Archives de
Mois : mai 2019

[Beauté] Look regard longue tenue L’Oréal Paris

[Beauté] Look regard longue tenue L’Oréal Paris

Hello !
Il y a quelques temps j’ai reçu de la marque L’Oréal Paris un lot de trois gels à sourcil, un eye liner ainsi qu’un mascara. Je vous en parle donc aujourd’hui, après avoir longuement expérimenté, haha.

Les gels à sourcil – Unbelievabrow :

Les trois gels à sourcil sont adaptées à trois couleurs différentes : blond, châtain et brun. Alors voulant aller au bout des choses, j’ai effectivement voulu tester les trois (pourquoi pas ?). Il faut savoir que je suis blonde naturelle, cependant mes sourcils sont plutôt châtain bien foncé. Mais pour rigoler un peu, j’ai d’abord voulu tester le blond (inutile de vous préciser à quel point ça m’a fait bizarre). J’ai fini par tester les deux autres et comme je m’y attendais, la couleur qui me correspondait le plus était la plus foncée.

Question texture, le gel est plutôt sympa. Il faut bien le travailler afin que ça ne fasse pas des gros sourcils en pâté. Mais une fois le coup de main pris, aucun doute : les sourcils sont complets et fixés ! Si vous en mettez un peu à côté, pas de souci, une petite éponge démaquillante et le cour est joué !

J’ai donc plutôt apprécié ce gel et le réutiliserai lorsque je me ferai un look maquillage complet.

Le liner – Super Liner Flash Cat Eye :

Bon, pour le liner, je vous l’avoue tout de suite, j’ai toujours été une grosse quiche pour le poser. Sauf que celui-ci est fourni avec une sorte de petite ailette qui sert de pochoir, accrochée au capuchon. A partir du moment où vous arriverez à la placer au bon endroit, la pose du liner sera un vrai jeu d’enfant !

Pour la tenue, il est vraiment pas mal, j’ai pu le garder toute la journée en ne faisant qu’une toute petite retouche !

Un liner que je recommande !

Le mascara – Unlimited Mascara Very Different Waterproof :

Le mascara, c’est le dernier rescapé de mes produits de maquillage, que je porte quasiment tous les jours.

J’ai en effet arrêté de me maquiller il y a peut-être un an et demi. Plus de fond de teint, plus de trait de liner sous l’oeil. J’ai une peau un peu nulle (disons-le) super sèche et qui gratte beaucoup. Alors j’ai arrêté de mettre n’importe quoi dessus. Je respire et ne me trouve pas plus moche sans maquillage !

Par contre, le mascara ne me pose pas de problème de peau et en plus, je me trouve jolie avec, donc pourquoi s’en priver ? J’étais donc toute ravie de pouvoir tester celui-ci.

La petite brosse est dotée d’un superbe petit mécanisme qui lui permet de se plier afin de faciliter l’application. C’est indéniablement un plus. L’application, elle, est plutôt simple. Cependant attention à ne pas appliquer trop de produit ou vous passerez la journée avec des pâtés sur les cils !

Le rendu est très joli, les cils sont allongés, et bien noirs. Maintenant rester à voir la fameuse promesse : le Waterproof (ou Aquaplouf, comme dirait un de mes élèves). Alors oui, combien de fois je me suis retrouvée à ressembler à un panda parce que j’avais oublié de me démaquiller avant de prendre ma douche ? Je ne compte même plus… Cette fois-ci, j’ai été bien plus loin dans mon test puisque j’ai été à la piscine, la boule au ventre, craignant de me faire attraper par le zoo du coin en sortant. Eh bien figurez-vous que je suis bien rentrée chez moi, puisque le mascara n’a pas coulé du tout ! C’est donc un test des plus concluants !

En bref, c’est une routine super sympa (même pour aller à la piscine ou à la plage ! 😉 )

[Chonique] Space Battle Lunchtime – Nathalie Riess

[Chonique] Space Battle Lunchtime – Nathalie Riess

Bonjour !

Aujourd’hui j’ai la joie de vous présenter une bande dessinée qui m’a été envoyée par les éditions Kinaye que je remercie infiniment pour leur confiance ! Je vous parle donc de « Space Battle Lunchtime » de Nathalie Reiss.

Résumé :

Space Battle Lunchtime est un show culinaire ultra populaire diffusé jusqu’aux confins de l’univers et sa nouvelle saison est sur le point de commencer ! Quand l’un des chefs sélectionnés jette l’éponge à la dernière minute, une apprentie pâtissière terrienne, Peony, se voit offrir la chance de le remplacer et de concourir pour la notoriété, la gloire et un prix de 20 000 Solarbucks. Elle doit simplement impressionner les juges aliens et battre les cinq autres chefs sélectionnés (aussi des aliens !) : la mystérieuse Neptunia, le sournois Melonhead, l’intimidant Jacques, la féroce Owline, et le robuste Meatabax.

Coincée entre des concurrents déloyaux et des ingrédients inconnus, Peony va devoir tout donner. Est-elle prête à surmonter le monde impitoyable de la cuisine intergalactique, ou s’est-elle surestimée ?
(Babelio)

Mon avis :

J’étais très intriguée par le résumé de cette BD. Surtout en plein de une période d’obsession culinaire, j’avais particulièrement hâte de la découvrir !
Il faut dire que l’intrigue n’est pas commune : une pâtissière terrienne qui se retrouve à devoir cuisiner pour un Show de cuisine interplanétaire !

Nous découvrons donc différents personnages qui vont du très louche jusqu’à l’hyper attachant. Bien entendu, c’est une BD en deux tomes, nous n’avons donc pas du tout le temps de creuser trop profondément ni dans le passé, ni dans la personnalité de qui que ce soit. Il faut que ça aille vite, que l’histoire ne traine pas pour que l’on puisse arriver au bout. Mais cela ne m’a pas dérangé, loin de là.

Je me suis tout de même posé des questions, Peony n’a pas l’air spécialement étonnée par ce qui lui arrive, les humains ont donc conscience qu’il y a d’autres vies ailleurs ?

Le show culinaire en lui même est plutôt rigolo, une vraie parodie des shows américains, un peu superficiels, un peu bêbêtes parfois (si si, disons le !), contrairement aux nôtres un peu plus sérieux comme Top Chef et tant d’autres. Les différents plats que nous découvrons ainsi que les ingrédients qui les composent ont des noms rigolots, des formes bizarres, les choses que l’on s’imagine pouvoir exister dans show culinaire de l’espace quoi ! Mon seul regret d’ailleurs concernant tout ça, c’est qu’il n’y ai pas à la fin une ou deux petites recettes (adaptées aux ingrédients terriens bien sûr !) à nous faire essayer, ça pourrait être super sympa !

L’intrigue est plutôt bien lancée dans ce premier tome, elle fait bien son effet. Il n’y a pas énormément d’action mais on la sent arriver pour la suite, donc on apprécie, et on attend très sagement (et avec impatience) la sortie de la suite !

Bref, une BD rigolote et sans prise de tête que je conseille fortement aux gourmands, et aux autres !

[Manuel] Comprendre le monde – Matière, vivant, objets (CE2) – Retz

[Manuel] Comprendre le monde – Matière, vivant, objets (CE2) – Retz

Bonjour !

Aujourd’hui je vous présente un manuel que j’ai eu l’occasion de tester avec mes CE2 : Comprendre le monde – Matière, vivant, objets. Je remercie les éditions Retz pour leur confiance.

Présentation du manuel :

C’est donc un manuel destiné à enseigner les sciences aux CE2. Il comprend trois thèmes :
• Qu’est-ce que la matière ?
• Comment reconnaitre le monde vivant ?
• Les objets techniques.
Ces trois thèmes comptent ensemble 20 séquences et trois dossiers interdisciplinaires très variés.

Vous y trouverez également un CD contenant l’ensemble des documents nécessaires à la réalisation des différentes séquences :
• Les fiches activité et leur corrigé
• Les fiches documents
• Des fiches évaluation et leur corrigé (Pas pour chaque séquence)
• Des vidéos, des animations
• Des séquences filmées en classe
• Des exercices interactifs
• Des photos et schémas
Evidement, il est très pratique d’avoir un vidéo projecteur dans sa classe, mais les photos peuvent être imprimées et affichées au tableau.
A la fin du manuel vous trouverez également une page d’instructions pour installer le CD que ce soit sur un PC ou sur un Mac.


Voici comment se présente une séquence :

Avant chaque début de séquence, vous trouverez « L’essentiel à avoir pour l’enseignant ». A nouveau c’est une aide précieuse que le manuel nous apporte ici. Pour moi qui ai tendance à me perdre dans mes recherches sur internet parce que je trouve des tas de trucs intéressants, c’est un gain de temps immense. Je sais que tout est regroupé dans un seul manuel, et je n’ai qu’à lire ce que l’on me propose et faire quelques recherches si il reste une zone d’ombre (ce qui n’a pas été le cas).

Ensuite arrive le déroulement de la séquence, précédé par la durée de la séquence entière et les connaissances et compétences associées (j’étais visitée pour ma première séance et ma conseillère pédagogique a beaucoup apprécié).

Puis viennent les différentes étapes (ou séances pour moi). Elles commencent toutes par des informations telles que la durée, l’organisation (collective, individuelle, par groupes…) ainsi que le matériel nécessaire.

Le manuel est vraiment clé en main, il nous détaille donc les différentes questions à poser aux élèves, les réponses qu’ils sont supposés donner ou sur lesquelles nous pouvons les aiguiller, mais également des exemples de traces écrites sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour former la notre en classe.

Mon expérience en classe :

J’ai pu tester avec mes CE2 une première séquence : « Pourquoi les coureurs à pieds doivent-ils manger plus que les piétons ? » J’ai choisi cette séquence car je souhaitais la présenter lors de la visite de ma conseillère pédagogique et je n’avais que peu de temps, il était donc impossible pour moi de choisir une séance qui nécessitait de demander aux élèves d’apporter du matériel de chez eux (je ne les ai qu’une fois par semaine). Bref, celle-ci ne nécessitait rien d’autre que les fiches document et les fiches activité, c’était donc parfait pour ce premier essai.

Cette séquence contient deux étapes durant entre 45 minutes et 1 heure chacune. Connaissant le niveau de mes élèves, et surtout leur niveau d’attention, j’ai pris soin de re-découper ces séances en deux, ce qui n’a pas été gênant du tout pour leur compréhension.

L’amorce sur leurs connaissances antérieures et leur vocabulaire était très intéressante et j’ai pu avoir une idée du chemin que nous allions avoir à parcourir.

Ils ont eu un peu de mal avec les documents qui présentaient les différents besoins énergétiques selon le sexe et l’âge, ou bien les dépenses d’énergies selon les activités. Mais au fil des questions sur les fiches activité j’ai pu observer une meilleure compréhension.

Par la suite, ils ont beaucoup aimé classer les aliments par famille et se sont beaucoup intéressés au document qui concernait le rôle des aliments. Leur intérêt était croissant et incomparable à mes séances de science précédentes.

Puisque cette séquence ne comportait pas d’évaluation, j’ai tout de même décidé de leur faire apprendre les différentes traces écrites travaillées en classe et de leur faire une petite évaluation dessus.

Conclusion :

Pour moi qui n’aime pas forcément enseigner les sciences, ce manuel est un réel plus. Je gagne un temps considérable dans mes préparations, j’ai une vue à long terme sur ce dont je vais avoir besoin dans mes futures séquences et je sais que les élèves vont toujours être intéressés.

Je regrette seulement de ne pas avoir de vidéo projecteur à disposition, mais en demi-classe (j’ai un CE2-CM1) je peux me permettre de leur montrer une image ou une petite vidéo depuis mon ordinateur.