[Chronique] La lettre de Norman (The Promised neverland) – Nanao

[Chronique] La lettre de Norman (The Promised neverland) – Nanao

Bonjour à tous !

L’effervescence de la rentrée s’estompe petit à petit et je reprends mes habitudes de lecture ! Aujourd’hui je tiens à vous présenter quelque chose donc j’ai envie de vous parler depuis longtemps, mais je manquais trop de temps. Il s’agit du roman « La lettre de Norman » qui accompagne le manga « The Promised Neverland ». J’en profite d’ailleurs pour remercier les éditions Kazé pour cet envoi !

Avant de lire ce roman, il faut avoir lu les premiers tomes du manga, histoire de ne pas trop se faire spoiler. Ainsi j’invite les personnes sensibles au spoil à commencer la lecture du manga avant de lire mon article ! 🙂

Résumé :

Le 3 novembre, jour même de sa “livraison”, Norman écrit dans la forêt une lettre indiquant la marche à suivre pour mener leur évasion à sa réussite. Au fil de sa rédaction, de nombreux souvenirs nostalgiques de moments vécus à l’orphelinat en compagnie de ses amis lui reviennent en mémoire.
Qui est prêt à découvrir les secrets les plus enfouis de l’orphelinat ?

Mon avis :

Pour commencer, le travail d’illustration est toujours aussi beau : la couverture et magnifique et comme toujours très colorée, et nous avons le droit à une page recto verso dépliable d’illustrations au début du livre.

Nous sommes donc plongés au coeur des souvenirs de Norman, nous racontant de manière nostalgique ce qu’il a vécu à Gracefield avec ses amis lorsqu’ils étaient plus petits. Le roman est divisé en quatre chapitres, quatre petites histoires différentes. Tout cela dans un mélange épistolaire et romancé, puisque nous assistons à des moments que Norman n’a pas vraiment vécu, par exemple lorsqu’Emma et Ray sont partis chercher de quoi le soigner dans la forêt lorsqu’il était enrhumé.

Ce tome n’apporte en définitive pas grand chose à la série de manga, cependant il nous décrit de petites scènes très touchantes, qui n’auraient pas vraiment pu être aussi bien traitées dans le manga. Ma préférée reste la chasse au fantôme, que j’ai trouvée très rigolote ! Certes on n’apprend rien de plus sur l’intrigue, mais on assiste à des moments où maman avait déjà un contrôle parfait sur tout ce qu’il se passait à Gracefield, et où Ray savait déjà tout, alors qu’Emma et Norman étaient encore totalement ignorants au sujet de la tristesse de leur existence.

Le style d’écriture est assez simple et la lecture est très fluide, il est donc adapté à de jeunes lecteurs. Pour moi il n’y a pas eu un seul moment de flottement, j’ai profité à fond de ma lecture qui a duré une soirée. Il n’est pas difficile à lire et est par conséquent à mettre entre les mains de tous les fans de la série !

En bref, ce fut pour moi une lecture plus qu’agréable, j’ai passé un très bon moment ! Si vous avez dépassé le tome 5, ou le 9, alors foncez, c’est un vrai plaisir !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :