Archives de
Mois : février 2018

Mon avis sur le mini macaron, kit gel manucure

Mon avis sur le mini macaron, kit gel manucure

Bonjour !

Je n’ai pas vu énormément d’avis sur internet sur le kit de manucure semi-permanent. J’en rêvais depuis longtemps, et mon frère me l’a offert pour Noël ! Bah… Noël ? Comme se fait-il que je n’écrive un article qu’en mi-février, me direz-vous ? Eh bien vous allez voir !

Leur site ici : https://leminimacaron.fr

Nous sommes le 25 décembre et mon frère m’offre le tant attendu macaron. J’ai tellement hâte de l’essayer, j’ai même prévu de l’utiliser pour le repas de famille du midi. C’est le cassis, dont je trouve la couleur magnifique.

Le kit comprend :

  • Un câble et une prise de charge USB
  • Une petite lime
  • Un pousse cuticules, une bouteille de 10ml de gel couleur cassis
  • Le fameux macaron lampe UV qui sèche les ongles

La pose :

Toute excitée, je ne lis pas la notice correctement, et après avoir limé mes ongles etc.. je mets une bonne couche de gel sur un ongle et le mets dans le macaron. L’ongle sèche mal, le gel bouge un peu et le bout de mes ongles n’est plus colorée. Un peu déçue, je relis la notice. Je me rends compte de mon erreur : il ne faut mettre qu’une très fine couche sur chaque doigt, mettre sous la lampe, et recommencer l’étape. Mais quelle n’est pas ma surprise lorsque je m’aperçois que la lampe ne marche plus !! Je laisse reposer le macaron plusieurs heures, je réessaie, mais rien… Du coup j’ai rapporté le kit afin de le faire changer, mais il était en rupture de stock. J’ai donc dû attendre plusieurs semaines avant d’en avoir un fonctionnel.

Après quelques recherches, effectivement, il arrive souvent que les lampes soient défectueuses et qu’il faille en changer. Bref.

Deuxième essai, toujours la même couleur, je prends bien mon temps et je respecte bien chaque étape. En effet, cette fois-ci tout fonctionne, et j’ai pu faire les deux mains entières. J’ai cependant dû appliquer non pas deux, mais trois couches de gel, que je trouvais trop léger. Plusieurs heures après la pose, le vernis me donne toujours l’impression bizarre de ne pas être sec, même s’il ne bouge pas lorsque je le touche.

La tenue :

Bon, on est d’accord, un vernis semi-permanent doit durer… allez… quand même au minimum une semaine. Sur le pouce droit, il a duré 24h. N’ayant pas mon kit avec moi je l’ai fixé avec du vernis de la même couleur en attendant. Bon, là je me suis dit que j’avais dû mal le poser sur ce doigt, je lui ai laissé sa chance. J’ai posé le vernis le vendredi, le lundi, un des ongles s’est effrité tout seul sans que je l’ai forcément malmené. Sur le reste des doigts, le bout des ongles est légèrement abimé.

Conclusion :

Si l’on n’est pas trop regardant, ça peut passer pendant une semaine. Si vraiment on veut un vernis impeccable, c’est pas possible. En quatre jours le vernis est déjà abîmé ou carrément partit sur certains doigts.

Pour 34€ je trouve ça moyen. Par contre je vais tenter d’acheter un gel d’une autre marque à essayer avec cette lampe afin de voir s’il tient mieux !

Enfin bon, pour le moment, ce que j’en dis : lampe qui parfois ne marche plus après une main de faire, gel de qualité qui laisse à désirer… passez votre chemin !

[Chronique] Je pense à toi – Komatsu

[Chronique] Je pense à toi – Komatsu

Bonjour !

Aujourd’hui je viens vous parler d’un manga que j’ai obtenu en partenariat avec les éditions Taifu Comics que je remercie : Je pense à toi.

Vous pouvez l’acheter sur Amazon ici.

Voici le synopsis :

Takashi et Yasu habitent depuis l’enfance dans une petite ville ennuyeuse à la campagne et encore aujourd’hui, alors qu’ils sont au lycée, ils sont les meilleurs amis du monde. Mais ce que Yasu ressent pour Takashi est plus que de l’amitié. Avant qu’il n’ait pu lui avouer, la saison des examens arrive et Takashi lui confie qu’il va se présenter à l’examen d’entrée de l’université de Tokyo. Voici le premier recueil de Komatsu, qui dépeint avec un raffinement subtil les sentiments amoureux de l’adolescence. 

Mon avis :

Je suis vraiment friande de Yaoi de toutes sortes et je n’ai vraiment pas été déçue. Premièrement la couverture est vraiment magnifique, et comme vous commencez sûrement à le savoir, c’est ce qui m’attire vraiment. En ouvrant le manga (du bon côté s’il vous plait), vous trouverez d’abord un très bel artwork dont je vous laisse la surprise. Les dessins sont eux aussi très beaux et donnent vraiment envie, ce qui n’est pas toujours le vrai dans mon cas. Le manga est divisé en quatre histoires. Les thèmes récurrents sont l’amour, l’adolescence, la séparation et l’amitié.

La première histoire est celle de deux amis prenant des chemins différents. Je l’ai trouvée très belle et particulièrement touchante.

La seconde est celle qui m’a le moins marquée. Nous arrivons pendant les retrouvailles d’anciens camarades. L’un d’eux est absent et le protagoniste se souvient de leur relation plutôt tumultueuse et tordue. On peut avoir un aperçu de ce qu’est aimer aveuglement, et de vouloir faire tout son possible pour que l’autre soit heureux.

La troisième histoire elle la plus drôle (la seule d’ailleurs). Elle conte une histoire d’amour née d’un malentendu. Voulant repousser gentiment une fille qui lui faisait sa déclaration, le protagoniste se sent obligé de lui faire croire qu’il est gay. Pour cela il ne trouve aucune autre solution que de prendre à témoin un autre garçon qui passait par là et de le faire passer pour son copain. Manque de bol, ce garçon est le caïd de classe.

Le protagoniste de la quatrième histoire voit sa famille si parfaite à ses yeux voler en éclats. La désillusion est si dure qu’il plonge dans un chagrin difficile à effacer. Son ami, qui voudrait être plus, fait de son mieux pour le faire aller de l’avant et le pousser à rentrer chez lui afin de parler à nouveau à sa mère. Pour moi cette histoire était la plus difficile à lire car c’est quelque chose qui pourrait nous arriver à tous.

Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment à lire ce manga. J’ai cependant souvent été perdue entre les personnages (tout au long des quatre histoires), peut-être à cause de mon manque d’attention et d’expérience en matière de mangas. Parfois les dialogues étaient difficile à suivre.

L’homosexualité est le fil rouge des chapitres cependant ce n’est clairement pas le thème de ce manga qui est plus basé sur des émotions d’adolescents qu’ils soient homo ou hétéro.

Encore un très beau Yaoi que je me ravis d’ajouter à ma bibliothèque !

Et vous, votre Yaoi préféré ?