Archives de
Mois : octobre 2019

[Chronique] Vive la nature – Aki

[Chronique] Vive la nature – Aki

Hello !

Aujourd’hui je vous présente un album de Aki publié aux éditions Gallimard Jeunesse, il s’agit de « Vive la nature ». Merci beaucoup d’ailleurs à Gallimard Jeunesse pour cet envoi !

Nous, la nature, on l’adore, et sacs au dos, on l’explore !

Vive la nature – Aki

Comme d’habitude j’aime commencer par mon impression sur la couverture. Celle-ci me plait beaucoup ! Les traits sont simples, les couleurs sont douces, et la présence des petites filles en costume d’explorateur ne nous donne qu’une envie : partir à l’aventure avec elles !

La première double page de l’histoire nous donne même le prénom de chacune de ces petites exploratrices en herbe ! Chouette, c’est une manière pour les enfants de s’identifier un peu plus aux personnages. Ils l’impression de les connaître un peu !

Les doubles pages nous offrent une multitude de paysages, tous très beaux, plein d’animaux et de végétaux différents. En effet, nous visitons avec les petites filles pas moins de cinq biomes différents, observant en leur compagnie la faune et la flore qui y habite !

A la fin de l’histoire, une petite page de lexique aidera les plus curieux à en apprendre un peu plus sur les différents biomes rencontrés.

Le texte de chaque double page est assez court, mais il en dit long, et quelques expressions ou mots importants sont mis en valeurs, écrits en bosses ou en vagues, et dans les couleurs présentes dans la page.

En classe, il peut être intéressant de voir si les élèves remarquent que le petit groupe est constitué uniquement de filles. Le travail à faire autour de l’album est immense et diffère selon l’âge auquel il sera lu.

Bien sûr, il peut être l’introduction d’un thème « nature » qui s’étalera sur l’année, chacune des cinq périodes permettant de travailler les biomes un par un. On repère les détails de chaque biome, végétation, animaux, paysages… on fait des recherches, des collages, des posters, des décorations… bref, une multitude d’activités peuvent se présenter à nous à partir de cet album. Il s’intègre également parfaitement dans le thème du tour du monde par exemple.

Pour les plus petits, il est aussi possible dans chaque double page de retrouver les différents animaux, ou de retrouver la place de chaque personnage.

En grande section et en CP, on peut travailler sur les mots qui se terminent pareil, une fois que les enfants ont remarqué que les phrases riment par double page.

En bref, pour moi, bien exploité, ce petit album est une mine d’or. A nouveau, si vous êtes intéressés, je compte me lancer dans des jeux / fiches d’exploitation pour la classe !

Exploitation de l’album « Les bonnes manières pour les petits dragons »

Exploitation de l’album « Les bonnes manières pour les petits dragons »

Hello !

Je vous ai parlé hier de l’album « Les bonnes manières pour les petits dragons » (article ici). Voici les fiches / jeux qui permettent d’exploiter cet album. Je suis entrain de travailler dessus et donc d’en ajouter au fur et à mesure. N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions de jeux, de fiches ou d’ateliers dans les commentaires, que je puisse les créer ou les répertorier ici !

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

[Chronique] Les bonnes manières pour les petits dragons – Caryl Hart & Rosalind Beardshaw

Bonjour !
J’ai reçu récemment un « petit » colis de la part de Gallimard Jeunesse ! Et le livre que je vais vous présenter en fait partie ! J’en profite comme à chaque fois pour les remercier infiniment pour leur confiance.

Résumé

Quand un dragon est invité à la maison, est-ce qu’il rugit et crie sur ses amis ? Est-ce qu’il garde tous les jouets pour lui ?
Un album qui montre avec malice comment être un petit dragon… très mignon !

Mon avis (et celui de mes élèves)

Commençons par la couverture qui est vraiment adorable, toute douce. En tout cas mes petits ont vraiment eu super hâte d’être à l’heure de l’histoire ! Pourtant elle est plutôt épurée, on y retrouve notre petit dragon ainsi que les deux enfants qui l’accompagnent, mais pas de décor chargé, juste ce que l’on s’imagine être un sol et un mûr.

Lorsque l’on ouvre le livre, les dessins sont toujours aussi agréables : colorés, mais aussi rigolos, avec des petits détails à faire remarquer aux enfants. Les pages sont bien remplies mais pas surchargées. Les personnages sont super mignons, comment ne pas craquer sur le petit dragon ?
De plus, les images sont faciles à comprendre pour les enfants et sont donc intéressantes à décrire et à commenter avec eux.

Les situations présentées rappellent celles vécues à la maison pour certaines et à l’école pour d’autre et amènent donc à des discussions : « A-t-on le droit de faire ça ? » etc… La petite phrase qui revient régulièrement « Sûrement pas ! Les dragons ne font pas ça » est beaucoup appréciée des enfants qui prennent plaisir à la répéter avec la maîtresse.

J’ai trouvé intéressant de travailler avec cet album car il y a beaucoup de prolongements possibles, notamment travailler sur la structure de l’album en remettant l’histoire dans l’ordre à l’aide d’images, faire un travail « Je peux / je ne peux pas », décorer le petit dragon, et bien d’autres.

Mes élèves de petite / moyenne section ont adoré l’histoire, elle les a beaucoup fait rire, surtout lorsque le dragon met les chaussettes sur ses oreilles ! C’est aussi une histoire que j’ai recommandée à mes collègues.

Si ça en intéresse quelques-uns je suis entrain de travailler sur des jeux et fiches d’exploitation pour cette histoire ! Stay tuned !

[Review] Kube mois de Septembre

[Review] Kube mois de Septembre

Hello !

Pour me consoler un petit peu de la fin de l’été et de cette reprise du boulot, j’ai eu l’immense joie de me voir proposer à nouveau de recevoir la box Kube afin de vous la présenter ! Je les remercie donc pour cette confiance renouvelée ainsi que le plaisir que j’ai eu à la déballer !

Si cet article vous donne envie voici un code qui donne droit à 10% de réduction valable sur les abonnements ou les cartes cadeau KUBE : lapetitemaitressegeek10 à utiliser ici

Présentation

Si vous ne connaissez pas Kube, c’est simple : c’est une box mensuelle littéraire, mais elle n’est pas comme les autres ! Kube s’est associée à des libraires afin de faire en sorte que le livre que vous allez recevoir se rapproche le plus possible de vos goûts. La première fois j’ai été comblée en recevant le premier tome de la dernière série de MC Beaton ! Au moment de passer commande vous remplissez donc un petit questionnaire concernant vos goûts, qui aiguillera le ou la libraire dans son choix pour vous.

Que se passe-t-il si vous avez déjà le livre en question ?
D’abord vous avez la possibilité de connaitre ou non l’ouvrage choisi. Ensuite si vous choisissez la surprise, mais que vous le possédez déjà, Kube vous le remplace sans aucun problème !

Il existe différents abonnements : (prix hors frais de port)
• 15€/mois pour un livre de poche et des goodies
• 23€/mois pour un livre grand format et quelques à côtés
• 16€/mois pour au moins 20€ de livres pour enfant et des surprises

J’ai donc reçu pour la seconde fois la Kube format poche et je suis à nouveau conquise ! Si vous voulez un aperçu de la première que j’avais reçue c’est ici : Test – box littéraire – KUBE

Voici donc le contenu de la box de septembre :
• Le livre de poche (Ici L’intégrale de « Les hérauts de Valdemar »
• Deux sachets de thé « Ladurée » Earl grey Jasmin et Breakfast, parfaits pour accompagner une lecture en automne !
• Un sachet de bonbons au miel qui tombe à point nommé
• Un biscuit « Bonne lecture les kubeurs » de http://www.marinette.eu (Allez voir c’est trop choupi)
• Un marque page métallique en forme d’abeille (mon coup de coeur de la box)
• Deux marques page cartonnés (un sur le thème des abeilles et un des éditions l’Abeille Plon)
• Une carte postale pour remercier le ou la libraire Kube

Comme vous pouvez le constater c’est une box bien remplie, qui réchauffe et illumine le coeur avec ses belles couleurs en ce temps pluvieux.

J’aime recevoir des livres mais j’aime aussi en offrir et je sais que c’est une excellente idée de cadeau car avec cette box, impossible de se tromper !

[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

[Chronique] Le crime de Blacourt – Daphné Guillemette

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un roman policier qui m’a été envoyé par son autrice Daphné Guillemette que je remercie pour cet envoi ! Il s’agit de « Le crime de Blacourt »

Résumé :

« Dans la forêt, un bruit sourd se fit entendre, semblable à un coup de tonnerre. Une nuée d’oiseaux s’envola brusquement, souhaitant fuir au plus vite ce danger. Ce bruit, nous le connaissions tous, il annonçait la mort. »
En 1923, le tranquille village de Blacourt est ébranlé par la découverte d’un cadavre dans les bois. Il s’agit du garde-chasse Clovis Lambert, un homme d’apparence sans histoire. De qui ce crime atroce est-il l’œuvre ? Les suspects ne manquent pas.
Le commissaire Léon Carré, aussi bourru que pointilleux dans ses enquêtes, est dépêché sur place pour résoudre cette affaire. Au cœur de ce petit village de l’Oise, les qu’en dira-t-on pourraient se révéler être de précieuses sources d’information.
Cette enquête qui semblait ordinaire, devient de plus en plus complexe et confrontera le commissaire Carré à son propre passé. La vérité éclatera-t-elle ?

Mon avis

Il faut savoir tout d’abord que ce roman est tiré d’une histoire vraie : le meurtre de l’arrière arrière grand père de l’autrice Daphné Guillemette. Il faut donc se mettre dans la tête qu’il s’agit là du fruit d’un travail extraordinaire de recherche pour rester la plus fidèle possible à l’histoire de son ancêtre. Je trouve également que cet un bel hommage qu’elle lui rend, et c’est une manière de lui rendre un peu justice.

Puisque je vous parle du travail de recherche, je peux vous dire que l’histoire est très bien détaillée. On apprécie également avoir un témoignage de l’enquête qui a pu être menée à l’époque et d’avoir un regard sur les moyens qui ont pu être mis en oeuvre. Bien entendu, comme l’autrice le dit dans les remerciements, si le crime avait été commis maintenant, il aurait certainement été résolu.

J’ai apprécié que chaque chapitre soit daté précisément et suivre l’enquête au jour le jour avec le commissaire Léon Carré. J’ai aussi aimé que l’autrice reste centrée sur le crime, et qu’on ne passe pas trop de temps à suivre tel ou tel personnage dans sa vie personnelle, ce qui peut vite être une source d’ennui.

Les dialogues sont bien menés et particulièrement réalistes, et la plume de l’autrice est vraiment très agréable.

On a là donc non seulement un ouvrage que je recommande fortement, de par sa force historique, mais également par la très bonne et agréable autrice que fait Daphné Guillemette.

[Manuel] Narramus (PS/MS) – Sylvie Cèbe et Roland Goigoux

[Manuel] Narramus (PS/MS) – Sylvie Cèbe et Roland Goigoux

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui c’est à nouveau un manuel enseignant que je vous présente ! C’est un gros coup de coeur et j’espère qu’il vous plaira aussi ! En tout cas je remercie les éditions Retz pour leur confiance renouvelée et l’envoi de cet ouvrage !

Présentation

Les ouvrages de Narramus se déclinent de la petite section au CP, chacun dédié à un album en particulier. Ici je vais vous parler de « Un peu perdu » de Chris Haughton, mais j’utilise également « La chèvre biscornue » avec mes CP.

Lien vers les titres Narramus chez Retz.

Cet ouvrage a pour but de vous accompagner et d’accompagner les élèves dans leur compréhension d’un album et de leur apprendre à raconter l’histoire qu’on leur a lue.

Il est accompagné d’un CD qui contient différentes ressources à imprimer, mais aussi des images, vidéos, textes et exercices à vidéo projeter.

Une première partie de l’ouvrage est consacrée à sa présentation, les fondements théoriques de Narramus, ainsi que la présentation du scénario.

Pour résumer rapidement, Narramus cible quatre compétences :
• Les compétences narratives en réception
• Les compétences narratives en production
• Les compétences lexicales et syntaxiques
• Les compétences inférentielles

Lien vers un article du Café Pédagogique concernant les effets prouvés de la méthode Narramus.

Viennent ensuite les 8 modules introduits par les différents objectifs et le matériel nécessaire à son bon déroulement. Afin de réaliser ce projet dans les meilleures conditions, il est préférable d’avoir accès à un vidéo projecteur. Malheureusement je n’ai ai pas dans ma classe de PS/MS, tout passe donc par photocopies, ou directement sur mon ordinateur, mais pas très pratique en classe entière.

Vous allez également devoir mettre la main à la pâte puisqu’il vous faudra réaliser une petite maquette de l’histoire (Les élèves adorent !) dans laquelle vous ferez évoluer les figurines des différents personnages. Les élèves, un peu plus tard dans le scénario, auront également la possibilité d’utiliser les masques des personnages afin de réaliser un petit spectacle de l’histoire.

Le but de cette démarche est bien entendu que l’élève puisse raconter l’histoire à la maison, en rapportant la maquette et les figurines.

Mon avis

Les séances sont un moment privilégié avec mes élèves. Ils adorent les histoires, mais j’ai vite réalisé que certains en profitaient pour être dans leurs pensées. C’est donc un moyen de m’assurer de leur bonne compréhension mais aussi de donner un sens à ce moment de regroupement.

J’adore l’idée qu’ils se mettent à la place des personnages, qu’ils essaient d’imaginer ce qu’ils peuvent ressentir, ou bien que l’on se demande ce que l’histoire nous réserve ensuite. Cela leur permet de commencer à comprendre le schéma qu’il peut parfois y avoir dans les histoires, qui bien souvent pour cet âge là, utilisent la répétition.

Le vocabulaire est également primordial pour comprendre une histoire, et Narramus fait mouche encore une fois, puisque l’on propose aux élèves de ranger les mots dans leur mémoire, et que l’on y revient régulièrement.

Pour ce qui est du côté pratique pur et dur, encore une fois j’aime beaucoup travailler avec ce manuel car il est clés en mains et nous propose des consignes toutes faites à donner aux enfants. Et c’est vrai que lorsque l’on travaille en maternelle les consignes sont vraiment hyper importantes, beaucoup plus que chez les plus grands. Etant donné que je n’avais fait que de la GS et des cycles 2 et 3, j’ai eu vraiment du mal en début d’année à trouver les bons mots pour parler à mes petits bouts, particulièrement en classe entière. C’est donc avec soulagement que j’ai accueilli cette aide précieuse.

Je pense qu’il est possible de faire le choix de travailler avec ce manuel en ateliers, cependant n’étant dans cette classe qu’un jour par semaine, je ne me risque pas à passer 4 semaines à faire la même séance. Je fais donc une séance par semaine (qui dure en général un module, ou un peu moins).

Evidement le scénario ne dure pas toute l’année. Il faut donc soit prendre plusieurs titres, ou s’en inspirer pour la préparation de la compréhension d’autres albums, j’imagine que c’est également possible. Personnellement il y a de grandes chances pour que je continue dans ma lancée avec Narramus, pour une bonne partie de l’année car mes élèves et moi passons de bons moments !