[Chronique] Je pense à toi – Komatsu

[Chronique] Je pense à toi – Komatsu

Bonjour !

Aujourd’hui je viens vous parler d’un manga que j’ai obtenu en partenariat avec les éditions Taifu Comics que je remercie : Je pense à toi.

Vous pouvez l’acheter sur Amazon ici.

Voici le synopsis :

Takashi et Yasu habitent depuis l’enfance dans une petite ville ennuyeuse à la campagne et encore aujourd’hui, alors qu’ils sont au lycée, ils sont les meilleurs amis du monde. Mais ce que Yasu ressent pour Takashi est plus que de l’amitié. Avant qu’il n’ait pu lui avouer, la saison des examens arrive et Takashi lui confie qu’il va se présenter à l’examen d’entrée de l’université de Tokyo. Voici le premier recueil de Komatsu, qui dépeint avec un raffinement subtil les sentiments amoureux de l’adolescence. 

Mon avis :

Je suis vraiment friande de Yaoi de toutes sortes et je n’ai vraiment pas été déçue. Premièrement la couverture est vraiment magnifique, et comme vous commencez sûrement à le savoir, c’est ce qui m’attire vraiment. En ouvrant le manga (du bon côté s’il vous plait), vous trouverez d’abord un très bel artwork dont je vous laisse la surprise. Les dessins sont eux aussi très beaux et donnent vraiment envie, ce qui n’est pas toujours le vrai dans mon cas. Le manga est divisé en quatre histoires. Les thèmes récurrents sont l’amour, l’adolescence, la séparation et l’amitié.

La première histoire est celle de deux amis prenant des chemins différents. Je l’ai trouvée très belle et particulièrement touchante.

La seconde est celle qui m’a le moins marquée. Nous arrivons pendant les retrouvailles d’anciens camarades. L’un d’eux est absent et le protagoniste se souvient de leur relation plutôt tumultueuse et tordue. On peut avoir un aperçu de ce qu’est aimer aveuglement, et de vouloir faire tout son possible pour que l’autre soit heureux.

La troisième histoire elle la plus drôle (la seule d’ailleurs). Elle conte une histoire d’amour née d’un malentendu. Voulant repousser gentiment une fille qui lui faisait sa déclaration, le protagoniste se sent obligé de lui faire croire qu’il est gay. Pour cela il ne trouve aucune autre solution que de prendre à témoin un autre garçon qui passait par là et de le faire passer pour son copain. Manque de bol, ce garçon est le caïd de classe.

Le protagoniste de la quatrième histoire voit sa famille si parfaite à ses yeux voler en éclats. La désillusion est si dure qu’il plonge dans un chagrin difficile à effacer. Son ami, qui voudrait être plus, fait de son mieux pour le faire aller de l’avant et le pousser à rentrer chez lui afin de parler à nouveau à sa mère. Pour moi cette histoire était la plus difficile à lire car c’est quelque chose qui pourrait nous arriver à tous.

Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment à lire ce manga. J’ai cependant souvent été perdue entre les personnages (tout au long des quatre histoires), peut-être à cause de mon manque d’attention et d’expérience en matière de mangas. Parfois les dialogues étaient difficile à suivre.

L’homosexualité est le fil rouge des chapitres cependant ce n’est clairement pas le thème de ce manga qui est plus basé sur des émotions d’adolescents qu’ils soient homo ou hétéro.

Encore un très beau Yaoi que je me ravis d’ajouter à ma bibliothèque !

Et vous, votre Yaoi préféré ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :