Mes achats de livres #1

Mes achats de livres #1

Hello !!
Bon, je vous vois venir, elle est en pleines révisions pour les oraux, et elle se noie dans les bouquins qui n’ont rien avoir avec. Mais y a un moment, si on ne se détend pas un peu on explose, haha ! Hier j’ai été faire quelques magasins, et voici les livres avec lesquels je suis revenue, saurez-vous retrouver ce qui peut lier trois d’entre eux ? :p

 

Barbecue Vegan – Marie Laforêt

Voici le premier livre dont je vais vous parler rapidement. Il est là pour montrer qu’on peut tout de même s’éclater le bide à un barbecue en étant vegan, sans ne manger que des légumes grillés.

Je ne suis pas vegan et pas végétarienne à tout prix. J’ai décidé il y a quelques temps de réduire au maximum la viande et je vous en parlerai dans un prochain article. En attendant je pense que ce livre me sera bien utile pour tester des petites recettes bien sympathiques !

 


 

La librairie de l’île – Gabrielle Zevin

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route; son commerce La Librairie de l’île enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale des poèmes d’Edgar Allan Poe. A.J. s’isole au milieu des épreuves et programmes de publication qu’il n’ouvre même plus, et cède aux sirènes de l’alcool, à leur promesse de repos et d’oubli. Jusqu’au soir où il découvre un couffin dans sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Investi de cette mission, A.J. entrevoit la possibilité d’un nouveau bonheur. Il se rapproche de la population de l’île, réserve un accueil plus chaleureux à une charmante représentante de chez Knightley, et retrouve la flamme qui l’a toujours animé pour les livres. Car la vie vaut bien qu’on s’accorde une seconde chance…

Pourquoi ?

Déjà, la couverture m’a fait craquer. Ensuite je viens de me rendre compte que je n’avais pas lu la quatrième de couverture avant de l’acheter. Il ne m’a donc fallu que deux choses : le titre et la couverture. Pour le titre, c’est très simple, je rêverais de vivre à côté d’une petite librairie plutôt ancienne, tenue par quelqu’un qui connaîtrait tous ses livres sur le bout des doigts et qui saurait conseiller une lecture uniquement en connaissant quelques-un des goûts de son client. Pour ce qui est de l’île, j’ai fait le rapprochement avec La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan qui m’avait vraiment beaucoup plu.


Le vieux qui déjeunait seul – Léa Wiazemsky

« Comme tous les lundis, je l’attends. Comme tous les lundis, à midi trente précise, il pousse la porte du restaurant pour aller s’installer à sa place habituelle. Il n’a plus besoin de réserver, sa table est toujours prête. Je sais d’avance ce qu’il va commander, mais je devine que malgré tout il aime consulter la carte, peut-être pour se surprendre lui-même… » Clara, une jeune serveuse de 27 ans, se prend d’affection pour un client esseulé qui l’intrigue mais dont elle ne sait presque rien. Elle ne se doute pas qu’elle-même a piqué la curiosité de ce vieil homme éprouvé par la vie. Derrière la gentillesse et l’éternelle bonne humeur de la jeune femme, il décèle une blessure secrète qui empêche Clara d’être heureuse. Tout pourrait changer au contact de Clément, ce grand-père qu’elle se choisit. Et si ensemble, ils s’ouvraient enfin à la vie ?

Pourquoi ?

Franchement là, je ne sais pas vraiment. D’instinct ce petit vieux m’a paru sympathique et j’ai voulu en savoir plus. Par contre pour le coup je n’ai pas aimé plus que ça la couverture de ce livre.


Les petits vieux d’Helsinki font le mur – Minna Lindgren

Lorsque la maison de retraite du Bois du Couchant entame de colossaux travaux de rénovation, les résidents commencent à fuir. Siiri et Irma, amies nonagénaires inséparables, décident, avec quelques petits vieux, de devenir colocataires de leur propre appartement…mais pas pour autant plus sages !
C’est alors que des vols mystérieux se succèdent dans la résidence. Les victimes s’avèrent être des proches de Siiri et Irma.
Malgré leur grand âge et leur terrible manque d’expérience, comment résister à la tentation de mettre leur nez dans ces affaires ?
Entre faux-pas cocasses, rebondissements loufoques et réflexions insolites sur la mort, nos deux enquêtrices en herbe n’ont pas fini de vous surprendre !

Pourquoi ?

Je dois avouer que la couverture m’a fait rire. 🙂 Ensuite, j’aime énormément les pays nordiques et ce bouquin se passe, comme son nom l’indique, en Finlande. Encore une histoire de petits vieux qui je l’espère me fera passer de bons moments. Cependant j’ai fait une erreur : c’est le tome deux. Le tome un est Les petits vieux d’Helsinki mènent l’enquête. Donc je n’ai plus qu’à acheter le premier tome (quel dommage haha)


Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon Ove – Frederik Backman

La nouvelle comédie irrésistible venue de Suède !
« Ove et le chat se sont rencontrés un matin à six heures moins cinq. Le chat a détesté Ove sur-le-champ. Le sentiment était plus que réciproque »
Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Mais depuis qu’il est sans travail, il se sent seul et inutile. Il erre dans sa maison, fait des rondes de quartier pour relever les infractions des habitants. Jusqu’au jour où, las de cette routine, il décide d’en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l’acte…
C’est sans compter l’arrivée de nouveaux voisins et d’un chat abandonné. Interrompant involontairement ses tentatives de suicide, ceux-ci vont peu à peu pousser Ove dans ses derniers retranchements et le ramener à la vie !
Tel un chat de gouttière amoché et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l’instinct protecteur qui sommeille en chacun de nous. Mais attention, il griffe !

Pourquoi ?

Encore une fois je n’ai à peine lu que les premiers mots de la quatrième de couverture. Il a suffit du mot « Suède » pour me faire craquer. La couverture a été quant à elle 90% des raisons de mon achat : un petit vieux, un chat, le chaos total. Franchement, ce livre est mon prochain en vue, je pense le lire très rapidement


Je pense que les couvertures sont extrêmement importantes dans l’achat des livres, et les maisons d’édition ainsi que les auteurs l’ont très bien compris. Lorsque l’on regarde les dernières nouveautés, on peut très bien voir que les couvertures sont souvent à visée humoristique ou du moins attire énormément le regard du potentiel lecteur. Les livres de Gilles Legardinier en sont un parfait exemple puisque ses couvertures représentent toujours d’adorables chatons en premier plan d’une couleur très vive. Et ces couvertures ont maintenant tellement d’importance qu’on en oublie parfois de lire le résumé. Tiens, la couverture est jolie, c’est quoi le titre ? Tiens, le titre me tente, bon, j’achète. C’est exactement ce qu’il est arrivé hier lorsque j’ai acheté tous ces livres. 🙂

Alors, vous avez trouvé le point commun ?

Et vous, y a t-il un livre qui vous tente dans tout ceux là ? 🙂

A bientôt !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :