[Chronique] Ca peut pas rater – Gilles Legardinier

[Chronique] Ca peut pas rater – Gilles Legardinier

Hello ! Pour commencer le challenge « Objectif du mois » avec « Lire un livre écrit par un auteur de la même nationalité que vous », j’ai choisi de livre Ca peut pas rater ! de l’auteur Français Gilles Legardinier.

Acheter « Ca peut pas rater! » sur Amazon

• Synopsis 

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez?! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups?! C’est votre tour de souffrir?!
Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.
La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. Anéantie, elle décide ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. Ni dans sa vie privée, ni au travail.
Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes. Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles.

• Mon avis

C’est le second livre de Gilles Legardinier que je lis. Le premier, Demain j’arrête ! avait vraiment été un gros coup de coeur pour moi. Il m’avait été offert pour mon anniversaire par ma meilleure amie qui m’avait dit « Tu verras, on dirait nous. » et effectivement, c’était comme nous.

J’ai retrouvé dans ce roman les liens humains que j’aime avoir. Cet agacement envers les hommes dont finalement Marie ne peut pas vraiment se passer. Pas par dépendance, mais par affection. Et cet amour pour sa meilleure amie qui franchement est aussi timbrée qu’elle. L’auteur décrit à la perfection les petits bonheurs au milieu d’une vie plutôt chaotique à un instant T. Les personnes qui vous tendent la main sans vraiment vous connaître, les collègues qui se serrent les coudes dans des situations difficiles, les amis qui vous invitent pour le temps d’un repas à partager leur vie.

Ce livre m’a également beaucoup bouleversé, par sa tendresse mais aussi par la nostalgie qui en ressort. Ces personnes qui arrivent à aimer la vie alors qu’ils sont séparés d’un être cher. J’avoue que j’ai versé une petite larme (j’ai pleuré comme une madeleine). Lorsque l’on lit ce roman il est impossible de ne pas se sentir happé, et de ne pas se mettre à la place des personnages.

Marie est vraiment une personne attachante, on a tout de suite envie d’être son amie, de se retrouver dans ses petites magouilles. Les autres personnages ont tous un côté que l’on apprécie, on aimerait se retrouver dans cette équipe au travail, malgré les problèmes auxquels ils peuvent faire face.

Bref, encore un livre de Gilles Legardinier que j’ai absolument adoré. Je vais m’empresser de lire l’un de ceux que je n’ai pas encore lus ! 🙂

Une réaction au sujet de « [Chronique] Ca peut pas rater – Gilles Legardinier »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :