et Roland Goigoux

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui c’est à nouveau un manuel enseignant que je vous présente ! C’est un gros coup de coeur et j’espère qu’il vous plaira aussi ! En tout cas je remercie les éditions Retz pour leur confiance renouvelée et l’envoi de cet ouvrage !

Présentation

Les ouvrages de Narramus se déclinent de la petite section au CP, chacun dédié à un album en particulier. Ici je vais vous parler de « Un peu perdu » de Chris Haughton, mais j’utilise également « La chèvre biscornue » avec mes CP.

Lien vers les titres Narramus chez Retz.

Cet ouvrage a pour but de vous accompagner et d’accompagner les élèves dans leur compréhension d’un album et de leur apprendre à raconter l’histoire qu’on leur a lue.

Il est accompagné d’un CD qui contient différentes ressources à imprimer, mais aussi des images, vidéos, textes et exercices à vidéo projeter.

Une première partie de l’ouvrage est consacrée à sa présentation, les fondements théoriques de Narramus, ainsi que la présentation du scénario.

Pour résumer rapidement, Narramus cible quatre compétences :
• Les compétences narratives en réception
• Les compétences narratives en production
• Les compétences lexicales et syntaxiques
• Les compétences inférentielles

Lien vers un article du Café Pédagogique concernant les effets prouvés de la méthode Narramus.

Viennent ensuite les 8 modules introduits par les différents objectifs et le matériel nécessaire à son bon déroulement. Afin de réaliser ce projet dans les meilleures conditions, il est préférable d’avoir accès à un vidéo projecteur. Malheureusement je n’ai ai pas dans ma classe de PS/MS, tout passe donc par photocopies, ou directement sur mon ordinateur, mais pas très pratique en classe entière.

Vous allez également devoir mettre la main à la pâte puisqu’il vous faudra réaliser une petite maquette de l’histoire (Les élèves adorent !) dans laquelle vous ferez évoluer les figurines des différents personnages. Les élèves, un peu plus tard dans le scénario, auront également la possibilité d’utiliser les masques des personnages afin de réaliser un petit spectacle de l’histoire.

Le but de cette démarche est bien entendu que l’élève puisse raconter l’histoire à la maison, en rapportant la maquette et les figurines.

Mon avis

Les séances sont un moment privilégié avec mes élèves. Ils adorent les histoires, mais j’ai vite réalisé que certains en profitaient pour être dans leurs pensées. C’est donc un moyen de m’assurer de leur bonne compréhension mais aussi de donner un sens à ce moment de regroupement.

J’adore l’idée qu’ils se mettent à la place des personnages, qu’ils essaient d’imaginer ce qu’ils peuvent ressentir, ou bien que l’on se demande ce que l’histoire nous réserve ensuite. Cela leur permet de commencer à comprendre le schéma qu’il peut parfois y avoir dans les histoires, qui bien souvent pour cet âge là, utilisent la répétition.

Le vocabulaire est également primordial pour comprendre une histoire, et Narramus fait mouche encore une fois, puisque l’on propose aux élèves de ranger les mots dans leur mémoire, et que l’on y revient régulièrement.

Pour ce qui est du côté pratique pur et dur, encore une fois j’aime beaucoup travailler avec ce manuel car il est clés en mains et nous propose des consignes toutes faites à donner aux enfants. Et c’est vrai que lorsque l’on travaille en maternelle les consignes sont vraiment hyper importantes, beaucoup plus que chez les plus grands. Etant donné que je n’avais fait que de la GS et des cycles 2 et 3, j’ai eu vraiment du mal en début d’année à trouver les bons mots pour parler à mes petits bouts, particulièrement en classe entière. C’est donc avec soulagement que j’ai accueilli cette aide précieuse.

Je pense qu’il est possible de faire le choix de travailler avec ce manuel en ateliers, cependant n’étant dans cette classe qu’un jour par semaine, je ne me risque pas à passer 4 semaines à faire la même séance. Je fais donc une séance par semaine (qui dure en général un module, ou un peu moins).

Evidement le scénario ne dure pas toute l’année. Il faut donc soit prendre plusieurs titres, ou s’en inspirer pour la préparation de la compréhension d’autres albums, j’imagine que c’est également possible. Personnellement il y a de grandes chances pour que je continue dans ma lancée avec Narramus, pour une bonne partie de l’année car mes élèves et moi passons de bons moments !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :