[Chronique] The Promised Neverland – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

[Chronique] The Promised Neverland – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Bonjour !

Aujourd’hui je vous parle d’un manga coup de coeur : « The promised Neverland » dont le scénario est écrit par Kaiu Shirai et les dessins réalisés par Posuka Demizu. La série est publiée aux éditions Kazé. Pour le moment les 6 premiers tomes sont sortis, le 7 arrivera le 3 avril 2019.

Cet avis ne contient pas de spoil !

Résumé :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis :

C’est un manga que j’ai beaucoup beaucoup attendu, et puis une fois le premier tome entre mes mains et les quelques premières pages lues, j’ai été retenue par mon travail et n’y suis pas retournée pendant plusieurs mois. Jusqu’à oublier que je l’avais dans ma bibliothèque.

En revenant dans ma PAL j’ai à nouveau réalisé à quel point j’avais envie de le lire, ce bouquin. Alors voilà, en 30 minutes c’était plié, et il m’en fallait plus ! Alors ni une, ni deux, j’ai commandé les 5 tomes suivants, et dès leur réception, j’ai passé toute la soirée à les dévorer.

Alors pourquoi ce manga m’a t-il tant plu ?

Déjà il faut dire que les couvertures sont absolument magnifiques ! Et je pense pouvoir dire que ma préférée est la deuxième, elle est très colorée et j’aime particulièrement la bibliothèque. Chaque couverture est un joli reflet du contenu du manga, sans trop en dire, juste pour nous donner l’eau à la bouche. Les graphismes du manga m’on également beaucoup plu. Ils sont doux, agréables, presque enfantins, dans le bon sens du terme.

Le scénario est -pour moi- complètement inédit et tellement bien pensé. Au tout début je me suis dit « Mouais, des enfants dans un orphelinat… ». Mais quand on découvre tout le mystère qui se cache autour de ce lieu et la terreur qu’il inspire, on devient vite accro. Il y a a quelque chose que j’ai trouvé extrêmement bien réalisé : c’est le contraste entre la joie procurée par la vie à l’orphelinat, cette « maman » qui d’apparence est plutôt très gentille, cette vie qui est tellement bien organisée et qui plait aux enfants, et le terrible secret qui se cache derrière cette belle « famille » et qui pousse nos héros à devoir s’enfuir.

Les personnages :

Emma, Norman sont des enfants extrêmement attachants. Extrêmement intelligents, ils gardent la tête sur les épaules, leur sang froid en toutes circonstances, même si c’est souvent plus que difficile. Ils sont très doux et toujours attentifs aux autres, notamment avec les plus petits de l’orphelinat. Ils parviennent à faire comme si de rien était, et à vivre leur vie à l’orphelinat en faisant semblant d’être heureux, tout en sachant ce qu’il se trame.

Ray est quant à lui très intéressant. On sent bien que c’est une âme torturée. C’est un personnage que j’ai apprécié, qui fait des efforts, voire des sacrifices pour les autres.

J’ai trouvé que tous les enfants avaient leur place dans cette série. Bien entendu certains sont pour le moment moins développés que d’autres, cependant ils contribuent tous à faire de l’ambiance du manga ce qu’elle est. Chacun a son caractère bien marqué, ils ne sont pas là pour remplir l’orphelinat, et c’est ce que j’apprécie.

En bref, j’aime beaucoup le développement de l’histoire, le tournant qu’elle prend, les différentes péripéties. Chaque tome apporte sa dose de mystère, et j’attends avec impatience la sortie du tome 7 !

3 réactions au sujet de « [Chronique] The Promised Neverland – Kaiu Shirai et Posuka Demizu »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :